uefa

Comment ne pas donner raison aux gens qui déteste le football ? Comment ne pas donner raison aux personnes qui critiquent ce sport pollué par l'argent ?

Quelle image le foot professionnel et les instances qui nous dirige, montrent-ils au monde et à nos détracteurs ?

En France, Kysna et la Coupe du Monde 2010 a été un désastre niveau images et valeurs.

Maintenant on à faire au FIFA Gate et toutes ces affaires de corruptions.

Et on ne peut faire abstractions de toutes cas anomalies dans les décisions prises par nos instances françaises (ligue, commission de discipline) qui gère le foot français.

1 Comment leur en vouloir ?

Les parents, les enfants s'orientent de plus en plus vers d'autres sports que le football. Mais comment leur en vouloir ? 

Le plus triste là-dedans, c'est qu'on ne voit que le côté noir et pourri du football. Le football est assimilé à "Magouille", "Argent" et "Petits cons". 

L'image que le football professionnel renvoi est désastreuse.

Même dans nos clubs amateurs cela s'en ressent. Entre les clubs qui font le tri dès le plus jeune âge pour en faire des champions, entre des pseudos éducateurs qui gueulent après des gamins de 8 ans pour un contrôle raté ou encore les parents qui veulent absolument faire de leur enfant une star. On marche sur la tête.

Les valeurs du football se sont perdus en route, et les gens avec.

Liverpool : You'll Never walk alone

 

2. Magouilles et compagnies :

Le FIFA Gate est en train de nous tuer. On ne sait plus qui nous dirige, qui n'a pas traîné dans les pots-de-vins et en qui on peut avoir confiance.

On se croirait dans le monde politique.

Mais en fin de compte, le football ne serait-il pas devenu un monde de politicien où le pouvoir et l'argent sont les principaux moteurs de nos dirigeants ? Où est passé l'amour du sport là-dedans ?

En plus des Blatter, Platini, Valcke et tous les autres, on apprend aujourd'hui que l'Allemagne aurait acheté des voix pour obtenir la Coupe du Monde 2006. Tout cela grâce à une caisse noire.

Blatter et Platini suspendus, on met Hayatou à la tête de la FIFA. Un mec au moins autant mouillés dans les affaires que tous les autres.

A part ça tout va bien, tout est logique.

Au niveau national, ce n'est pas mieux. Comment les clubs de L1 peuvent-ils accepter la sanction, très très légère, que la commission de  discipline vient d'infliger à l'OM après les de OM-OL ?

N'y aurait-il pas du favoritisme ? Bastia ou encore Nice on pris bien plus cher. Je ne parle même pas d'Auxerre qui en 2012 a été sanctionné de 2 matches à huis clos pour des jets de papiers toilettes et 15mn d'arrêt de match.

Mais bon quand on s'appelle l'OM ou le PSG on a toujours des passes droits ou quelques avantages. Ou c'est juste une impression ?

Regardez la programmation TV de l'OL. On les oblige à jouer le vendredi soir, quelques heures après un retour de St Pétersbourg en Ligue des Champions. Un effet BeIn/PSG ? On peut se poser la question.

On ne peut faire abstraction des avantages donnés au RC Lens par la DNCG alors qu'on a tué Luzenac. Et puis Thiriez qui fait de la lèche aux gros clubs avec ces 2 descentes/2 montées. 

A tous les niveaux, on à l'impression que c'est pourri. 

Je déteste cette image de mon sport. Mais je reste persuadé que nos dirigenats s'en foutent royalement, ils sont tellement bien engraissés.

Comparaison : But de Messi et Maradona

3. Le football est pourtant si beau :

On tape toujours sur les joueurs. Sur l'argent qu'ils touchent ou sur leurs attitudes. Mais ne sont-ils pas dépendant d'un système ? Comment les acteurs peuvent-ils montrer l'exemple lorsque leurs metteurs en scènes sont mauvais ?

Et pourtant le football est si beau.

J'aime ce sport pour tout un tas de choses que les parents, les éducateurs, les dirigeants oublient de mettre en avant.

Comment ne pas vibrer devant des gestes techniques hors normes ? Comment ne pas vibrer devant les exploits de Zizou, Ronaldo ou Messi ?

La passion du football est ce que l'on peut ressentir dans les stades de Liverpool, Dortmund, Barcelone. Ces ambiances qui ne ressemblent pas à ce que l'on a vu lors de OM-OL.

Comment ne pas être supporter de son équipe locale ou Nationale lorsque l'exploit est proche.

Rappelez-vous de ces émotions en 98 et 2000. 

Le football est un art. Un art lorsque Zizou claque un but magistral en Ligue des Champions, lorsque Messi ou Maradona dribble 6-7 joueurs avant de marquer ou encore quand Buffon sauve son équipe par des arrêts monstrueux.

Le football ce n'est pas que la face visible de l'Iceberg.

Le football c'est un jeu, une passion, une bouffée d'oxygène. Se retrouver autour du rectangle vers doit-être un moment de partage et convivialité.

Et beaucoup oublie toutes ces valeurs, et c'est bien dommage.

Cela me rend triste de devoir défendre mon sport.

Teamkeke