aja2

L'AJ Auxerre a été fondé il y a maintenant 111 ans mais a débuté réellement en compétition en 1906.

Que de chemins parcourus depuis l'avant-guerre. 

Première finale de Coupe de France en 1979 contre le grand FC Nantes puis en 1994 première victoire face à Montpellier. S'en suivra 3 autres 1996, 2003 et 2005. Et une dernière finale en 2015. Mais comment peut-on oublier ce titre de champion de France en 96 ? En janvier 96, les coéquipiers de Coco Martins et Laurent Blanc ont 10 points de retard sur le PSG mais rien n'arrête l'AJ Auxerre.

Ils feront le doublé Coupe/Championnat.

Une vie de supporter :

Je pourrais vous raconter un tas d'anecdotes sur mon club de coeur. Comme le souvenir de mon 1er maillot. Un bleu avec le sponsor Chaillotine, nous sommes en 89. Tous les 15 jours on allait au stade Abbé Deschamps (tribune côté Tennis) avec mon pote JB et son papa. Ce soir-là nos papas avaient décidés de nous offrir le maillot. JB choisi le blanc et moi le bleu. A l'époque on ne faisait pas de flocage mais je crois que tous les deux on auraient mis Cocard et le 7 derrière notre dos.

En 91, je suis au stade lors de la victoire d'Auxerre contre Sochaux (4-0). Un match qui avait été reporté à cause du brouillard. Triplé d'Enzo Scifo et 1 de Pascal Vahirua si je me souviens bien. Pascalou avec qui j'ai eu la chance de travailler. Lui, qui m'a aider à réussir mon épreuve pour mon BPJEPS en 2008. Un mec génial et hyper gentil.

Mais le 4-0 qui m'a le plus marqué c'est celui de la saison 90-91 au Stade Abbé-Deschamps contre l'OM. Le grand Olympique de Marseille de JPP et Tigana. Un match de rêve avec l'ouverture du score de Cocard puis 3 buts en 4 minutes (doublé de Scifo, Kovacs). J'étais dans les tribunes un moment fort.

 Arrive la plus grosse déception de tout le peuple bleu et blanc, cette 1/2 finale perdue contre Dortmund en Coupe de l'UEFA. Je rappelle que ce n'est pas la confrontation où Laslandes a planté un cideau retourné refusé injustement. Ca c'était en 1997, 1/4 de finale de Ligue des Champions. 

Auxerre perd aux tirs aux buts en 93 (tab 5-6). Arrêt de Klos sur le Penalty de Mahé. Là encore j'y étais. Je n'oublierais jamais ce match, ni le tour précédent contre l'Ajax d'Amsterdam (tenant en titre de la Coupe UEFA). Le club où Dennis Berckamp en était l'avance-centre et où Van Der Sar réalisera son 1er match en pro lors du match retour. 

Ce match d'anthologie (4-2) à l'Abbé-Deschamps avec un Coup-Franc Platinesque (Platini étant aux commentaires pour Canal+) de Corentin Martins et un corner direct de Pascal Vahirua. 

Putain quelle déception !!! Mais 1 an plus tard on gagnera la Coupe de France (94). Je suis devant la télé chez mes potes Charles et Pierre-Henry. Leur maman qui nous avait annoncé "Si l'AJA gagne vous restez dormir sinon vous rentrez chez vous". Résultat, 3-0 et une soirée de dingue à sauter partout et à refaire le match. On a à l'époque 12, 13 et 14 ans.

Eliane et Cuperly 

Eliane plus vieille supportrice de l'AJA en compagnie de Cuperly et Anastasio

Et puis arrive le doublé (96). Le plus grand moment. Même la Coupe du Monde 98 n'a pas autant de saveur. Car pour moi Auxerre champion c'était impossible. Et ils l'ont fait. Les Martins, Saïb, Blanc, Cocard et Diodio. Sans oublier Rabarivony, Goma et Franck Sylvestre. Un charbonner qui a pris la place de Bruno Martini et Laslandes qui éclipse le futur champion du monde Guivarc'h arrivé de Guingamp.

S'en suit des jours et des saisons compliquées jusqu'au retour de Guy Roux (1 an sans entrainer, relayer par Rolland) et la bande à Cissé, Mexès et Kapo. Une génération qui gagnera 2 Coupe de France (2003, 2005) contre le PSG puis Sedan avec Kalou et Benjani. L'apothéose et la qualification en Ligue des champions se trouve en 2011 avec une équipe sans grandes stars mais avec un collectif génial. A la baguette Jean Fernandez, avec les Pedretti, Mignot, Jelen et Cool sur le terrain.

Malheureusement l'arrivée de Bourgoin à la Présidence va nous plomber et nous envoyer en L2. Depuis, on espère tous retrouver l'élite.

Quelques souvenirs inoubliables :

J'ai eu la chance d'emmener la plus vieille supportrice de l'AJA jusqu'en 2004. Elle avait 94 ans. Pour ces 85 ans, on a pût rencontrer les joueurs de l'époque lors d'un repas d'après match. Elle avait rencontré son joueur préféré, Franck Verlaat.

J'étais aussi de la partie lors des adieux de Djibril Cissé et son départ à Liverpool. Cette fête à Auxerrexpo, un moment unique.

Et puis il y a 1 an, Johan Radet et Monsieur Nobillo m'ont accueilli avec beaucoup de gentillesse pendant 5 jours pour observer leurs entrainements. Un staff super, adorable où ma timidité m'a empêché de poser toutes les questions que j'avais. Et puis je ne voulais pas les déranger. Je suis supporter mais surtout respectueux.

Et il y a des parties de foot devant la Mairie de Mailly-le-château où la porte de l'église fait office de but. Nous sommes les Cocard, Vahirua, Scifo ou Martini. Nous sommes des gamins fou de notre club, amoureux du 4-3-3 et des fidèles du Guy Routisme.

10610892_1788867021337584_5179977685008196239_n

Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que je défends mon club même dans la difficulté. Qu'est-ce que je me suis pris le choux avec des spectateurs du Stade Abbé-Deschamps ne faisant que critiquer. Ou les soirs de matches contre le PSG et l'OM où notre stade est remplie de supporters parisiens, marseillais alors je chante plus fort qu'eux pour montrer que les paysans sont chez eux.

Je ne peux expliquer l'amour que je porte à l'AJ Auxerre. Son histoire, sa petite ville et tous les exploits. Auxerre c'est le petit qui rivalise avec les gros, comme en mai dernier en finale de la Coupe de France (2015) contre le PSG (0-1). Maintenant, que j'habite dans le sud-ouest je suis triste de ne plus pouvoir aller à l'Abbé-Deschamps mais au moins j'ai pût aller les observer à Toulouse en compagnie de mon ami Bruno Blanzat (journaliste à France Bleu).

Emma et l'AJA 2   Emma et l'AJA

Je rêve bleu et blanc. Ce club est unique. Il m'a même évité de prendre une prune sur un parking. Quand tu dis "Je suis d'Auxerre", tout le mon de te pare de Guy Roux, Cissé, Ferreri ou Cantona. Et puis les marseillais ont été heureux de récupérer Basile Boli, non ???

Je pourrais écrire 20 pages sur mon club de coeur.

Je finirais juste par dire que l'AJA c'est plus qu'un club, qu'une passion... C'est une religion. Pour preuve avec ce documentaire réalisé avec des jeunes de quartiers St Siméon...

http://www.dailymotion.com/video/x8y9qm_l-impact-de-l-a-j-auxerre-au-sein-d_sport

http://www.dailymotion.com/video/x8y9wb_l-impact-de-l-a-j-auxerre-au-sein-d_sport (la suite)

Et j'apprendrais à mes enfants Emma et Eden comment on aime les bleus et blancs.

Dernière anecdote de ma folie auxerroise. Quand je me relève et que j'ai mal suite à mes douleurs, je fais "Hou, ha !... Cantona". Et je rigole car mes petits font de même à présent et quand leur maman leur dit "Allez" pour leur demander d'avancer plus vite, ils répondent "Allez Auxerre !!!". Et moi je rigole. Je me dis que je leur transmet une petite partie de moi, une partie de ma vie. 

Je suis fier.

La Bourgogne est bleue et blanche. Auxerre je t'aime, Auxerre je t'adoe... Je t'aimerais jsuqu'à ma mort (mais le plus tard possible).

Teamkeke