Escobar Pablo  Maracana

 

1. Après le le but éliminatoire inscrit contre son camp par la star colombienne Andres Escobar lors de la Coupe du monde 94, quatre fanatiques le feront tomber sous une rafale de mitraillettes le 2 juillet en plein cœur de Medellin. L'un des assassins s'écrira "Merci pour ton but". Un meurtre inqualifiable qui conduira des milliers de colombiens en larmes à assister aux funérailles d'Escobar.

2. Se sacrifier sur l'autel du Dieu football, c'est possible. Une vague de suicides a suivi l'échec à domicile du Brésil, le 16 juillet en finale du Mondial 195. Il suffisait d'un nul face à l'Uruguay pour obtenir le sacre tant convoité. 200 000 supporters en délire avaient envahi le stade Maracna, prêts à fêter l’événement. L'humiliation de la défaite en fût d'autant plus grande.