images Voici mon second limogeage en tant que coach en 5 saisons mais la première fois en cours de saison... Et sans coacher. Bon la 1ère fois il n'y avais pas à discuter. Les résultats étaient mauvais et en plus ça ne passait pas avec les dirigeants.

Là par contre c'est différent. Je fais la saison entière, on fini 6ème avec une équipe en reconstruction et très jeune. Donc bilan plutôt positif mais peut mieux faire.

Je ne savais pas si je voulais arrêter ou repartir en fin de saison. Après avoir subit 3 opérations dans l'année mais sans rien lâché, j'étais fatigué. Mais les dirigeants ont insistés pour que je reste. Et comme je suis un passionné, que j'adore mes joueurs et que le challenge était intéressant alors j'ai resigné.

Malheureusement au moment de la reprise ma santé s'est dégradée et j'ai dû m'absenter environ 1 mois. C'est un joueur, accompagné d'autres dirigeants qui ont fait la prépa.

Sauf que 5 jours après mon retour au bord du terrain je me fais viré.

Alors je ne vais pas rentrer dans les détails du conflit mais une chose est sûre ce n'est pas pour manque de résultat en début de saison puisque je ne coachais pas. On va dire accrochage avec mon intérimaire.

Je ne suis pas quelqu'un de colérique ou qui manque de respect mais au bout du compte c'est moi qui trinque. Les dirigeants prennent une décision, c'est leur choix et j'en prend acte. Même si je ne comprends pas la manière.

Mais je ne vais pas polémiquer. Ca ne servirais à rien.

Non je me dis juste que je ne dois pas être fais pour ça. On m'a reproché "D'être trop gentil" et effectivement c'est mon soucis. Je n'ai jamais eu de problèmes avec mes effectifs, bien au contraire. Il y a toujours quelques joueurs avec qui s'est plus compliqués mais dans l'ensemble ça va.

Non, je pense que je suis trop exigeant dans la manière de communiquer avec mes dirigeants. J'attends peut-être trop un rapport de proximité et je pense faire confiance trop rapidement.

Je dois apprendre à être plus ferme et sûre de moi. Et surtout arrêter de faire confiance trop vite, ce qui me donne une communication merdique.

Additionné d'une passion débordante, j'attends trop des autres humainement, j'en fais trop et je m'épuise.

Par contre je sais que je maitrise le côté football (conseils, tactique, etc...) mais je dois largement perfectionner mes entraînements.

Je suis un jeune coach qui demande qu'à apprendre et suis à l'écoute des autres.

Je n'ai pas pût me former comme je le voulais à cause de ma santé de merde alors j'apprends au fur et à mesure, par moi-même.

Aujoud'hui je comprends les coach qui ont besoin d'un break. Moi, les terrains vont me manquer mais pas sûre que je reprenne.

Je suis déçu de la nature humaine. Egoiste, ingrats, et prêt à te poignarder pour obtenir un truc (pas que dans le foot d'ailleurs).

Je reprendrais sûrement un jour une équipe, est-ce que ça sera des jeunes ou des adultes ? Ou rien.

Mon nouveau rôle de pigiste pour Footengo me suffira peut-être.

Sur-ce, je remercie quand même tout le monde, même si je suis amer à cet instant, pour la confiance que l'on m'a donné. Je ne suis pas ingrat, je n'oublie pas les bonnes choses et les gens sympathique.

Ma déception reste aussi le fait que même si on te vire, on peut au moins te remercier pour service rendu et pour l'investissement sans faille malgré 3 opérations au cours de la saison. Mais bon... Beaucoup de joueurs, même les moins intimes, m'ont remerciés et souhaités bonne chance, ça touche.

Allez bonne continuation... 

Teamkeke