Tifo Bayern

On connait la phrase "C'est quoi la différence entre un bon et un mauvais chasseur ?" (Sketch les inconnus). Mais connait-on la différence entre "Un bon et un mauvais supporters ?".

Moi en tout cas j'ai mon avis.

Supporters, fanatique ou amoureux du football ?

Les évènements de dimanche soir (OM-OL) m'amène à essayer de comprendre comment peut-on en arriver là en tant que supporters ou amoureux du football.

Bien évidemment, comme la plus part des passionnés je suis chauvin avec les équipes de mon coeur (Auxerre et l'Equipe de France) et j'ai parfois eu des mots déplacés envers les adversaires mais jamais de haine. 

J'ai juste une fois jeté ma barquette de frites sur un journaliste allemand, en 93 lors de la 1/2 finale de la Coupe UEFA perdu par Auxerre contre Dortmund aux tirs au buts, qui nous chambrait. Mais bon j'avais 12 ans et suivait les adultes.

Mais jamais je n'aurais eu cette haine envers une équipe ou un arbitre, voir un ancien joueur. Il y a je trouve des limites à ne pas dépasser.

Pour moi il y a 3 catégories de personnes qui supporte leur équipe.

Il y a le "supporters" qui vient au stade tranquillement pour encourager son équipe.

Il y a le "fanatique", qui ne vit et ne voit que par son club de coeur. Il a la couette, la montre et le slip aux couleurs de son équipe préférée. Le fanatique est plus que chauvin, il est même de mauvaise fois et parfois violent, allant trop loin dans ces propos ou dans ces attitudes et dans ces gestes.

Et il y a l'amoureux du football. Lui, encourage son équipe quand elle joue mais est capable d'appécier un beau geste, un beau but de n'importe quelle autre équipe. L'amoureux du football va encourager tous les clubs français, sans exception, en Coupe d'Europe.

Tifo OM

Une fête dans les tribunes :

Il n'est pas normal de voir des bagarres  dans les tribunes. Il n'est pas normal que des boulons ou des bouteilles de verres soient jetés sur des joueurs ou arbitres. On a pût voir aussi des fumigènes partir en direction des joueurs mais aussi des supporters adverses.

Il y a les tifos honteux tels que celui contre le RC Lens en finale de Coupe de la Ligue, ou ceux fasciste aperçu à Rome avec la Lazio.

Sans oublier les cris de singes envers les joueurs noirs. 

Tout ceci n'est pas digne d'un supporters, ni d'un amoureux du football. Qu'il y est du chambrage, du chauvinisme, voir même quelques noms d'oiseaux ça reste normal tant que ça ne va pas plus loin.

J'ai eu la chance d'aller dans différent stades. Que c'est beau un stade qui chante, un stade avec un tifo magnifique et quelques rivalités. Les supporters doivent être le coeur du spectacle.

En 2003, je suis allé à Andiel Road pour voir Liverpool-Auxerre. On les a chambrés en chantant "Allez Everton". Puis pendant le match, ils ont applaudis les tacles de Mexes et Boumsong. A la fin on chantait ensemble et on échangeait nos écharpes. Là j'ai kiffé.

J'aime voir le Vélodrome, le Parc des Princes ou Geoffroy Guichard en ébulition, faire la fête et les entendre chanter en coeur.

Mais je suis frustré de ne pas pouvoir emmener ma fille dans ces stades lors des gros matches. Le danger y est trop présent. Alors je l'emmène voir Auxerre-Reims ou Toulouse-Monaco.

Le football doit-être une fête et non un moyen de cracher sa haine.

Comment éviter tous ces débordements ? 

Tifo Juve

 

 

Ce n'est pas la première fois que le Stade Vélodrome est coutumier du fait.

Mais malheureusement ce n'est pas la première fois que l'on voit cela en L1, que ce soit en projectiles ou en tifo honteux. Rappelez-vous la réception de Lyon à St Etienne, de St Etienne à Lyon, de l'OM à Paris ou de Lens au Stade de France. Il ne faut pas oublier Nice et Bastia qui sont aussi des champions en la matière.

Bizarrement ça touche presque toujours les même clubs. Je n'ai pas le souvenir de ce genre de débordement à Bordeaux, Rennes ou Lorient.

A mon sens avant de punir le club, il faudrait peut-être que les Présidents de clubs ce charge de la bonne atmosphère dans leur stade. Ce qu'à fait le PSG et la Premier League sont de bons exemples.

Les instances du football doivent aussi prendre leurs responsabilités. Il n'y a pas assez de suspension de stade à vie. Et faut arrêter avec les interdictions de déplacement des supporters, ce n'est pas comme ça qu'on va améliorer les choses.

Et Messieurs les leader de groupes de supporters remettez-vous en question. Prenez exemple sur le public anglais qui préfère chercher de belles chanson pour leur joueur que de balancer des boulons ou des cris racistes. Il y a aussi l'Allemagne où les tifo sont chaque week-end magnique.

Vous exigez d'être écoutés, et plus respectés mais comment peut-on avoir confiance en vous si la haine reste aussi présente dans vos tribunes.

Ma vision du bon supporter ou de l'amoureux du football :

Cette vision reste simple et est un résumé de tout ce qu'il y a ci-dessus.

Aimer le football, c'est aimer le jeu, le spectacle, les beaux gestes et les beaux buts. Que tu sois Marseillais ou Parisien, Lazialiste ou Romain, Barcelonnais ou Madrilène tu ne prends pas ton pieds en voyant un Pastore, un Ronaldo ou Messi ou encore un Totti rayonnant ?

Tu ne crois pas que de partager ta passion pour le club de ton coeur avec ton enfant ou ta femme est mieux que d'être obligé de rester chez soi pour éviter un drame ?

Et pour les plus idiots et les haineux, j'espère que vous serez privé de stade à vie. J'ai honte de voir tous ces débordements ou entendre des propos racistes.

Ne nous étonnons pas des drames aux bords des terrains amateurs.

Le football est un art, pas un mauvais film dramatique (enfin j'espère).

 

Teamkeke