Sans titre 15

Sans titre 16

Depuis 6 ans, le monde du football ne voit que par Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi.
On ne peut pas nier que ce sont deux très grands joueurs, deux phénomènes.
Mais il y a UN joueur qui est un à mon sens encore plus phénoménal, c'est Zlatan.
Non pas qu'au niveau du football il soit meilleur que le portugais et/ou l'argentin, bien au contraire.
Non, plus pour ce qu'il dégage sur et en dehors du terrain.
Il me fait penser à Eric Cantona. Un joueur de classe mondial mais qui chaque année avait toujours un autre joueur pour lui voler le ballon d'or.
Ce sont des joueurs capable de réaliser des gestes incroyable sur un terrain de football.
Sauf qu'à l'inverse d'un Messi ou d'un Ronaldo, voir d'un Zidane, ce ne sont pas des joueurs lissent.
Ils sont capable de faire des déclarations surréaliste, franches, loin des discours langue de bois.
La plus grande similitude avec Canto, c'est d'avoir réussi à mettre tout un pays en admiration devant son talent. Pas SON pays (France et Suède), mais un pays d'adoption. L'Angleterre pour Cantona et la France pour Zlatan.
Nous les petits français nous avons même inventé la "Zlatan mania", on "Zlatan" tout ce que l'on peut.
Alors Ibrahimovic, réussira-t-il à faire chanter l'hymne suédois par les 45 000 supporters du Parc des Princes ? Comme lorsque Canto a réussi à faire chanter la "Marseillaise" à tout Old Trafford ?
A l'époque "Mister Eric", relevait toujours le col de son maillot. Un petit détail dont beaucoup d'adolescent de ma génération imite encore. Car Cantona était un mythe, un joueur hors norme. Capable de faire un geste du Kung-Fu à un supporter de Cristal Palace, de jeter son maillot devant son coach, de déclarer que le sélectionneur Henri Michel est "un sac à merde", ...
Au niveau Kung-Fu, Zlatan maitrise (plus beau but FIFA 2013 contre l'Angleterre), au niveau déclaration c'est pas mal non plus comme celle envers Pep Guardiola son ancien coach à Barcelone « Il voulait que je sois normal, mais je suis Zlatan, j’aime être différent, original. Quand j’entrais dans le vestiaire, il disparaissait. Et quand on se croisait dans le couloir, il baissait les yeux. Pep Guardiola n’est pas un homme. »
Il ne reste plus qu'à Zlatan CE petit détail vestimentaire pour que la ressemblance devienne presque indécente.

Ces deux joueurs ont marqués leur génération par leur talent mais aussi par leur Ora. Ils sont différents, et c'est bien ce que l'on aime.

Alors Ibra, aussi mythique que Canto ?

Kevin THIERRY