téléchargement18894984En Général un coach, surtout après une défaite, refait le match. On revoit les actions, on repense à ces choix tactiques, ces remplacements et tout ce qui ce rapporte au match.

Il y a des jours comme aujourd'hui où tout est remis en cause. Notamment l'approche du match.

Aujourd'hui on perd 11-0 contre le 3ème à 10. Nous avons un gardien, pas gardien (très bon match quand même), un coach qui joue, un 9 de 55 ans et quelques joueurs à cours de forme.

Des excuses il y en a toujours. Là, nous sommes passés totalement au travers. Certains comme à chaque matches verront les erreurs des autres sans d'abord se remettre en question.

Moi en tant que coach je vois le collectif. La déroute viens de tous. Je ne vais pas accabler mes joueurs sachant qu'ils sont toujours là malgré les défaites qui se succèdent.

Seulement voilà, il est difficile pour un coach et certains dirigeants présent chaque week-end, se démenant la semaine pour motiver les joueurs, pour que le club vive, d'entendre toujours les critiques sans jamais salué le travail accompli.

On dit souvent que le football est le sport collectif le plus indivuel. J'ai été joueur et je sais de quoi je parle. Quand on est joueur, on voit son propre intérêt, on critique toujours le coach, les dirigeants, etc. Mais combien de joueurs dans chaque clubs amateur s'investit bénévolement ? Ca leur permettrai peut-être de comprendre certaines choses.

J'aimerai que ses joueurs soient un peu plus reconnaissant. Que de faire des réunions, s'appeler 15 fois pour gérer la vie d'un club ne soit pas résumé en un choix tactique ou un oubli de gonflage de ballon.

Je prends chaque week-end ma part de responsabilité lors des défaites. Ma responsabilité est double car je suis coach et joueur. Donc je l'ai dans les choix et dans les gestes sur le terrain. Pas sûre que chacun le fasse.

La critique quand elle est fondée et juste, je trouve cela positif. Critiquer pour toujours critiquer, cela n'a aucun intérêt.

On est confronté chaque semaine aux joueurs ne pensant pas au collectif et préférant laisser les autres dans la mouise. C'est malheureux mais on doit faire avec.

Alors oui j'attends cette fin de saison avec impatience car je suis fatigué. Fatigué de me battre depuis septembre pour éviter le forfait général, fatigué de presque supplié certains joueurs de venir pour ne pas être 8, fatigué de devoir relancer les mecs 5 fois dans la semaine pour savoir s'ils viennent à l'entrainement et aux matches, fatigué de subir certaines critiques injuste alors que je me bats avec acharnement toute la semaine, fatigué de cette saison car j'aimerai tant apporté à ces joueurs courageux et au club au moins une victoire qu'ils méritent tant et fatigué de ne pas prendre de plaisir à coacher car je devais arrêter de jouer pour entrainer. Mais que cette année je n'ai pas pût réellement le faire.

Oui, j'attends cette fin de saison pour pouvoir débuter une nouvelle avec un bel effectif qui s'annonce. Et je suis persuadé que si j'arrive à motiver des joueurs 1 saison pour jouer à 9 chaque week-end, alors je peux coacher une belle équipe jouant la montée.

On va finir ces 6 matches, se faire plaisir et donner le meilleur de soit comme d'habitude.

Ce soir c'est difficile, très difficile mais ça ira mieux demain.

Allez tchao !