« J’ai vu joué Auxerre, j’ai vu gagné Auxerre, et c’est pourquoi mon cœur bat bleu et blanc ». Voici une phrase que j’ai chanté depuis mon enfance  en supportant mon club de cœur l’A.J.Auxerre.

Mais cette phrase ne me parle plus trop. Où est passé ce club, cette équipe, ce fanion qui m’a tant fait vibré, et qui m’a rendu si fier.

Depuis 2 ans, et bizarrement depuis le retour du trio Bourgoin-Hamel-Roux, ce club vit au rythme faits divers et des mauvais résultats. Peut-être que les deux sont liés ?

Pour mémoire, nous avons eu  la saison dernière le putsch du trio magique (Bourgoin, Hamel, Roux) pour évincer M. Dujon de la Présidence puis les déclarations  croustillantes de notre Cher Président Bourgoin. Avec l’objectif  numéro 1 la « Ligue des Champions », puis le fait de demander aux supporters de secoués les joueurs quand ils les croisaient en ville et enfin le souhait de réclamer  100€ à chaque supporter pour recruter Djibril Cissé.

Au bout du compte on a fini 20ème, on a limogé notre 1er entraîneur en 50ans et Djibril n’est pas venu, choqué par la déclaration de notre Président.

Puis cette année, il y a l’histoire du Putsch remis en cause par le tribunal, la mise en examen des leader des groupes de supporters suite aux incidents de la saison dernière, l’interdiction de stade faites à M. Hébert (Président des clubers) pour un soit disant désaccord avec M. Bourgoin et enfin l’intelligence de faire intervenir des CRS pendant le match contre Nantes au milieu d’enfants soutenant ce même M. Hébert. Que d’images négatives et honteuses.

Et pour couronné le tout, notre chère équipe est 17ème de L2 et notre coach viens de se faire limoger. Un record pour notre club.

Mais où sont passée les valeurs du club instaurés par les Messieurs Bourgoin-Hamel et Roux ?

Tout ce carnage, toutes ces histoires au sein du club  ne joueraient-il pas sur les résultats ? Les joueurs ne sont-ils pas perdus par tout cela ?

Moi qui ai toujours dit que l’A.J.Auxerre était le meilleur club du monde, au moins par ses valeurs, là j’ai honte de l’image que les dirigeants auxerrois véhicule depuis 2 ans.

Ce n’était peut-être pas le meilleur club du monde par son jeu, ces trophées ou ses joueurs mais le fait d’être un club de patronnage au petit moyen, dans une ville de 40 000 habitants, et qui luttait fièrement avec les meilleurs équipes de France et d’Europe pouvait au moins nous permettre d’être fier et  de crier haut et fort que notre club était le meilleur du monde.

Mais aujourd’hui l’A.J.Auxerre est en danger. On n’avance plus, ni en terme de résultats, ni dans la formation où peu de jeunes sortent du Centre. Et puis quelle image on donne aux non supporters mais qui aimaient malgré tout cette équipe ?

Alors Messieurs les dirigeants avant de penser à vous, essayer au moins de proposer  des projets cohérents en adéquation avec les valeurs et l’histoire du club. Laissé donc votre fierté et les tribunaux derrière vous. Le club s’en sortira en faisant l’unité, et cela passe par les dirigeants, les joueurs mais aussi les supporters.

                                                                                                                                                             THIERRY Kevin