IMG_9479

Les supporters et les amoureux des clubs de Ligue 2 étaient content de retrouver le championnat ce soir. Pour notre équipe de l'AJ Auxerre, certains étaient satisfait de jouer Rodez, fraîchement promu dès la première journée. Seulement voilà, entre un Rodez lancé et motivé après sa belle saison en N1 et à l'inverse un AJA qui a fini la saison dernière épuisé et dans le doute, cela ne présageait rien de bon. Les supporters auxerrois, eux, se voyaient déjà fêter les 3 points. 

J'entends déjà les commentaires et je lis les avis négatifs. Cela serait trop beau que tout roule comme on veut. Malgré la défaite je reste positif et je ne suis pas surpris de nos difficultés sur ce premier match. Je m'attendais à ce que cela soit difficile car on n'a pas encore notre effectif au complet. Il nous manque des joueurs comme Begraoui, Marcelin, Adeoti, Yattara qui reviennent seulement, la nouvelle recrue et sûrement d'autres nouveaux joueurs en approche. Déjà rien que dans la vie du groupe, dans le niveau d'état physique ou technique, sur les automatismes cela joue forcément. Cela joue également sur la composition de départ.

Certains ne seraient peut-être pas titulaire. On ne peut pas juger trop durement ce qui s'est passé ce soir car on n'a pas les tenants et les aboutissants sur les souhaits du coach, la réalité du moment et sur l'avenir que les dirigeants cherchent à mettre en place. J'essaye seulement de mixer ma vision de supporters, avec celle d'entraîneur et de dirigeant. Même si je ne suis qu'amateur, on sait que tout est plus complexe que ce que l'on voit. Mais je ne vais pas rentrer là-dedans mais donner mon analyse personnelle sur ce match, sur ce que j'ai vu et ressenti.

Le pire scénario

Quand tu es entraîneur, tu mets un schéma tactique mais également un projet de jeu avec un projet de match. Alors quand tu prends un but au bout de 1mn, en tant qu'entraîneur, tout s'écroule. C'est le pire scénario possible. Tu te mets à courir après le résultat ce qui change psychologiquement les choses pour les joueurs. Au lieu d'être dans l'état d'esprit d'installer son style, de rester sur ce que tu as bossé toute la semaine, tu te retrouves à savoir si tu dois plus attaquer pour revenir au score, ou si tu dois garder la même philosophie. Tu te mets dans le doute et tu mets ton adversaire en confiance, il n'y a rien de pire.Scénario catastrophique. Et toi sur le banc de touche, tu rumines déjà pour garder tes gars concentré et leur montrer qu'on va quand même y arriver. Mais sont-ils en état de l'entendre à ce moment-là ?

La suite va montrer que ce but à tout déréglé. Notre défense ne gagnait pas un duel, le côté droit prenait le bouillon comme pas possible, on avait Bellugou et Touré qui montaient mais sur les contre et laissaient nos défenseurs en un contre un. On sentait même Mathieu Michel hésitant sur ses décisions. Je pense d'ailleurs que sur le second but, Coeff doit couper la trajectoire de l'attaquant mais on le voit hésiter et au final c'est peut-être préjudiciable. Rodez à aussi mis une pression sur notre défense dès le début de la rencontrer avec beaucoup d'intensité, de ballons en profondeur pour Bonnet ou dans le dos de la défense. On était pris de vitesse et notre bloc était décousu ce qui permettait à nos adversaires d'être sur les second ballons puis de repartir offensivement avec beaucoup plus de tranchant.

En première période on a eu du mal à se procurer des occasions. Trop de pertes de balles en voulant jouer en une touche notamment avec Merdji, pas assez de pression sur la défense alors que ça tripotait beaucoup (d'ailleurs cela aurait pût leur couter un but). Et à mon sens pas assez de prises de risque, trop de jeux court dans les petits espaces sans vraiment prendre sa chance ou de centrer pour acculer l'adversaire, l'empêcher de respirer. On a fait 20-25 premières minutes médiocre, n'ayons pas peur des mots. Le dernier quart d'heure Rodez a baissé de rythme et on a réussi à produire quelques phases de jeu intéressantes. 

On aurait pût réduire le score par une belle frappe de Barreto et de Merdji que le gardien sort. A la mi-temps le 2 à 0 est assez logique. 

On le sait, dominer n'est pas gagné

Que dire de cette seconde période ? Effectivement on a dominé, on a eu le ballon mais c'était trop approximatif. On n'a pas mit une seule fois le gardien en danger. On a trop peu frappé, trop peu centré, on a beaucoup joué de manière latérale ou en arrière comme si on avait peur de prendre des risques et qu'à la perte de balle on serait forcément mit en danger. Là encore, Merdji s'est beaucoup dépensé mais trop de perte de balles sur les contrôles ou des passes en une touche. Et puis nous n'étions toujours pas sur les seconds ballons. Quand la défense dégageait on était à 10 mètres du ballon. Trop loin pour espérer leur mettre la pression. Je pense qu'on voulait aller réduire le score et qu'en même temps on avait peur d'en prendre un troisième. Le cul entre deux chaises.

Je comprends mieux pourquoi JM Furlan dit que les gars sont traumatisés par les saisons précédentes. Rodez a joué son coup parfaitement du début à la fin avec ce brin de réussite en début du match. Ils nous ont par la suite attendu car eux, n'avaient plus besoin de faire le jeu.

Au final que peut-on ressortir de ce match ? Déjà qu'il y a encore beaucoup beaucoup de travail. Ensuite, qu'il ne faut pas être trop pessimiste ou alarmiste. C'est vrai qu'on n'a pas été bon mais j'ai confiance en JM Furlan. Quand on l'écoute ou qu'on lit ses interviews on sent qu'il sait où il veut aller et que l'AJA va le suivre dans cette démarche. N'oublions pas, qu'il a annoncé que c'était un travail sur le long terme. Restons mesuré et on fera un premier bilan début septembre.

Dans mes 3 flops, je mettrais Coeff que j'ai trouvé hésitant, Arcus qui a été dépassé en première période et que je n'ai pas trouvé bon en seconde, et Merdji qui devant a perdu beaucoup trop de ballons. Dans mes tops, je mettrais Barreto qui est le seul a voir pris ses responsabilités, Souprayen qui derrière a été monstrueux et Bellugou que j'ai trouvé au milieu très en jambe et le jeu passait par lui. Bellugou est un joueur peu aimé par le public et moi je ne suis pas un grand fan mais aujourd'hui au milieu il a fait son taf. Il a comblé beaucoup de mauvais placements de certains coéquipiers.

En attendant, il nous faut récupérer nos joueurs. Mais là aussi les supporters s'impatientent et s'interrogent. Quid des gardiens, quid des départs avec avec Yattara, Adéoti ou Fomba en point d'interrogation. Niveau arrivée il y a beaucoup de noms qui circulent mais j'ai toujours pensé que les dirigeants travaillent en secret. La preuve avec l'arrivée du slovène. 

Perso, je vendrais Merdji et je ne suis pas convaincu par Bellugou et Dugimont. Il faudrait peut-être prêter Laiton si Boucher reste. Adéoti et Yattara je les garderais. Après niveau arrivée il nous faudrait un défenseur central en plus si Adéoti ne recule pas et que Marcelin n'est pas assez prêt. Je pense qu'un autre attaquant serait le bienvenu et un milieu offensif de plus.

Coeff je le mettrais latéral droit car Arcus pour moi c'est défensivement compliqué. Au milieu, Bellugou/Touré ce n'est pas assez incisif et ça ne casse pas assez les lignes pour permettre au bloc de remonter plus vite et de soutenir nos attaquants. Fomba et Adéoti savent le faire. Mais je mettrais Adéoti avec Souprayen derrière et Fomba / Touré en MD. Mais devant Dugimont et Merdji ce n'est pas assez bon même si Digimont je le préfère en 9 et demi que sur un côté.

Mais ça va le faire. Ils doivent retrouver de la confiance et de la sérénité. On doit être derrière eux pour leur montrer que l'on est tous dans le même bateau, dans la même galère. 

Allez les gars, ne lâchez rien on est derrière vous et des jours meilleurs arrivent. Je serais là pour Guingamp et je suis sûre que ça sera un grand match avec une belle victoire.

Allez l'AJA !!!

Kev