téléchargement


Tous les amoureux de l'AJ Auxerre et de l'Abbé-Deschamps connaissent se cri "Supporters de l'AJA, êtes-vous là ?".

Nous avons eu les mythiques Guy Roux, Gérard Bourgoin (pas Président) et Jean-Claude Hamel mais il y a aussi Marcel. Notre speaker préféré depuis 1974.

J'ai 35 ans et mon papa m'a emmené la première fois à l'Abbé en 87-88. Je ne me souviens pas de mes premiers matches mais qu'est-ce que j'en ai vécu des moments de gloires, de tristesses et de partages.

Le Maillot bleu et blanc est celui dont j'ai toujours rêvé de porter. Mais aujourd'hui, certains dirigeants salissent nos couleurs. On a une histoire, on a des anciens joueurs qui ne demandent qu'à aider mais les Cotret et Malherbe s'en fichent. 

Djib s'entraine au Centre de Formation, ils ont voulu révoquer Guy Roux, Jo Radet a été viré et Charbo n'est même pas consulté sur son projet pour entraîner l'équipe. Normal ? Non. Aucun respect pour ceux qui ont fait l'histoire du club. J'ai l'impression qu'on a à faire à un clan voire à une petite mafia.

Si le rachat par les chinois pouvait changer quelque chose, mais n'espérons rien. Il est convenu que Guy Cotret reste à la Présidence... On n'est pas dans la merde.

Ils ne m'enlèveront pas mes souvenirs... Mais j'en veux d'autres

 

IMG_5875

La nouvelle génération qui veut vibrer pour l'AJA

 

La nostalgie n'est jamais une bonne chose mais dans le cas présent on se doit tous de rappeler aux incompétents ce qu'est pour nous  l'AJ Auxerre.

Pour moi, c'est le jour où mon papa m'a offert le maillot "Chaillotine" bleu de l'AJ Auxerre. 

C'est le jour où Enzo Scifo a marqué un triplé contre Sochaux le jour de mon anniversaire. Comment oublier ma rencontre avec Christophe Cocard à Cora (mon joueur préféré) ou ce moment où j'ai eu la chance d’avoir des autographe des Charbo, Martins, Baticle et consort lors d'une après-midi pour les restos du cœur où se trouvait même Gilbert Montagné.

J’étais au stade lors de la détresse de Mahé en 93, les cris de joies en 94 contre Montpellier avec mes potes dans la chambre d'un. Le doublé 96 qui est plus fort, pour moi, que la victoire en Coupe du Monde 98.  Ou les parties endiablées de foot sur la place de l'église de Mailly-le-château. On était les Martini, Vahirua, Verlaat ou Saïb. Le curé nous laissait même jouer contre la porte de l'église.

C'est aussi les moments difficile de 98 à 2001 avec les Carnot et Jeunechamp. La jeune génération des Djib, Kapo, Mexès, Boumsong, Tainio, Mathis et les autres. La qualif en Ligue des Champions de l'équipe à Jean Fernandez, ceux en qui personne ne croyait sauf nous. 

Mais surtout je n'oublierais jamais cette petite dame de 95 ans qui est venue au stade jusqu'en 2004. La plus vieille supportrice du club, partie en 2006 à l’âge de 98 ans. Dominique Cuperly et Anastasio étaient venus lui offrir un ballon dédicacé des joueurs de l’époque (1993). Avec mon père on l'emmenait à chaque match. Sa carte de clubber en tribune G. Une petite dame d'1m50 qui m'a appris l'histoire de l'AJA, qui adorait Franck Verlaat et Lionel Charbonnier. J'avais 11 ans quand je l'ai rencontré, elle devenue une femme importante dans ma vie au point que ma fille porte son prénom. Ce fameux ballon dédicacé m’est revenu après son décès puis je l’ai offert à ma fille.

En 2008 alors éducateur en quartier, avec des jeunes on a réalisé un documentaire sur l'AJA. Deux générations opposées mais AMOUREUX du même club.

1ère partie

2ème partie

 

 

J'aime tellement ce club, que lors de mon coma en janvier 2016, et que j'étais entre la vie et la mort, ma femme a mis une photo de nos enfants près de moi. Juste à côté elle a aussi posé mon fanion de l'AJ Auxerre car elle sait au combien l'AJ Auxerre m'a donné de la force depuis 13 ans que je suis gravement malade.

L'AJ Auxerre m'a rendu vivant. Grâce à elle j'ai ressenti tous les sentiments possibles. L'amour et la peur, la joie et les pleures sans oublier la colère ou l'inquiétude.

Je pourrais écrire des centaines de lignes tout comme beaucoup de supporters de chaque génération qui ont vibrés pour nos bleus et blanc. Etre auxerrois ce n'est pas un acte de naissance, c'est une religion. 

Je vis loin malheureusement maintenant et je ne peux les encourager ou les soutenir comme je le souhaiterais. 

L'AJA est tout aussi important que le RC Lens ou le PSG, l'OM ou le FC Nantes. On se doit de le sauver.

Ne laissons pas, certains, détruire tout ce que nous avons construit. Je dis « Nous » car nous avons posé quelques pierres à l’édifice.

téléchargement (1)

C'est quoi l'avenir ?

Ce lundi, Viorel Moldovan a été mis à pied pour être licencié un peu plus tard. La question est "Mais qui va prendre sa place ?". On entend parler de Chauvin ou Vasseur. Génial !!! Je n'ai rien contre eux mais on va encore chercher des gens qui n'ont rien à voir avec le club et aussi qui ne ferons sûrement aucune vague.

Lionel Charbonnier est dispo et motivé. Mais à priori, il n'est même pas écouté sur le projet qu'il veut monter. 

Les chinois auraient la bonne idée de virer Cotret et Malherbe. Qu'ont-ils fait ?

A part virer ou dégouter petit à petit les éducateurs compétents du club (Vahirua, Nobilo, Radet, Guerreiro avant son retour, etc...).

Et sportivement c'est quoi ? Une finale de Coupe de France et surtout 15 joueurs qui partent par saison et 10 qui arrivent. Comment veut-on monter en L1 sans stabilité et investissement ? Je veux bien qu'il faut réduire les coûts mais mieux ne vaut-il pas investir une bonne fois pour toute que de tâtonner 3-4 ans ? 

Il faut que ça bouge sinon on va droit en National puis en DH. 

Perso je verrais bien un Michel Denisot à la Présidence. Il a de l'expérience, il est fort en communication et à beaucoup de connaissances dans le milieu. Il faut que l'on soit solidaire pour les joueurs. J'aimerais que les anciens prennent position et se lient aux Ultras pour montrer une unité inégalée. 

Je suis peut-être idiot, surréaliste ou un gros con. Seulement, je souffre de voir cette situation bien pire que celle vécue en 2012. 

J'espère que la lueur viendra d'ORG Packing.

 En attendant… Supporters de l'AJA êtes-vous là ?

Partagez votre histoire de supporter

Teamkeke