J'ai honte de "mon" AJA

 

Où est passée qui m'a tant fait vibrer ? Depuis le retour du trio Bourgoin-Hamel-Roux, ce club vit au rythme des faits divers et des mauvais résultats. Nous avons eu la saison dernière le putsch du trio magique pour évincer M. Dujon de la présidence, puis les déclarations croustillantes de notre cher président Bourgoin.

Avec l'objectif numéri 1 "Ligue des champions", puis la demande aux supporters de secouer les joueurs quand ils les croisaient en ville et enfin le souhait de réclamer 100 € à chaque supporter pour recruter Cissé.

Au bout du compte, on a fini vingtième, on a limogé notre entraîneur pour la première fois en 50 ans et Djibril n'est pas venu. Cette année, il y a l'histoire du putsch remis en cause par le tribunal, la mise en examen des leaders des groupes de supporters à la suite des incidents de la saison dernière, l'interdiction de stade faite à M. Hébert, président des "Clubers", pour un prétendu désaccord avec M. Bourgoin et enfin, l'intelligence de faire intervenir des CRS pendant le match contre Nantes au milieu d'enfants soutenant ce même M. Hébert.

Que d'images négatives et honteuses ! Mais où sont passées les valeurs du club instaurées par MM. Bourgoin, Hamel et Roux ? Tout ce carnage, toutes ces histoires au sein du club n'influeraient-il pas sur les résultats ? Les joueurs ne sont-ils pas désorientés par tout cela ?

J'ai honte de l'image que les dirigeants auxerrois  véhiculent depuis deux ans.

Aujourd'hui l'AJA est en danger.