Crampons

Je suis un entraîneur qui aime ses joueurs, peu importe qui, peu importe lequel. J'adore mes joueurs et surtout je les respecte mais depuis quelques semaines je doute que eux, le soient envers moi. On a raté la D1 et être en D2 leur enlève une certaine motivation que je peux comprendre mais moi je suis là avec la même motivation. J'ai été malade mais j'ai été là. 

Depuis quelques semaines j'ai l'impression que je ne sers à rien sauf pour cocher 11 noms sur la feuille puis 3 comme remplaçants. Je suis là aussi pour essuyer les critiques des autres coachs car une contre performances et chacun va venir critiquer le coach. Une contre performance comme ce soir (3-3) va permettre de dire "Kevin s'est trompé", "Kevin aurait dût faire ça", etc... Entre nous je m'en bats les couilles !

Ce qui me dérange au-delà du résultat c'est l'attitude des joueurs dont je sens que ma présence est anecdotique. Que je sois là ou pas, ça changerais quoi ? Je ne me considère pas comme un top coach mais je pense avoir assez de qualité humaine et d'écoute pour que mes joueurs se sentent bien.  Je ne suis pas là que pour le foot, j'essaye d'apporter aussi humainement et également dans leur vie de jeune homme. Aujourd'hui je jongle avec les égos pour éviter tout clash, tout bordel mais ce soir je me demande si ce groupe est réellement derrière moi. 

Alors oui on a des forte tête mais aux autres aussi parfois de se rebeller, de parler, de se révolter. 

Je doute. Je ne suis pas sûr qu'ils pensent que ce que je leur dit, ce que je leur demande est utile ou va les faire progresser. Je ne suis pas sûr qu'ils iraient à la guerre pour leur coach (pour moi). Ils sont tellement persuadé d'être au dessus en D2 que quoi que je dise, quoi que j'explique cela leur passe au dessus de la tête. En discussion avec mon adjoint les leaders n'ont pas été à la hauteur ce soir. Ils ont une semaine pour me montrer autre chose sunon je prendrais les joueurs qui donneront ce que j'attends. 

Je ne suis pas un coach qui aime cibler mais je suis prêt à faire confiance à Jordan, Kyrian, Lenny ou encore Anthony plus qu'au seconde année qui ne courrent plus. Je veux des soldats sur le terrain pas des stars...  J'adore des joueurs comme Jordan, Jérémy, Lenny, Kyrian ou Dodo (et d'autres) car ils vont au charbon et sont à l'écoutent sans se prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Certains pensent être indipensable alors qu'ils le prouvent, alors qu'ils donnent plus, beaucoup plus. Et cela passe par l'entraînement.  

Fini de ne plus froisser les égos, soient ils prennent du recul et se remettent en question. Soit ils pourront m'en vouloir à mort...

Qu'ils n'oublient pas que j'ai quitté les U15 pour eux, des U15 qui ont fini premier de leur poule et sont en passe de pouvoir monter en R2 U16 la saison prochaine. Qu'ils n'oublient pas qu'ils ont fait arrêter un coach mais moi je ne lâcherais pas, ils lâcheront avant moi car je prendrais les décisions qui s'imposent et ils pourront me haïr. 

Je les ai respecté, à eux de le faire avec moi...

Ce soir plus que le résultat c'est l'attitude du groupe qui m'a touché, m'a blessé. Ils sont entrain de faire mourir le feu qui est en moi... Et à cette allure on ne gagnera rien... Je déteste ce que je deviens car je suis un gagneur, un compétiteur. Au final, c'est peut-être moi qui suis nul ! 

Kev