000_arp4380994

Hier, Eric Cantona a déclaré dans The Guardian "Benzema est un grand joueur, Ben Arfa est un grand joueur,.Mais Deschamps, il a un nom très français. Peut-être qu’il est le seul en France à avoir un nom vraiment français. Personne dans sa famille n’est mélangé avec quelqu’un, vous savez. Comme les Mormons en Amérique». Je ne suis pas surpris qu’il ait utilisé la situation de Benzema pour ne pas le prendre. Surtout après que (Manuel) Valls ait dit qu’il ne devrait pas jouer pour la France. Ben Arfa est peut-être le meilleur joueur en France aujourd’hui, mais il a des origines. Je suis autorisé à m’interroger à propos de ça".

Une nouvelle affaire que Deschamps aurait préféré éviter à 15 jours de l'Euro. Ce matin on apprend qu'il va attaquer Canto pour ces propos. 

J'adore Cantona mais là je ne rejoins pas du tout son avis. Il exagère et c'est sûrement plus un règlement de compte qu'autre chose.

Mais là où on peut s'interroger "Deschamps est-il mal aimé" ou juste "Incompris" ? Car si on regarde depuis qu'il est coach, il a eu beaucoup de soucis partout où il est passé. Par contre on peut reconnaitre que sur ces choix en sélection c'est un pragmatique. Rami, Ben Arfa ou encore Gignac ont eu des différents avec le sélectioneur mais pour le bien des bleus il a mis son égo de côté pour les sélectionner à nouveau et faire la paix.

Revenons sur certains évènements.

Monaco : Très bons résultats mais un fin amère

Il venait de finir sa carrière de joueur au FC Valence (2001) et le voilà qui signe en tant que coach à l'AS Monaco. Il gagne une Coupe de la Ligue et réussi a emmener Monaco en finale de la Ligue des Champions (2004).

Mais l'aventure s'arrêtera brutalement en 2005 considérant qu'il ne peut pas faire son travail correctement et qu'on lui met des bâtons dans les roues. Pourtant, quand il a été en conflit ouvert avec Marco Simone, entre autre, le club et les dirigeants l'avaient laissés gérer à sa manière. Il démissionne de son poste d'entraîneur.

Bilan footballistique très bon mais ça se termine mal humainement.

 

Juventus de Turin : Un an et puis s'en va

Il rejoint en 2006 la Juventus de Turin qui vient d'être relégué en Série B à cause d'une histoire de corruption de matches. Il revient dans son club qui l'a fait star. Le challenge est de faire remonter la Juve dans l'élite italienne. Pari réussi sans encombre malgré le fait qu'ils avaitent 9 points en moins dès le début du championnat.

Il réussi à convaincre Buffon, Trezeguez et consort de rester. Boumsong le rejoint en italie pour jouer en défense centrale.

Un an plus tard il quitte la Vieille Dame, après un titre de champion de Série B, en desaccord avec ces dirigeants, une nouvelle fois. 

Bilan sportif une nouvelle fois très bon mais encore une fin en conflit.

 

Olympique de Marseille : Bis repetita

DD arrive en 2009 à l'OM après deux années sans coacher. Encore une fois les résutats vont être probant. Il ramène deux titres au Stade Vélodrome 17 ans après le dernier la Coupe de la Ligue et le titre de champion.

L'année suivante (2011) il remporte une nouvelle fois la Coupe de la Ligue et en 2012. Mais là encore, il a des soucis avec ces dirigeants et plus particulièrement José Anigo qu'il suspecte de travailler contre lui. Il n'arrive pas à s'entendre avec les Ben Arfa, Cissé ou Gignac.

Il quitte l'OM en juin 2012.

Bilan sportif, 2 trophées des champions, 1 titre de champion de France et 3 Coupe de la Ligue. Bis répétita la fin est compliquée, même avec les supporters. 

 

Equipe de France : D'affaires en affaires depuis 9 mois

Il prend la tête des bleus en juillet 2012 en remplacement de Laurent Blanc. Les dirigeants et le pubic français sont persuadés qu'il est l'homme de la situtation, celui qui va ramener la paix entre les bleus et les supporters. Et surtout faire oublier le bus et l'Afrique du Sud.

Jusqu'à l'automne 2015 on peut dire que tout allait plutôt bien. Un Coupe du Monde correct même si beaucoup de gens pensent que l'on aurait pût faire mieux.

téléchargement (1) Epoque Juve

Il est capable de faire des choix fort en ne prenant pas Nasri, en déclarant que Ribéry a fait un choix d'arrêter les bleus et qu'il ne le reprendra pas. Mais surtout il est capable de prendre des joueurs avec qui il avait eu des désaccords.

Seulement voilà, l'affaire Benzema-Valbuena va pourrir ce calme ambiant depuis son arrivée. Deschamps et Le Graët sont critiqués pour la gestion de ce dossier. Ils soutiennent Karim Benzema mais n'ont pas de déclarations positives envers Mathieu Valbuena alors qu'il est la victime de l'affaire. Ils vont tatonner et décider en avril 2016 que le joueur du Real n'est pas sélectionnable. Pourquoi avoir mis tant de temps pour prendre cette décision alors qu'il y une charte de bonne conduite chez les bleus ? Pour la 1ère fois lors du JT de TF1 le 12 mai, Didier Deschamps déclare que Mathieu Valbuena est "LA victime dans cette affaire". Enfin, il a mis le temps.

S'en suit le cas de dopage de Mamadou Sakho et les écoutes téléphoniques qui sortent dans la presse de l'époque où il était à Marseille. On peut voir qu'il s'en prend à Anigo, Labrune et Gignac. Pas bon pour son image et les bleus à quelques mois de l'Euro.

Il a dû remettre le coach lyonnais, Genesio, en place il y a 1 semaine qui l'avait attaqué sur ces choix (OL TV).

Il n'y a pas eu de débat sur sa liste des 23 mais par contre le choix Rami en lieu et place de Umititi, pour palier le forfait de Varane, a fait couler beaucoup d'encres et de baves. Pourquoi n'a-t-il pas pris un défenseur droitier et gaucher dans les réseristes pour éviter toutes polémiques ? Umititi est la dindon de la farce dans cette affaire. Là, il n'a pas été très bon dans ces choix de réservistes.

Et voilà, que Canto s'y met aussi. 

Didier Deschamps est sans conteste un très grand coach, qui a gagné des titres partout où il est passé mais on peut se poser des questions sur son côté relationnel. Comme toute personne, ces amis prendront sa défense et mettront en avant ces qualités. Ce que je ne conteste pas mais on peut malgré tout se poser la question si la Desch ne fait pas des envieux, des jaloux ou est-ce lui qui dégrade les relations au bout d'un moment. 

C'est peut-être juste un coup de pas bol parce qu'avec les bleus tout se passe bien avec la Fédé et Noël Le Graët.

En tout cas que cela soit avec des joueurs, des dirigeants, des anciens coéquipiers ou même des supporters il est loin de faire l'unanimité. Mais en même temps qui peut dire qu'il l'est ?

Allez DD on est avec toi. Allez les bleus et ramenés nous la coupe !!!!

Teamkeke