images (2)

S'il y a bien une émission de sport que j'aime c'est "L'Equipe du Soir". C'est sympa, bien mené avec des débats intenses mais fair-play. La saison s'est terminée lundi soir (11 juillet 2016), il est temps de créer mon équipe type « Equipe du soir ».

Les chroniqueurs  commentent bien chaque soir et notes très souvent les joueurs, les entraineurs et les performances sportives alors pourquoi ne pas donner notre avis sur ces chroniqueurs tous différents des uns, des autres ?

Je vais éviter de mettre une note car je ne veux pas en vexer certains. Comment peut-on départager un émotionnel comme Yoan Riou face à un poignardeur comme Damien Degorre ? Comment départager Carine Galli avec Alessandra Bianchi ? C'est impossible.

 L'émission est présentée par Olivier Ménard. En son absence c'est le petit nouveau, le spécialiste du Basket, David Cozette qui prend sa place. Les deux sont très bons et mènent l’émission avec excellence.

 

Maintenant place à mon Equipe type. 

téléchargement (2)

L'Equipe type des "comiques" :

Président : Thierry Bretagne. Toujours posé et décontracté, il est capable de lancer une anecdote ou une attaque bien ficelée à l'un des chroniqueurs. Sa répartie en fait un Président très drôle. 

Les 4 chroniqueurs : 

- Dominique Séverac. Celui qui aime jouer avec la caméra, destabiliser son adversaire dans les duels et qui lis les Tweet en direct pour mieux réagir. 

- Florian Gazan. Comment ne pas le mettre ? Il est l'homme aux jeux de mots et aux blagues subtiles. 

- Hervé Penot. Le Claude François de l'Equipe du Soir. Toujours le sourire, jamais la tronche. Léger mais parfois électrique (Rapport Cloclo pour ceux qu'auraient rien compris).

- Olivier Rouyer. Avec son rire communicatif c'est déjà le pied mais si en plus Mémé l'attaque sur Platoche alors là on a à faire au grand Olivier. Ces analyses sont toujours très bien expliquées.

Bilan : Ils ne sont pas que des comiques mais de vrai journalistes ou consultant du sport. Alors quand ils apportent cette petite touche d'humour cela permet de détendre l'atmosphère des quelques duels parfois tendus.

 

L'Equipe types des "ronchons" :

Président : Patrick Lemoine. Il monte très vite dans les tours lorsque la bobine en noir et blanc est activée ou quand la prod fait biper "Trop Long" lorsqu'il nous raconte quelques anecdotes du temps que les jeunes ne peuvent pas connaitre. En fait c'est un ptit nounours, non ?

Les 4 Chroniqueurs :

- Gilles Favard . C'est le cuisto des chroniqueurs élevés à la cuisine "Pataterie" (Chaine de restaurant). Celui dont la patate ou la pomme de terre nous est servi au ptit dej, au repas et au diné. Mais toujours avec une recette différente. Il a aussi une grosse voix qui fait peur... 

- Damien Degorre. Celui qui quand on le regarde, on baisse les yeux. Celui qui quand il parle on ne dit plus rien pour ne pas prendre un retour croisé dans les miches. Ces duels avec Dominique Séverac sont cultissimes. Il fait la terreur mais je suis sûr qu'il est adorable.

- Sébastien Tarrago. Alors lui, comme ces copains dans l'équipe, il n'aime pas trop quand on n'est pas d'accord avec ces idées. Ne serait-il pas un peu susceptible le garçon ? Mais bon on l'aime beaucoup, il fait des documentaires à la limite de la perfection. Un journaliste de grande qualité..

- Johan Micoud. C'est le Chroniqueur le plus boudeur de tous. Il boude, il ronchonne, il se vexe le petit loulou dès qu'il n'a pas fini une phrase ou que Mémé envoie la pub quand il veut intervenir. Par contre il doit améliorer sa technique de jeu théatrale, "Ho, ho le pitbul... (avec Maylin en 2015). Son talent de chroniqueur est égal à son lorqu'il était joueur.

Bilan : Ce sont des ronchons mais on a l'impression d'avoir à faire à des âmes sensibles. Pointilleux et connaisseurs.

 

L'Equipe type "féminine" :

Présidente : Alessandra Bianchi. Je la met Présidente car elle quitte l'Equipe du soir. On est triste. En plus qu'il n'y pas beaucoup de filles, si en plus elles s'en vont. Alessandra c'est la touche italienne, le charme à la Romaine et le caractère d'un Totti toujours prêt à défendre ces couleurs. Bon vent Madame, votre accent et votre sourire me manqueront. 

Les 4 Chroniqueuses :

- Carine Galli. La journaliste multi-chaines. Eurosport, M6 et W9 sans oublier l'Equipe 21. En plus de son atout charme, elle s'impose comme une intervieweuse hors-pair.

- Melisande Gomez. J'avoue que je ne la connaissais pas avant de la voir dans l'émission. Mais là encore quel bonheur. A mon goût on ne la voit pas assez souvent, elle apporte un style différent. Je l'aime beaucoup.

- Sarah Pitkowski. Bon elle est partie déjà depuis un moment mais il n'y pas tant que ça en chroniqueuses. Elle était la spécialiste Tennis, celle qui bonifie avec classe les cheveux cours chez une femme. Elle nous manque.

- Bernard Lions. Bon je sais c'est un mec mais avec ces cheveux long il fait un peu concurrence aux filles non ? Mis à part cela, on ressent son côté féminin lorsqu'il trouve que le jeu est truqué. Comme toutes les femmes il est bon perdant, en même temps il vaut mieux car il ne gagne pas souvent au quizz.

Bilan : Le bilan est simple, Mémé faut recruter plus de journalistes femmes. Elles sont trop peu dans l'émission. Suggestion, Laure Bouleau car il n'y a pas de joueuses ou ancienne joueuses de football. Laure est blessée et à l'air bien sympathique.

 

L'Equipe type des "passionnés" :

Le Président : Didier Roustan. Celui qui fait presque ce qu'il veut. C'est l'homme aux maillots mythiques et aux anecdotes bien croustillantes. Complètement décalé. 

Les 4 chroniqueurs : 

- Yohan Riou. Le journaliste qui parle plus vite que son ombre. Le passionné émotionnel, qui nous donne envie de vivre les matches avec lui. Le spectacle serait peut-être plus à l'observer que le match lui-même.

- Nabil Djellit. Le passionné et spécialiste des pays Nord-Africain. Un régal car perso j'apprends beaucoup sur les sélections et le potentiel des joueurs africains. Très bonne pioche.

- Erik Bielderman. Lui c'est l'Angleterre, le roi de l'info de la BBC ou du Sun (pour le foot ou pour les belles plantes ?). Il s'enflamme pour Wembley et Wenger, il adore les ambiances et la folie des arbitres anglais.

- Eric Blanc. Le rugbyman. Le champion de la passe à l'aveugle. Si aveugle qu'on le voit arriver à 20km pour nous glisser les mots "Barça" ou "Messi" dans l'émission. Pourtant l'Espanyol est le vrai club de Barcelone, non ? Ok, j'arrête.

Bilan : Je n'ai aucun doute sur le fait qu'ils sont tous de vrais passionnés à l'Equipe du soir.

 

L'Equipe type des "analyses fines" :

Président : Paul LeGuen. Tout nouveau sur la chaine du Sport gratuit, il a déjà une phrase fétiche "Peux-tu me donner le style de jeu de ....". Alors là il fait mouche. Mais ces analyses de coach en font un Président fin dans ces interventions.

Les 5 chroniqueurs : 

- Vincent Duluc.Celui qui reçoit des textos de JM Aulas en direct. Il connait la vie des Gones sur le bout des doigts. Jamais en colère, il explique son point de vue de manière assez calme.

- Jean-Denis Coquard. Avec ces petites lunettes, il a style "premier de la classe". Mais un 1er de la classe sympa, cool comme mon pote Aymé. Doué à l'école, doué en sport et super sympa de me laisser copier lors des devoirs d'anglais. Un ton posé, on l'écoute avec attention.

- Guillaume Dufy.L'homme de terrain avec Pierre Nigay pendant l'Euro. On le voit analyser sobrement, nous donner des infos pointues mais un commissaire qui doit faire reigner la loi quand il n'est plus à l'antenne avec les relous qui gueulent devant la caméra. Possible qu'il mette des coups de boules de temps-en-temps.

- Thierry Marchand. Sa coiffure sobre, loin de celles du commissaire ou du Roi "Lions" est en lien avec sa façon d'intervenir. Posé mais pouvant s'imposer à tout moment; Comme un Barthez face à Ronaldo. Question, "Mais qui t'embrasse le crane ? Le Président du soir ?"

- Romarin Billong. J'aurais pût le mettre avec Yohan Riou tellement ils vont bien ensemble. Par contre il a peut-être des analyses fines mais putain elles sont longues. Des fois j'ai même le temps de me chauffer un chocolat que l'analyse n'est pas finie. Ne pourrait-on pas, pour une fois, dompter ce lion ?

Bilan : Les rois de la zénitude... Enfin à la surface.

 

L'Equipe type des "Gentils... Mais on n'y croit pas" :

Président : Jean-Michel Rouet. Jean-Michel on ne l'écoute pas on boit ces paroles. S'il y a bien un sage dans l'équipe, c'est lui.

Les 5 Chroniqueurs :

- Etienne Moatti. Jamais le dernier pour faire un bon ptit tacle glissé et pour avoir le dernier mot. Il parait gentil comme ça mais on sait qu'une yenne est bien plus maline qu'elle n'y fait paraitre.

- Gregory Schneider. On sent un journaliste extrèmement réflechi, qui montre un sang-froid inégalable. Il est notre Zizou. Pourquoi ? Car il est aussi capable de mettre un coup de tête si tu l'emmerdes. 

- David Cozette. Lui, je me pose la question si c'est son talent de journaliste qui en fait le remplaçant de Mémé ou si c'est un talent caché qu'on ne voudrait pas savoir ? Mystère. En tout cas moins d'un an après son transfuge de Canal, il fait l'unanimité. Encore une bonne affaire.

- Dave Apadoo. L'homme qui embrasse ceux qui votent pour lui. Tu pourrais arrêter stp ? Ma femme me fait des crises de jalousies à chaque fois. "Eh c'est qui cette belle métisse qui t'envoi des bisous ?". Bon elle voit rien et est sourde donc j'ai beau lui dire que t'es pas une métisse mais un métisse elle n'en fait qu'à sa tête. 

- Marc Libbra. Je l'aime il me fait penser au doublé 96 de mon club (AJ Auxerre), on l'a éliminé en Coupe de France en 1/2 au Vélodrome, rien que pour ça je l'adore. Par contre quand tu gagnes tu écoutes les grillons chanter. Essaye de faire faire ça à Guy Roux mais avec les escargots de Bourgogne ça risque d'être sympa. 

Bilan : Ils se font passer pour sage... Mon oeil. Comme on dit "Gentil n'a qu'un oeil". Jusqu'ici je n'ai vu aucun borgne.

téléchargement (3)

Pour conclure je dirais que c'est un plaisir et une belle bouffée d'oxygène de tous vous regarder et vous écouter. Un grand bravo à tous. Moi en tout cas j'adore et croyez-moi après être passé à deux doigts de trépasser cette année vous avez été l'émission que j'ai de suite voulu regarder en sortant du coma. Cela m'a aidé a me sentir bien et rigoler.

J'ai une pensée pour les chroniqueurs qui ont fait partit de l'aventure comme Sarah P., Benoit Maylin, Lecanu, Steve Savidan et Bundes que l'on ne voit presque plus.

Bonnes vacances. On se voit à la rentrée... Surtout moi en fait.

 

kEv