IMG_1995

Auxerre a terminée la saison 2016/2017 à la 17ème place. L'intersaison devait permettre à ce club historique de répartir sur de nouvelles bases et de nouvelles ambitions. Mais recruter de bons joueurs et un entraîneur de grande qualité n'est pas toujours un gage de réussite.

Et puis on ne gagne pas les matches sur le papier, sinon ça se saurait. 

Auxerre-Lens : Une odeur de Ligue 1

Même depuis mon fief de Montech (près de Montauban & Toulouse) on sentait que les supporters auxerrois avaient de nouveau le cœur qui palpitait. On pouvait entrevoir dans les commentaires sur les réseaux sociaux qu'il y avait quelque chose de changé. Même dans les médias, Auxerre redevient attractif, intéréssant.

Et puis, lundi soir contre le RC Lens cela s'est vérifié par le nombre de spectateurs présent au stade. Cela faisait longtemps que j'avais vu autant de monde marcher le long de l'Arbre Sec avec des petits ayant les drapeaux "AJ Auxerre", les adultes fier de porter le maillot bleu et blanc mais surtout on voyait en eux une envie folle de voir cette équipe. Des sourires, de la confiance et des foulées presque bondissante pour ne pas rater se nouvel envol.

Faut dire que le propriétaire Monsieur Zhou à fait ce qu'il faut pour avoir une équipe compétitive, et aussi mettre le public dans sa poche. Quand dans les médias vous parlez de Cantona, que vous portez avec fierté l'écharpe auxerroise à chaque match ou que vous accueillez un petit groupe de supporters en Chine et les chouchoutés, comment ne pas être séduit ? 

Sur le papier, avoir Gillot comme coach et Francis Graille comme Président sont de bien belles pioches (Les Francis comme le film). Gillot a été décrié à Bordeaux mais quel effectif avait-il ? Il a quand même emmené, Sochaux, Lens et Bordeaux en Coupe d'Europe. Fin tacticien et formateur également, il est sûrement le profil de coach qui se rapproche le plus de Jean Fernandez et Guy Roux. Les deux seuls à nous avoir emmené en Ligue des Champions.

En ce qui concerne les joueurs, fini les prêts de 23 joueurs sur 30. On a acheté Yattara, les deux Sané, Sakhi et quelques autres bons joueurs. On a surtout prolongé Zachari Boucher, un signe fort pour le futur et la stabilisation de l'effectif. On a perdu Courtet mais dans la vie faut savoir remercier ceux qui ont mouillés le maillot.

A cela tu additionnes l'arrivée de Jérémy Janot dans le staff, ça te fait un bon petit package. Pour rappel, l'AJ Auxerre a été l'un des meilleurs clubs (voire le meilleur) formateur de gardiens avec pas moins de 3 Internationaux français qui se sont succédés (Bats même s'il a été formé à Sochaux, Martini et Charbonnier) sans oublier Fabien Cool le recordman des matches avec l'AJA. Ils ont tous eu Dominique Cuperly comme bourreau amical mais avec quelle belle réussite ! Alors avoir Jérémy Janot, est très belle idée et sûrement un point fort. Et puis il a joué pour les verts donc la passion du foot est dans son sang, pour Zach et Quentin quoi de mieux pour progresser ? Il faut juste transformer son cœur vert, en bleu/blanc et vert, non ?

Tout cela est bien beau, la victoire fallait aller la chercher contre des Lensois revenchard (on les battus 1-0 chez eux en fin de saison ce qui les prives de L1). Les supporters étaient là, le public a donné de la voix et on a senti l'Abbé Deschamps derrière son équipe. Tout le monde a cru en elle, en ses joueurs et en son staff. Et franchement, pour le 1er match de mon petit Eden, on a kiffé. Cela sentait la Ligue 1 mais ça doit être comme cela à chaque match et non que pour la reprise.

01f8a2f4867d2ce079e9295bbab7bd9665f250a29e

Zhou passe de chat noir à tigre blanc (et bleu) :

La légende, disait que le propriétaire était chat noir puisqu'il était venu voir quatre matches avec autant de défaites. Lundi soir, il est reparti fier et fort comme un beau tigre blanc. Les joueurs ont sortit les griffes, fait le dos rond et achevés leur proie au moment fatal.

On a vu un très beau match avec deux très belles équipes qui, si elles gardent ces dispositions, joueront à coup sûr le haut du tableau. Mais un championnat c'est long. 

Auxerre a débuté fort avec 20-25 minutes de très grandes intensités. Ils n'ont pas laissés respirer les Lensois avec un gros impact physique derrière et au milieu def avec Sakhi et Adéoti. Sur les côté, Philippoteau et Obraniak ont été incisif, rapide, très technique tout en combinant bien avec les deux attaquants Yattara et Sané. Malheureusement sans grande réussite ni grosses occasions franches.

Ensuite, le rythme est un peu retombé pour laissé petit à petit Lens prendre confiance. Ils auraient même pût ouvrir le score mais le poteau sortant étant sauvait les auxerrois.

Au retour des vestiaires, les lensois ont repris les choses en main mais sans parvenir à inquiété Boucher. Cette fois Auxerre fit le dos rond pour reprendre notre philosophie de jeu historique, la contre attaque rapide et décisive. C'est donc Momo Yattara qui libéra l'Abbé-Deschamps sur une frappe contrée qui remplie de joie 13 000 spectateurs en folie (1-0). Juste avant Sakhi avait failli ouvrir le score mais cette fois c'est le montant droit de Vachoux qui sauva les sang et or.

Les auxerrois ont fait un bon match même si, forcément, il y a des choses à perfectionner. J'ai trouvé Pape Sané moins en jambe que ces compères du reste de l'attaque mais par contre très précieux avec son jeu dos au but. Sakhi et Adioti étaient très haut sur les phases offensives et laissaient nos 4 défenseurs parfois en 1 contre 1 sur les attaques adverses. Attention à ne pas se laisser trop emporter par l'envie de marquer mais ce sont des automatismes à trouver.

J'ai senti un autre Zachari Boucher, toujours aussi bon et déterminant mais je l'ai trouvé plus fort. Je ne pourrais expliquer pourquoi mais sa sortie (en 2ème période) de la tête sur Lopez à l'entrée de la surface montre une autre facette et confirme mon impression. C'est un peu le genre de sortie que pouvait faire Jérémy Janot. Un hasard ? Seul bémol les quelques relances aux pieds approximatives.

Attention derrière à ne pas trop tripoter mais la charnière à l'air très complémentaire et sereine dans ces relances. Enfin, Philippoteau et Sakhi m'ont impressionnés. Philippoteau c'est moins une surprise mais Sakhi, quel joueur ! Si je devais le comparer avec un ancien ajaïste, ça serait à Teemu Tainio. Pas très grand mais agressif, il ne lâche rien, se projette vite vers l'avant et est très très bon techniquement. Mais c'est toute l'équipe qu'il faut féliciter.

Une autre petite chose m'a agréablement surpris. C'est lorsque Janot est allé parler à Boucher en seconde période derrière le but auxerrois. C'est rare de voir cela ces dernières saisons. Que lui a-t-il dit ? Je ne sais pas mais il avait des fiches et d'après mes yeux de faucon, il avait l'air de dire de faire attention aux 18-20 mètres quand le bloc équipe était haut. D'ailleurs, si je ne me trompe pas c'est peu de temps après que Boucher fait sa sortie sur Lopez (9).

Les deux latéraux ont également été très bons, Diallo n'a par contre pas fait une très bonne rentrée.

Maintenant un déplacement délicat les attends vendredi au Havre, un autre prétendant à la montée. Ce qui est bien, au moins cette saison on risque de voir plus souvent l'AJA en tête des équipes diffusées sur Bein ou Canal +. 

Je terminerais par un grand merci à Monsieur Daury pour son geste de grande classe, aux joueurs qui ont gentiment pris des photos et de leur temps avec mon garçon Eden et également aux acolytes de Teamaja pour leur bonne humeur, leur humour et aussi pour mon ptit bonhomme.

Teamkeke (Kev)

 

PS : Honte à ces pseudos supporters Lensois (peut-être auxerrois aussi) pour se battre en fin de match. Lens et Auxerre doivent rester des clubs sympathique sans ce genre de comportements. Ce ne sont pas les valeurs de nos clubs respectifs. Je ne viens pas au stade avec mon fils pour qu'il soit blessé par des abrutis.

J'ai été présent en 91 quand Liverpool est venu, en 94 contre le Besiktas ou en 97 contre les Rangers et je me sentais plus en sécurité que lundi. Ces idiots doivent être interdits de stade à vie.