IMG_0527

Je n'étais pas supporter du TFC avant que vous en soyez l'entraîneur. Originaire d'Auxerre, et arrivé qu'en 2012 dans la région je n'avais pas le TFC dans mes clubs préférés. Mais votre arrivée, suivi de l'exploit (maintien en Ligue 1) je le suis devenu grâce à vous, et mes enfants plus Occitanien qu'auxerrois également. Au mois de mars 2016 quand vous arrivez au TFC, mois je sors de deux mois de calvaire où j'étais entre la vie et la mort. Grâce à vous et au TFC j'ai vibré à nouveau et me suis de nouveau senti vivant. Le football procure des émotions que l'on ne trouve pas ailleurs. En plus de cela, dès votre arrivée, vous avez eu un problème de santé. Moi, qui sortait seulement de réanimation, j'ai été touché par votre problème.

En janvier 2017, je vous ai écris car j'avais été touché par un documentaire sur vous dans l'Equipe Enquête. Je n'attendais aucun retour et pourtant un matin j'ai reçu un texto de votre part m'invitant à vous rappeler pour que l'on se voit. J'ai été surpris et très excité. Notre rencontre à mis environ deux mois à se faire à cause de ma santé très aléatoire. Le mardi matin du mois de mars, quelques jours après mon anniversaire, on a passé plus d'une heure ensemble. Cela a été un moment surprenant et très agréable.

J'étais stressé et impatient de vous rencontrer. Et je peux dire que je n'ai pas été déçu. On a parlé cinq minutes de football. Pour des passionnés du ballon rond comme nous, c'est un vrai exploit. Le reste du temps on a parlé de nos convictions familiales, de l'amour que l'on porte à ceux que l'on aime, on s'est confié mutuellement sur quelques épreuves que l'on a vécu dont certaines sur notre santé qui, parfois, nous enquiquine. On s'est retrouvé sur un certains nombres de sujets, notamment sur la famille, nos enfants, ou tout simplement sur l'humain. J'ai passé un moment vraiment sympathique. Vous m'avez offert votre doudoune du TFC et quand quelques mois plus tard, lors de ma douzième opération j'ai eu des complications, j'ai reçu de votre part le maillot des 80 ans du TFC. Encore un geste de grande classe. 

Certains ne vous aime pas, d'autres ne font que vous critiquer mais, personnellement, je peux dire que vous êtes un homme bien. Un homme qui a des valeurs humaines rares même si certains pensent le contraire. On sait l'un et l'autre que l'on ne peut pas plaire à tout le monde et que le monde professionnel ne montre pas toujours notre vraie nature. Ce qui est le plus important c'est la soutien de nos proches et également d'avoir la santé. 

Les supporters toulousains ne peuvent que vous remercier et vous garder dans leur coeur. L'exploit réalisé il y a presque deux ans, restera unique, mémorable et dans l'histoire des violets (et de la Ligue 1). Et même si l'histoire ne se termine pas de façon rêvée, rien ni personne ne pourra enlever l'exploit "maintien". On ne pourra oublier ce moment magique, cette causerie d'avant match incroyable diffusé dans J+1, ce scénario rocambolesque à Angers. 

Pour ma part, je tiens à vous remercier. J'ai rencontré un homme bien, aux valeurs qui me sont chères. Des hommes comme vous on en croise de moins en moins. Je reste persuadé que vous allez rebondir, en attendant prenez soin de vous. Profitez des vôtres, je suis persuadé qu'ils sont à vos côtés. Bizarrement, on dirait que nos destins sont liés puisque ce mois-ci (janvier 2018) je me suis fait opérer pour la 13ème fois de mon Crohn et, vous, vous avez fait un malaise quelques jours après ma sortie de l'hôpital comme en mars 2016. Bizarre ? Coïncidence ?

Mon seul regret est de ne pas avoir pût vous faire signer le maillot collector que vous m'avez offert il y a quelques mois. On ne sait jamais, on se recroisera peut-être un jour.

Mais surtout prenez soin de vous et de votre famille, peace.

Kev