Bon me revoilà après quelques problèmes médicaux.
Il y a quelques mois j'ai fait un post sur Djibril Cissé car j'ai eu la chance de pouvoir partager quelques instants avec et m'apercevoir de la qualité humaine du personnage.

Cette fois, j'ai envie de parler de 2 latéraux ayant évolué à l'AJ Auxerre. Le titulaire et son remplaçant puis le remplaçant devenant titulaire.

Encore une fois j'ai eu la chance de pouvoir partager des instants avec les deux.
Et ce qui en ressort, c'est du "respect" pour chacun d'entre eux.
D'abord car se sont des personnes humainement super.

Bacary Sagna :

Bacary je l'ai connu, enfin surtout croisé lorsqu'il vivait au Foyer de Jeunes Travailleurs. Tout comme moi. Un jeune gentil, souriant et poli malgré qu'à l'époque on commençait à parler de lui.
Sa gentillesse a même été jusqu'à m'aider pour monter un meuble dans mon appart. On se croisait seulement et il m'a proposé son aide. Très sympa.
Puis il est partit lorsqu'il s'est acheté une maison. Chaque match à domicile j'étais en tribune. Qu'il fasse 30 degrés ou - 10, j'étais au stade Abbé-Deschamps.
Lors des saisons où il a été à Auxerre, j'étais assis à côté de son papa et parfois de sa maman. Là aussi des gens d'une simplicité et d'une gentillesse rare.
Ils nous aient même parfois arriver de s'associer pour recadrer les faux supporters qui sifflaient.

Il ne faut pas s'étonner qu'en 2010, lors de son mariage, il a préféré choisir des commerçants locaux que ceux de la bourgeoisie Parisienne. Au point (info L'Yonne Républicaine) de sauver de la faillite un fleuriste de Sens, sa ville de naissance.
Ces centres ne sont peut-être pas terrible mais c'est un homme avec de grandes valeurs.
Respect.

Johan Radet :

Déjà joueur j'adorais son style de jeu, à la fois défensif mais très fort offensivement.
Je suis un supporter invétéré de l'AJA depuis mes 7 ans (88) mais je n'ai jamais trop couru après les autographes. Même gamin, je me disais qu'ils avaient déjà assez de monde qui leurs courraient après. Et puis j'étais très timide.
Alors lorsqu'il y a 1 an et demi Johan Radet a répondu favorablement à mon courrier pour savoir si je pouvais passer quelques jours à ces côtés pour apprendre en tant que coach, j'ai été bluffer.
Coup de téléphone de sa part un samedi matin. Je suis étonné et impressionné, et j'ai quelqu'un au tel, là encore, de super sympa.
Je pars 5 jours. Je me fais tout petit. Impressionné mais surtout je ne veux pas les déranger. Le staff est d'une simplicité et d'une gentillesse incroyable. Jean-Marc Nobilo y compris.
J'apprends, je note, je kiffe et je profite. J'ai des tas questions tactiques ou sur leur méthode mais je n'ose pas.
C'est déjà bien d'être là.
Ce qui me marque beaucoup, c'est le respect et la politesse des jeunes du centre. Je ne suis personne et ils te disent bonjour, certains te serrent la main. Un exemple par rapport à tout ce qu'on voit ou entend sur les jeunes footeux.

Je me suis senti très proche de Johan Radet sur sa relation avec ces joueurs, les Jeunes. Je me sens plus formateur que coach en fin de compte. J'aime tirer le meilleur de ces jeunes.

Enfin tout ça pour dire que le foot ce n'est pas que des problèmes, des stars ingérables ou une question d'argent.
Il y a des joueurs très bien, des éducateurs qui font leur taf avec plaisir et sérieux.

Et je voulais le prouver par ces deux exemples.

Ce n'est que mon avis, et quelques anecdotes.
Je ne suis personne mais ça me convient comme ça.

Teamkeke