téléchargement (11)


Le déroulement du match

Je préparais l'interview de l'entraîneur des Féminines de Montauban (Soraya Belkadi) et en même temps j'observais le match "Des derniers" Tours-AJA. L'avant dernier contre le dernier.

A la mi-temps il y avait 0-0. Un match nul équitable  même si les Tourangeaux étaient plus incisifs et entreprenant.

Les auxerrois avaient toujours autant de mal à trouver Courtet ou Touzghar. Au niveau du jeu, pas grand-chose à en dire. Peu de construction fluide, pas de débordements ou de provocations techniques.

On ressent un manque de confiance, des doutes et un manque de qualité flagrant chez certains joueurs et à certains postes.

La seconde mi-temps a débutée comme on pouvait le présager. Deux buts sur Coup-franc de Tours avec une défense naïve et peu réactive. Comme à son habitude Auxerre met 70 minutes à réagir. On réduit le score par Touzghar sur une frappe contrée qui ne suffira pas.

Ne serait-il pas mieux d'agir ? 

Mais où va-t-on ?

Comme je l'ai dit la semaine dernière on ne peut pas toujours taper sur la direction. 

Quand on regarde les matchs on ne ressent rien. Surtout on ne voit pas grand-chose. Que cela soit dans le jeu, dans les attitudes, pas de solidarité et dans la qualité on observe une équipe totalement dépassée. Vous jouez le 20ème de L2 et on a l'impression qu'ils jouent pour la 8ème place d'Excellence District. Un match sans enjeu.

Ils attendent quoi pour se bouger les fesses ? Ils attendent quoi pour montrer un autre visage, une autre attitude ?

On peut se poser la question du choix de l'entraîneur. Je n'ai rien contre Cédric Daury mais est-il assez fort ? A-t-il le charisme pour cadrer les jeunes et se faire respecter des anciens ? 

Sa qualité de technicien et d'homme n'est pas remise en cause mais parfois le style ou le caractère d'un coach peut convenir... Ou tout l'inverse.

Où va-t-on ? Tout droit en National. 

Que doit-on faire ? Je ne sais pas pour le staff et les joueurs mais en ce qui concerne les supporters on doit continuer à les soutenir. Au moins jusqu'à la trêve pour voir ce qui bouge début 2017.

téléchargement (12)

Cédric Daury a déclaré hier ne pas forcément vouloir faire revenir Djibril Cissé. Peut-être que ce soir ou demain ça changera. On a besoin d'un leader, d'espoir et Djibril apportera sur le plan humain, sur la motivation, l'encadrement  des jeunes et sur la grinta.

Après le match il disait "Il faut jouer sa vie sur le terrain. Il va vite falloir que les joueurs le comprennent." Là dessus on est d'accord.

En attendant c'est l'état d'Urgence à Auxerre !!!!!