Que l'on soit enfant ou adulte la plupart du temps on aime des acteurs, des actrices, des chanteurs ou des joueurs de foot ⚽️. Parfois, même, on se permet de les aduler et on rêve de pouvoir un jour rencontrer notre idole.

Mais entre l'image que l'on s'en fait et la réalité, il y a souvent un monde d'écart et derrière c'est la déception. J'ai toujours adoré les hommes simple. Mon joueur préféré était Christophe Cocard (Auxerre) pendant que les autres adoraient Papin, Waddle, Ginola ou Canto. Actuellement, il y a des joueurs ou anciens joueurs qui je pense sont dans cet état d'esprit de simplicité comme Cédric Hengbart ou Eric Carrière.  Jo Radet, Jean Fernandez ou Pascal Vahirua ont tous été également très humain.

Mardi (14 mars 2017) j'ai eu la chance 🍀 de rencontrer Pascal Dupraz (Entraineur de Toulouse FC)... Aucune déception bien au contraire.

Passionnés de foot mais pas seulement :

Quand on discute avec quelques copains on a l'impression que Pascal Dupraz est un Entraineur "vrai", proche du monde amateur qui ne triche pas sur son image, loin des paillettes. Après on aime ou on n'aime pas car il est loin d'être lisse comme peut l'être une piste de ski 🎿 Savoyarde.

Comment j'ai eu la chance d'avoir cet entretien ? Je ne veux pas le divulguer car ça m'est personnel. Comme je ne dévoilerais pas certains échanges ou discussions que l'on a eu, ou même son numéro que j'ai la chance d'avoir, maintenant, dans mon répertoire 😉.

Je considère qu'il vaut mieux respecter certaines valeurs que de vouloir créer du buzz. Il y a des choses qui vienne du coeur bien plus riche qu'un chèque avec 3 ou 4 zéros.
Après, je peux vous dire que l'homme est d'une gentillesse à en faire pâlir plus d'un. Que l'image que j'avais de lui est absolument ce que j'avais ressentit de derrière mon écran 📺 ou mon smartphone. Je n'ai même pas eu besoin d'être rassuré, comme il ma demandé, car je n'avais aucun doute sur sa façon d'être.

Cela a été un honneur d'être reçu par "Coach Dupraz". Un honneur car on a parlé de la vie, il s'est intéressé à moi, à mon parcours. Quelques échanges philosophique (la notre) sur ma santé, notre approche de la vie et de la mort ou de l'amour que l'on porte à notre famille. 

Il est difficile de mettre des mots tellement je me suis senti proche de cet homme. Car plus qu'un Entraineur de Ligue 1, plus qu'une personnalité médiatique, il est un homme aux valeurs bien définies et un homme aux sentiments "vrai". Pas de faux semblant ou de tricherie. Cela a été un petit peu cours car je pense qu'on aurait pût longuement échanger mais me consacrer 1h30 dans son emploi du temps et s'interesser à mon parcours est exceptionnel. Surtout pour un petit bonhomme sans intérêt comme moi. 

On a vaguement parlé de football, de Guy Roux ou du PSG. Sincèrement c'était super comme ça, on a privillégié l'humain avant tout le reste. Et n'est-ce pas le plus important ?

Quand il vous raconte qu'après le maintien il a reçu entre 2000 à 3000 lettres et qu'il a répondu à tout le monde individuellement, c'est fort 💪🏻, cela montre l'homme qu'il est et le respect qu'il a pour ces supporters. Il met en lumière sa femme "qui m'a mâché le boulot en mettant les adresses et les timbres".

J'ai été encore plus touché quand au moment de partir il m'a dit "Kevin ça été un plaisir de te rencontrer, des gens comme toi il y en faut plus. Appelle-moi si tu as besoin de quelque chose".

Avec ma fille lors de Toulouse-Rennes (place offerte par M. Dupraz)

Je ne suis pas homme à demander ou quémander. Je n'ai d'ailleurs pas voulut parler de ma reconversion (pigiste/journaliste sportif) à cause de mon inaptitude à continuer mon métier (éducateur en quartier) puisque ma maladie m'en empêche à présent. Je ne voulais pas passer pour un arriviste qui souhaite plus que ce que j'avais le droit. Je ne voulais pas tout mélanger.
J'aurais pût lui parler des "Grosses têtes" ou lui proposer d'être le parrain du tournoi international de mon club ou lui vanter mes mérites/qualités dans un groupe, même en coupeur de citron 🍋... Mais non. Cette rencontre à été parfaite. Il faut savoir reconnaitre la chance que l'on a même dans les moments difficiles. Et je considère que malgré mes gros soucis de santé, je suis un homme chanceux et heureux. 

La vie est belle, non ???

Je ne sais pas si je l'appelerai car je ne suis pas du genre à vouloir déranger, si je le fait ça sera pour mon fils ou vraiment si je n'ai pas le choix. Il a déjà fait beaucoup à mes yeux. Enfin bref, je n'ai pût le remercier qu'en lui offrant une bouteille de champagne 🥂 où mon père fait les vendanges (chez son meilleur ami). Alors par ce petit post j'espère lui rendre hommage et partager ma joie d'avoir pût échanger après l'entraînement de mardi dernier. 

Encore merci Pascal ou Monsieur Dupraz, ne changez en rien (je sais que vous n'en n'avez pas l'intention). Je regarderez, depuis mon lit d'hôpital, le prochain match du TFC pour ma 12ème opération du Crohn prévue le 29 mars.

Amicalement,

Kevin T.

 

Emma, heureuse d'être invité au match par Pascal Dupraz