Foot and Sports 1981

AJ Auxerre : Ils ont redorés le blason

images

Depuis la prise de fonctions de Gérard Bourgoin à la présidence de l'AJA, on n'avait pas senti une aussi belle atmosphère autour de notre club de coeur. Et même si Francis Gillot a été un flop, les dirigeants auxerrois ont su depuis leur arrivée faire les choses de manières intelligentes et constructives.

Il n'y a pas de hasard si le public revient doucement au stade et si ce même public est content de la tournure que prennent les choses depuis l'arrivée de Pablo Correa. Alors tout n'est pas rose dans notre club bleu et blanc mais les réactions ont toujours été à la hauteur que cela soit du côté des joueurs, du staff ou des dirigeants. Francis Graille, je trouve, préside parfaitement l'AJA. Que cela soit avec le départ de Francis Gillot  le cas Polomat/Barretto, il a su (avec son équipe de dirigeants) mettre l'institution en haut de la pyramide avec le respect de tous. Pour preuve, l'Association présidé par Monsieur Parmentier, ne fait plus état de révolte ou de problème.

M. graille et Cédric Daury font un boulot remarquable. Ils viennent de signer Hamza Sakhi et prolonger Romain Philippoteaux. Un signe fort dans le projet du club. Le travail de l'ombre de Monsieur Daury n'est pas assez souligné mais cela ne doit pas le déranger. 

Le staff également est de grande qualité. Outre Pablo Correa, Jérémie Janot est aussi un maillon fort et un plus-value pour notre club. L'AS St Etienne est une institution, un club qui fait vibrer tout un département et c'est pareil pour l'AJA. Je pense qu'il peut transmettre de très belles valeurs aux joueurs, aux jeunes notamment par le biais de son expérience et de sa philosophie. Il ne faut pas oublier les autres membres du staff mais Jérémy est le plus médiatique.

 

Sur le terrain, les joueurs ont su montrer une belle image (mis à part l'incident à Quevilly) avec cette deuxième partie de saison plus qu'honorable (6ème depuis la trêve). On sent une réelle osmose dans ce groupe, d'où je suis j'ai l'impression que le groupe vit bien et qu'ils se sont donnéun objectif commun et que les départs ne seront pas nombreux... Surtout chez les titulaires. Et même si l'élimination contre les Herbiers a fait râler les supporteurs, derrière ils ont su obtenir leur maintien rapidement. En ce moment, c'est plus compliqué mais comment en vouloir à ce groupe qui a vécu tellement de rebondissements depuis juillet dernier ? Un petit relâchement était à prévoir. Et puis ne faut-il pas mieux qu'ils se relâchent maintenant pour être à fond toute la saison 2018/2019 ? Il n'y a rien d'alarmant.

Que ce soit tant au niveau des dirigeants, des joueurs, des décisions prises et surtout dans la communication, tous ont réussi à redorer le blason de l'AJA. Et si ce n'est pas encore fait dans les médias et dans le monde du foot, c'est d'abord le cas dans le coeur et la tête des supporteursauxerrois. N'est-ce pas le plus important au final ?

Tout cela est bien beau mais va pas falloir se rater en 2018/2019. Le public et les équipes adverses vont les attendre au premier virage. Et le son risque de monter en cas d'accrochage régulier. Mais comme depuis 1989, j'ai confiance. On se doit d'être à 2000% avec eux

En tout cas, je suis fier de porter l'écusson auxerrois dans ma contrée Montalbanaise malgré le fait de me faire chambrer, l'AJA reste pour moi le plus grand club du monde. Seul petit bémol, le public n'est pas encore au rendez-vous mais avec les résultats ça reviendra sûrement et l'Abbé-Deschamps vibrera à nouveau.

Allez l'AJA, emmenez-nous vers les sommets... On croit en vous !

#Plusfortavecnous #teamaja

Kev

Posté par teamkeke81 à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


Footpy : Mes Interviews décalées...

Footpy

Depuis maintenant 1 an j'ai rejoins l'équipe de journaliste de footpy. Mon pseudo ne vous étonnera pas, est un ancien joueur de l'AJ Auxerre en l'occurence Taribo West.

Dans ce post, vous pouvez retrouver mes dernières interviews décalées (Tapis rougen 2.0, Portrait chinois,...). Je travaille actuellement sur deux nouveaux concept, une interview que j'appelerais "Questionnaire de Proust" et une émission de débat pour la saison prochaine... En facebook live.

Voici quelques une de mes dernières interviews (cliquez sur le lien)

Portrait chinois - Jérémy BEDEL (Villemade, Montauban, Lafrancaise, Montech), si tu étais...

Jérémy est l'un des plus anciens de l'effectif montéchois. Au fil de l'interview il chambre tous ses coéquipiers et on imagine qu'ils le lui rendront bien. Mais au-delà de ça on peut sentir un homme proche de sa famille, de ses amis et qui connaît la valeur de la vie.

https://www.footpy.fr
L'ITW 2.0 de... Mathieu BURET (Corbarieu, Saint-Étienne, Saint-Nauphary)

Mathieu nous a fait le plaisir de répondre à cette interview 2.0 et il ne s'est pas fait prier pour chambrer ses potes de l'équipe. Vont-ils lui faire payer dès cette semaine à l'entraînement ? Mis à part cela, cet accro au sport aurait bien joué pour le FC Barcelone mais bon Saint-Nauphary, ce...

https://www.footpy.fr
L'ITW Tapis Rouge... de Mounir LAMRABTI (Lafrançaise)

Au vu de ses réponses, Mounir a dû savourer la victoire du Real hier soir. Au-delà de cela on sent un homme très reconnaissant envers le club de Lafrançaise. Mais attention, n'allez pas lui piquer son téléphone portable sinon il risque d'être perdu. (Par Taribo West) Mounir... et les femmes -...

https://www.footpy.fr
L'ITW Tapis Rouge de... Daouda DIARRA (Meauzac)

Arrivé cet été au club Daouda Diarra s'est déjà bien adapté à Meauzac. Plein d'ambition, il espère connaître les joies d'une montée. Mais Daouda ce n'est pas qu'un footballeur. Amateur de bons repas et de littérature, il nous fait découvrir les autres côtés de sa personnalité. (Par Taribo West)...

https://www.footpy.fr

Taribo


Par Kev (Taribo West)


Ligue des Champions : Des 1/4 déjà réglés ?

Salah

Demain se joue les matches retour des 1/4 de finales de la Ligue des Champion. Quatre matches avec des scores plus ou moins fleuve au match aller.

- Liverpool / Manchester City 3-0

- FC Barcelone / AS Roma 4-1

- FC Séville / Bayern de Munich 1-2

- Juventus / Real Madrid 0-3 

 

Mais est-ce que City et la Roma vont pouvoir retourner la situation ? Ca risque, malgré tout, d'être compliqué. En ce qui concerne le Bayern et le Real Madrid je pense que c'est réglé même le FC Séville est capable de tout à l'extérieur. Je ne vois pas City renverser la situation mais par contre la Roma, contre tout attente, je pense qu'ils peuvent bousculer les Blaugrena.

On voyait les hommes de Guardiola comme favori à la victoire finale mais leur deux défaites en une semaine remet totalement en cause cette option. Le Real peut-il faire l'exploit de remporter une troisième coupe aux grandes oreilles d'affilée ?  Pourquoi pas. Impossible n'est pas Ziou !!! Puis il y a le FC Barcelone et le Bayern qui sont d'autres candidats de haute volée. 

On se souviendra que le Heynkens a réalisé le doublé LDC-Championnat la derrnère année qu'il a entraîné le club bavarois. Alors attention ! Barcelone, c'est Barcelone avec un Léo Messi qui peut vous tuer un match à lui tout seul, ça serait un beau vainqueur. Enfin, il y a Liverpool? Vous vous souvenez ce club qui a remporté la Ligue des Champions en 2005 après avoir été mené par le Milan 3 à 0 et qui a renversé la situation pour l'emporter aux tirs au buts.

En résumé, les demies finales s'annoncent dans tous les cas très sympa...

Mon prono ? Une victoire finale de Liverpool face à Barcelone...

Par Kev (Teamkeke)

Lille-Montpellier : Définition d'un supporter

téléchargement

Ce qui s'est passé hier au stade Pierre Maurroy est une honte. Déjà fin 2017 avec l'envahissement du terrain à Geoffroy-Guichard on était passé aux yeux du monde pour un football de barbares. 

Hier, on y a ajouté la violence et des coups de Lillois envers leurs propres joueursÀ Bastia contre l'Olympique Lyonnais, il y a un an c'était des Bastiais qui avaient frappé des joueurs lyonnais. On marche sur la tête. 

Mais avant tout de chose, on parle de supporteurs ou de pseudo-supporteurs dans ces cas-là mais qu'elle est la vraie définition de supporteurs ?

Supporteurs / Supportrices : 
− sports. Amateur de sports qui manifeste son soutien à un sportif, une équipe, un club qui a sa préférence. Personne qui n'encourage une équipe, un concurrent.

Après cette définition, sont-ils des supporteurs ? Clairement non. Ils sont quoi . Des idiots, des fanatiques et/ou des agresseurs sans cervelles ?
J'espère que ceux qui ont envahi le terrain, ceux qui ont frappé les joueuses et autres personnes seront interdits de stade à vie. J'espère que les groupes de supporteurs étant à la base de ce mouvement seront également dissous et exclus de toute organisation sportive et festive
Ce n'est pas parce que l'on paye nos places, que eux sont payés qu'on a tous les droits. Etre mécontent oui mais être supporters c'est bien noté dans la définition, on est là pour encourager et soutenir. Pas pour frapper et faire n'importe quoi. Nous n'avons pas tous les droits. 

Il est anormal de laisser des gens comme eux continuer à entrer dans des enceintes sportives ou même sur toutes les compétitions existantes. 
Mon dernier point est le même qu'il y a quelques jours sur l'image que le football véhicule. http://kevinthierry.canalblog.com/archives/2018/03/04/36197209.html
Le football a perdu beaucoup de licenciés masculin mais se stabilise grâce au football féminin. Heureusement que les féminines sont là pour redonner une âme et une belle image de ce sport. Les instances (Ligues, Fédérations, UEFA, FIFA) doivent se pencher sur tous ces débordements (cris de singes, envahissement de terrains, haine, ...) et taper du poing sur la table mais ce n'est pas en faisant interdiction de déplacement de supporter que cela changera quelque chose. La preuve.
Teamkeke (Kev)

Posté par teamkeke81 à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

PSG-REAL : Les galactiques humilient les pathétiques

images

Je vais déjà mettre les choses au clair. Les marseillais qui rigolent parce que le PSG vient de se faire éliminer honteusement par le Real, je vous rappellerais que vous avez pris deux fois 3-0 contre ce même PSG... Donc faites profil bas. Et puis si vous ressortez toujours "A jamais les premiers", faudrait aussi se dire qu'à force de répéter cette phrase c'est que footbalistiquement vous ne touchez plus les sommets européen depuis un bail. L'Uruguay aussi peut dire "A jamais les premiers"...

Maintenant que le cadre est posé revenons aux parisiens. Plus les années passent, plus le PSG régresse. Alors certains comme Gilles Favard disaient "Avec Ibra il ne gagneront jamais la Ligue des Champions", ben depuis qu'il est partit il ne passent pas les huitième comme quoi certains disent de grosses conneries et se prennent pour des spécialistes 

L'analyse

Tout le monde, ou presque, espérait revoir le PSG-Real de 1993 (4-1) mais hier soir le Real n'a pas forcé. Au bout de 15 minutes, le bloc était coupé en deux comme si les parisiens confondaient devoir marquer et devoir se qualifier. A chaque offensive parisienne qui n'aboutissait à rien, c'était quasi du 1 contre 1. Heureusement que Areola a retardé l'ouverture du score sinon le match était plié au bout de 20mn avec cette reprise de Ramos sur un corner madrilène. 

L'autre chose qui m'a fortement dérangé, c'est ce jeu fait de passes latérale ou en retrait sans jamais se projeter vers l'avant pour tenter de déséquilibrer la défense espagnole. Rabiot pour Verrati, Verratti pour Di Maria, Di Maria pour Rabiot, Rabiot pour Motta, etc etc etc. Aucun rythme, aucune intensité et aucune cohésion collective. Le Real Madrid a joué pépère sans forcer. Même contre Gijon ou Valladolid ils sont beaucoup plus en difficulté. 

C'était pauvre, c'était nul. Ils ont joué au rythme de la Ligue 1. Que dire de plus dans le jeu ? Rien, c'était zéro. On a vu les Galactiques contre les Pathétiques.

Verratti un rouge mérité, Pastore entrée inutile

Le comportement des joueurs dans les intentions était très mauvaises, mais le comportement de Verratti sur ses deux cartons jaunes est inadmissible. C'est dommage car je le trouvais assez intéressant dans le jeu. Là encore il se comporte comme en ligue 1 où les arbitres n'osent pas exclure un parisien pour contestation (sauf Alvès à Lyon). T'es en Ligue des Champions, tu perds 1-0, rien n'est perdu alors tu fermes ta gueule et tu ne plantes pas tes coéquipiers. Cavani a eu la même attitude tout au long du match. Quand tu n'es pas concentré sur le jeu et que tu passes ton temps à râler ou critiquer l'arbitre alors tu as perdu le match. 

Ensuite, qui peut m'expliquer comment Dani Alves est, soit-disant, meilleur que Thomas Meunier ? Il a été l'un des plus mauvais. Offensivement il n'a rien apporté mais alors défensivement c'est le Patrice Evra brésilien. Il est lent et ne défend pas bien.

Et il y la rentrée de Javier Pastore qui n'a jamais su se mettre dans le rythme, il a raté un nombre incalculable de contrôle. Mais à sa décharge ce n'est pas facile de rentrer dans un collectif si inexistant. Doit-on parler de Mbappé et Di Maria tellement ils sont été brouillon ? Rabiot qui n'a pas eu l'impact habituel ? Collectivement ça été d'une nullité incroyable. 

Au lieu de parler chaque été de remporter la Ligue des Champions, faites profil bas. Idem pour les interviews après le match aller et sur "On veut un arbitre à la hauteur". Les madrilènes n'ont jamais parlé mais ont été efficace pour passer en quart de finale.

Et après ?

La question qui va se poser dès aujourd'hui, qui va rester ? Qui va partir ? Qui va être virer ?

On peut déjà être quasiment sûr que Emery ne sera plus sur le banc du PSG au mois de juin. Il a été pris car il avait gagné l'Europa League mais avec le Paris-Saint-Germain il n'a pas passé les 8ème de finale. Un réel échec. Mais qui mettre à sa place ? Wenger, Villas Boas, Conte, Simeone, Pelissier, Ancelotti, Tuchel ? Ma préférence irait vers Conte ou Simeone sachant que Ancelotti aurait choisi d'aller à Arsenal en cas de départ de Wenger. 

Il faut arrêter avec les coaches qui jouent à la baballe, il faut des gagneurs, des hommes de caractères qui vont faire bouger ce groupe un peu trop mou.

Chez les joueurs, où sera Neymar ? Pas sûr qu'il soit encore au PSG la saison prochaine. Ensuite, je pense que Pastore doit partir, Cavani également et je mettrais Verratti et Alves sur la liste des transferts. Après il est important de renforcer le milieu (sentinelle) et la défense. Il faut deux milieux travaileurs, gagneurs et d'expérience. Derrière il faut un arrière gauche et un patron dans l'axe avec Marquinhos, même si Silva m'a agréablement surpris hier. 

Le gardien ? Areola avec un autre coach pourrait être bien meilleur. Je ne le changerais pas. Cavani je le fais partir si Neymar reste mais si le brésilien est transféré alors faut garder Cavani et acheter un numéro 9 en concurrence. 

Une chose est sûre le PSG se prépare à une révolution et même peut-être à sa présidence. 

Teamkeke (Kev)

 

Posté par teamkeke81 à 19:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Le foot amateur souffre...

téléchargement (27)

Qu'est-ce que j'aime mon sport, le football. Mais je dois avouer que son image n'est toujours pas au beau fixe. Pour preuve cet après-midi j'ai discuté avec une maman dont son fils joue avec le mien. Ce n'est pas le premier parent qui me dit "quand mon fils m'a dit qu'il voulait faire du foot j'étais dégouté. J'espère qu'en grandissant il fera un autre sport car le football ne montre pas une bonne image".

La cause de cette réflexion est simple, c'est l'image que le monde professionnel renvoi aux yeux de ceux qui ne sont pas passionnés de football. Pour la plupart, notre sport nerenvoi pas de bonnes valeurs et l'argent dépensé ou donné à de jeunes joueurs gâche la beauté réelle du ballon rond. La dernière chose qui agace les gens, c'est tout le foin fait autour de la blessure de Neymar. Ils n'ont pas tort, un sportif de haut niveau est confronté aux blessures plus ou moins graves. Le monde du football est très souvent déconnecté du monde réel. L'exemple le plus flagrant est toute une équipe qui porte un tee-shirt "Bon courage..." pour un joueur blessé pour 4 mois.

"Bon courage", n'y a-t-il pas des causes plus importantes, des gens plus gravement malade pour dire "Bon courage" collectivement ? Tout ceci rend notre tâche, éducateurs et bénévoles très compliqué. Et je ne parle pas du rapport avec les arbitres, de l'image d'idiot qu'à un footballeur ou de toutes les histoires extrasportives qui polluent le football.

Même les amateurs ne jouent plus pour le plaisir.

Le football je baigne dedans depuis que je suis tout petit, grâce ou à cause de mon papa. Depuis plus de 15 ans je suis bénévole. Le bénévolat, une chose qui se perd, une chose qui devient de plus en plus en rare. 

Allez demander à un éducateur ou un entraîneur de jeune de District d'encadrer une équipe pour €. C'est de plus en plus rare. Même chez les joueurs amateurs, certains te parlent d'argent avant de parler projet sportif. Un entraîneur de niveau Excellence District, prend aujourd'hui 500€ par mois, un éducateur de jeune te demande entre 50 et 150€ par mois pour s'occuper d'ados. Allez demander à ces éducateurs de passer un coup de balais après la rencontre dans le vestiaire, on te répond "je ne suis pas payé pour ça". Et ceux qui sont bénévoles ne sont pas payés du tout... En début de saison je cherchais un coach pour l'équipe 2 U14/U15 et bien beaucoup ne suis pas venu car pas payés. Déjà que moi je ne touche pas un centime en tant qu'éducateur principal, je n'allais pas dire oui pour rémunérer un gars juste pour le samedi.

Alors je comprends que la vie soit dure pour tout le monde mais une Association sportive n'a pas pour but, au départ, d'employer des gens. Au départ, le sport, le football c'est un avant tout un loisir, un plaisir, l'amour du jeu. On perd de plus en plus la base et les valeurs. Nous derrière, dans les clubs amateurs on galère de cette image négative.

Et je ne parle même pas des joueurs seniors qui sont de moins en moins à s'investir et à rendre ce que certains leur ont donnés quand ils étaient de jeunes joueurs. Le respect de ceux qui s'investissent sans compter est de moins en moins présente. Est-il normal qu'une équipe où il y a 70 joueurs seniors fasse forfait car certains préviennent de leur absence le matin du match ou que d'autres préfèrentleur petit nombril que d'aider les coéquipiers pendant 90 minutes ? Ils ne comprennent pas qu'un forfait, c'est une amende pour le club et donc du matériel en moins à acheter pour nos pitchounes. Car se sont souvent les bénévoles et les enfants qui subissent les actes des adultes.

Nous, éducateur avons un rôle à jouer

Dans le club où j'opère, je suis éducateur des U14/U15, je m'occupe de la communication, je suis au comité Directeur, je suis mes deux enfants, je dépanne en délégué, joueur ou dirigeant et je ne vous parle pas de ma présence lors des lotos, des stages de foot ou des actions menées par le club. On me dit "Oui mais t'aime ça", effectivement je me sens bien dans ce rôle. Mais lorsque certains qui touchent de l'argent, alors que beaucoup d'entre nous prenons €, essayent de nous faire la morale alors ça me gonflent. 

Qui derrière subit les absences, le manque de bénévolat et d'attitudes "non intéressé"? Cette image que le foot renvoie est un cancer pour tous ceux qui se défoncent avec plaisir, par amour pour leur sport, par amour pour leur club ou par respect pour leur coéquipier. Nous éducateurs avons un rôle hyper important à jouer envers nos jeunes et envers les parents afin de changer certains regards négatifs et surtout d'apporter une meilleure image.

Le football est un sport magnifique, c'est même à mon sens de l'art. Je considère qu'en tant qu'éducateur j'ai un rôle à jouer et des valeurs à transmettre. Seulement ce n'est pas toujours simple car si on peut critiquer les joueurs, les parents sont parfois très pénibles. En discutant avec mes collègues d'autres clubs, on a tous plus ou moins des soucis avec des parents mais qui bizarrement ne prennent pas de licence de dirigeant pour nous aider. C'est toujours plus facile de critiquer.

Il faut vraiment être passionné pour continuer à faire du bénévolat. On ne peut s'étonner que beaucoup de dirigeants en aient marre et arrête. Le football amateur souffre de tout cela. Le football amateur souffre par manque d'investissement, par manque de moyen financier et humain et il souffre d'une image horrible.

Le foot amateur doit être aidé

En résumé, le monde associatif est en train de mourir lentement. Le gouvernement a déjà supprimé les emplois aidés ce qui pénalise les associations et les clubs de football. Le monde professionnel et les instances doivent ne pas oublier d'où viennent les meilleurs joueurs français et qui les forment.
Si les joueurs, les éducateurs, les parents ne réagissent pas alors les clubs de village disparaîtront. C'est déjà le cas avec beaucoup de fusions ou d'ententes entre plusieurs clubs qui a fait disparaître énormément d'Association sportive. 

Je suis triste d'entendre ses parents parler en mal de mon sport mais je ne peux pas leur reprocher car les dérives sont tellement nombreuses. Il serait temps que chacun se pose les bonnes questions et surtout aide un peu plus.

Faudrait peut-être arrêter de se regarder la nouille et devenir un peu plus solidaire.

Par Teamkeke

Posté par teamkeke81 à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Votez pour Romain Philippoteaux...

téléchargement (26)

Amis auxerrois, notre joueur Romain Philippoteaux est deuxième du classement alors allez voter pour lui afin qu'il batte tous ses concurrents. N'est-il pas le meilleur joueur de Ligue 2 du mois de février ?

Allez Romain !!!

Domino's Ligue 2 - Votez pour le joueur du mois de février - MaLigue2

Qui succèdera à Florian Martin, joueur du mois d'août, à Gautier Larsonneur, élu en septembre,à Umut Bozok, élu en octobre et en novembre, à Jordan Siebatcheu, élu en décembre et à Hamza Sakhi élu en janvier sur MaLigue2.fr ? Il est temps de participer à l'élection du joueur de février pour ce championnat de Domino's Ligue 2 2017-2018 !

https://maligue2.fr

Teamkeke

Posté par teamkeke81 à 14:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Ligue 1 : Arrêtez de jouer les pleureuses...

téléchargement (25)

Depuis plusieurs semaines on entend les joueurs et les entraîneurs se plaindre soit de l'arbitrage soit des provocations de Neymar tous les week-end. Il y a eu Sabri Lamouchi et Rennes, les Girondins et Malcolm, l'OM avec Adil Rami and Co ou encore Leonardo Jardim ce week-end contre le Toulouse FC. Et j'en oublie sûrement !

Il serait temps d'arrêter de pleurer à chaque rencontre ou à chaque fait de jeu. On passe vraiment pour des pleureuses !

Que nos arbitres ne soient pas bon ou pas à la hauteur, peut-être mais il serait peut-être temps de chercher des solutions constructives.

Unis pour un meilleur football

On a toujours l'impression que la commission d'arbitrage, les arbitres et tous ceux qui s'en occupent sont fermés au dialogue. Chaque week-end, on voit des arbitres qui ne prônent pas forcement la discussion ou la psychologie. On voit beaucoup d'arbitres très rigides. Mais à leur décharge, en face, les joueurs et les entraîneurs doivent également changer d'attitudes.

Ce n'est pas normal de voir un Dany Alvès ou le lyonnais Marçal venir hurler sur l'arbitre car ils ne sont pas d'accord. Un rouge direct doit être mis dans ces cas-là, il n'y a pas de psychologie à avoir avec des joueurs qui se croient tout permis. Si les arbitres se sentaient moins jugés, moins pris pour des moins que rien cela évolueraent peut-être aussi de leur côté. Il y a également le fait qu'ils doivent ressentir que chaque mauvaises décision est pour désaventager une équipe. Ils restent des êtres humains et ils ne sont pas infaillibles mais à leur mettre la pression ou à douter de leur intégriter ne doit pas non-plus les aider à être meilleur. 

Les protocoles d'avant saison et d'avant match sont de la poudre aux yeux. Il y a une vraie réforme à faire sur notre arbitrage en France. En ce moment on se croirait dans une cours de récréation. Regardez Kombouaré et Hantz le week-end dernier. Kombouaré est toujours entrain de se fritter ou d'avoir des mots envers ces collègues mais veut passer pour le bon petit soldat de la Ligue 1. Qu'il aille sur un ring de boxe au lieu de coacher. Quelle image on renvoit au football amateur ? A nos jeunes ?

Neymar et les artistes

Depuis des semaines on entend de plus en plus de joueurs se plaindre de Neymar. Monsieur Neymar les provoquent, "Ho my god !". Tout le monde était heureux de son arrivée au Paris-Saint-Germain, tout le monde veut son maillot mais il ne doit surtout pas faire le spectacle sinon c'est la honte, "il se moque de nous"... Ah c'est sûr c'était mieux quand l'OM, Rennes ou Monaco jouait contre Bruno Rodrigues et Cyril Pouget. Quand Fekir brandit son maillot à Geoffroy Guichard c'est grand, quand Neymar réalise le coup du sombrero c'est qu'il se moque des joueurs.

Hey ! Vous venez voir du spectacle ou pas ? Pourtant je ne suis pas fan du PSG mais avoir Neymar en Ligue 1 on doit s'en réjouir. Entendre les joueurs comme Rami dire "Faut sévir contre Neymar", je lui mettrais déjà deux matches de suspension. C'est inciter à la haine envers un joueur ou tenter d'inciter à le blesser. C'est inadmissible. Est-ce la faute de Neymar si Rami ne sait pas toucher le ballon comme lui ? 

Neymar doit-être protégé mais comme tous les autres joueurs de Ligue 1. Neymar est un artiste mais un artiste n'est rien sans ces compères de l'équipe. Falcao, Sarr, Thauvin ou même Morel doivent être protégés. Il n'y a pas de passe droit mais on ne doit pas attiser la haine car certains joueurs font le show. Ca vous plaisait les OM-PSG des années 90 avec des tacles à la gorge ??? Moi non !

Simulation = Suspension

Enfin, le fléau du moment sont les simulations dans la surface de réparation. Sauf erreur de ma part, Sarr (Rennes) l'a fait deux fois en deux matches (Montpellier et Troyes), sera t-il suspendu ? Je ne crois pas mais par contre on a su entendre Sabri Lamouchi sur Neymar.

Le cas Malcolm à fait débat, tout comme Mariano mais je suis désolé si tu simules, tu prends deux matches minimum après visionnage. Que cela plaise ou pas aux clubs ou aux joueurs. Au moins certains éviteront  de le faire et on évitera de tomber sur l'arbitre qui s'est fait avoir.

Le football est un sport de contact mais pas un sport où le plongeon est acceptable. 

En résumé, il est temps que tout le monde change son fusil d'épaule sur notre rapport à l'arbitrage. Il faudrait une vraie commission avec des décisions nouvelles, voire radicales et sûrement une nouvelle pédagogie comme l'a faite la FFF avec la méthode et la philosophie des entraînements. 

Nous sommes ridicule à toujours nous plaindre, même en coupe d'Europe où le PSG a crié au scandale contre le Real. On passe pour de mauvais joueurs au lieu d'abord d'assumer nos responsabilités. 

En France nous sommes des pleureuses !!!!

Par Teamkeke

Posté par teamkeke81 à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Real/PSG : La claque

téléchargement (24)

J'ai été habitué par notre coach éternel, Guy Roux, à ne pas s'enflammer et qu'être trop confiant est souvent préjudiciable. Trop de monde voyait le Paris-Saint-Germain favori et gagner facilement à Bernabeu. Mais le Real Madrid ce n'est pas Valladolid, ce n'est pas Leganès. 

Du coup, les parisiens qui fanfaronnaient hier, sont déjà au lit depuis 2h (il est 00:25). Mais comment Paris à perdu ce match ?

Kimpembe, Berchiche et Lo Celso titulaires

Kimpembe titulaire à la place de Silva est à mes yeux pas une mauvaise idée tellement je ne suis pas fan du brésilien. J'ai eu plus de réserve pour Lo Celso et Berchiche dont je trouvais en manque de repères et d'expériences à ce niveau. J'aurais mis Rabiot en sentinelle, qu'il veuille ou pas il n'a rien à dire, puis un Di Maria à la place de Rabiot. Je ne suis pas fan de Kurzawa mais quitte à choisir autant mettre un garçon avec plus d'expérience. 

Mais être entraîneur c'est aussi suivre ses convictions et son instinct. Parfois cela ne fonctionne pas. Mais là où Emery a été mauvais c'est dans ces remplacements. La saison dernière il veut tenir le résultat contre le Barça en faisant entrer un défenseur et au final cela a été pire. Hier idem. Il sort Cavani pour mettre Meunier à droite, recentrer Mbappé et Alvès en milieu droit. Grosse boulette. 

Déjà, on ne modifie pas sa défense quand celle-ci tient le choc. Ensuite, mettre Mbappé en 9 et Alvès en milieu droit a permis à Marcelo de monter sans se soucier de défendre. Alors qu'avec Mbappé sur son côté, il a dû éviter de trop jouer comme ailier. Perso, j'aurais sorti Lo Celso et fait entré Diarra afin d'avoir une vraie sentinelle pour les trente dernières minutes. 

Pour ceux qui souhaitaient faire entrer Di Maria à la place de Mbappé, moi je dit non. En une accélération Killian Mbappé peut faire la différence et en contre c'est une arme fatale. Pour moi, sa seule chance d'entrer c'était soit à la place de Lo Celso ou Cavani. 

Dernière chose, faut mettre Alvès sur le banc et faire plus confiance à Meunier.

C'est dommage car le PSG a réalisé une bonne première période même s'ils se sont fait peur dans quelques relances approximatives. Zinedine Zidane a fait la différence sur le coaching. Emery a donné des informations  aux madrilènes "Je veux préserver le score. Venez attaquer". Il fallait continuer à leur faire peur et à tenter de mettre ce second but. Je n'ai pas trouvé un grand Real Madrid mais ils ont ms plus d'envie et d'agressivité. La victoire est méritée.

Par contre, cette mauvaise habitude française de toujours critiquer l'arbitre ça devient ridicule. Alors même s'il y a des erreurs d'arbitrages, cela n'a pas joué sur le résultat final. Lo Celso fait bien faute sur le pénalty transformé par Ronaldo, Ramos ne fait pas de main dans la surface et je n'ai pas trouvé que l'arbitre avantageait plus le Real. On est en Coupe d'Europe et à l'inverse de la Ligue 1 où on siffle tout et n'importe quoi, en Ligue des Champions ça laisse jouer. Faudrait que le PSG se mette un peu au niveau au lieu de se faire bouger à chaque fois.

Neymar, Emery et les SWAGS

Deux débats hier soir ont eu lieu. Celui des choix de l'entraîneur, Unaï Emery, et la prestation de Neymar. Les choix du coach sont évoqués plus haut et en ce qui concerne Neymar j'ai trouvé son début de match poussif. Il voulait trop en faire, trop ressembler à Messi. Puis il est revenu à un jeu plus collectif. 

Le seul reproche qu'on peut lui faire c'est de ne pas avoir marqué et de ne pas avoir gagné son duel à distance avec Cristiano Ronaldo. Le portugais n'a pas été génialissime mais il a été décisif et a su montrer la voie. J'espère que le brésilien fera un festival au match retour pour voir Paris aller en 1/4 de finale.

Enfin, les SWAGS (femmes de joueurs) ont manifestés leur désaccord sur les choix du coach (voir ci-dessous). Les femmes de Silva et Di Maria ont publiés hier soir sur twitter des messages assez fort contre le coach parisien. Quel impact auront ces choix sur sa relation avec le groupe et surtout sur leur motivation jusqu'à la fin de la saison ? Il a plutôt intérêt a se qualifier dans trois semaines, si le groupe est adhère encore à son discours.

IMG_4030[1] IMG_4031[1]

"Tactique, tactique ? Quelle tactique" et « Tes efforts + ton super travail + tes buts + tes passes décisives + ta meilleure forme = BANC. Mais nous ne comprenons rien au foot, nous sommes des femmes... »

Mes notes

Aréola = 5. 

Berchiche = 3

Alvès = 4

Kimpembe = 6

Marquinhos = 6

Lo Celso = 3

Rabiot = 8

Neymar = 7

Mbappé = 5

Verratti = 6

Cavani = 2

Posté par teamkeke81 à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Santé : Un come back à 37 ans !

13709538_1415917821755623_2057895615_o

Où suis-je ? (Sous le maillot de Courson-les-Carrières)

J'aurais 37 ans le 12 mars prochain et à aucun moment après tout mes problèmes de santé j'aurais pensé rejouer au football. Mais un petit en Come Backe est entrain de se profiler. Mais pourquoi ce sport, ce jeu est si important dans ma vie ?

Le football et moi...

J'ai débuté le football, officiellement, à l'âge de 6 ans en prenant une licence au club de mon village Mailly-le-château dans l'Yonne. Mais le football je ne pouvais y échapper. Mon papa a choisi mon prénom, Kevin, car son joueur de football préféré était Kevin Keegan (International anglais et deux fois ballon d'or). Ma mère n'a pas eu son mot à dire mais je pense que cela lui convenait quand même. Il a poussé le vice jusqu'en refusant de mettre un accent sur le E de mon prénom comme pour le joueur anglais.

Très tôt, j'ai suivi mon papa aux matches et aux entraînements quand nous vivions à Villemanoche près de Sens (Yonne). J'avais à l'époque 3-4 ans. Je me souviens en 1984, en plein Euro, dire à mon père "Papa, papa je sait dire Platini !". Un truc dont j'étais fier pour que mon père le soit en retour. Je jouais au foot dans ma chambre, dans le couloir de chez mes grands-parents et même avec mes GI-Joe je les faisais jouer au foot. Je prenais le dé du Yatzee à ma grand-mère, qui faisais office de ballon de foot, et hop ils étaient Christophe Cocard et Enzo Scifo. Un vrai dingo ! 

Le temps passant le football a pris une place hyper importante dans ma vie, au point que l'on m'a reproché à l'adolescence de n'avoir que ça comme discussion. C'est plutôt vrai mais le football et les copains étaient mon échappatoire, ma façon d'oublier les graves soucis de santé de ma maman dont j'essayais de prendre soin dès l'âge de 8-9 ans et avec qui j'étais très proche. Le football était aussi le sujet, le seul point commun que j'avais avec mon père. Lui, qui à la maison considérait que j'étais "un bon à rien", "un futur SDF". Alors le football était mon oxygène et il me permettait de rester debout, de ne pas sombrer. Hors de question de montrer aux autres ce qui se passait chez moi.

Carte clubber

 Carte de Clubber AJ Auxerre

Ma vie est liée au football bizarrement (ou pas). J'ai rencontré la plus vieille supportrice de l'AJA à l'âge de 11 ans, on était né le même jour (12 mars). On avait 73 ans d'écart et pourtant une amitié s'est construite. Elle était géniale et la seule à croire en moi, à me défendre quand mes parents trouvaient que j'étais un bon à rien. Et en plus elle adorait le football, que demander de plus ? J'ai souffert de son décès en 2006 et pour lui rendre hommage, ma fille à son prénom, Eliane, comme troisième prénom. Puis il y a l'AJ Auxerre dont je suis tombé amoureux et dont mon coeur bat bleu et blanc depuis mes 7-8 ans. D'ailleurs lors de mon coma en 2016 et entre la vie et la mort, ma famille a posé le fanion de mon club de coeur au-dessus de moi dans ma chambre en servce de réanimation. Un geste pour me donner des forces extérieures ? Ils savent au combien j'aime ce club.

Mon papa, que j'aime même si c'est toujours compliqué avec lui, a été mon coach et c'est lui qui m'a donné le goût du foot puis le goût d'entraîner. Très jeune, je claquais mon argent dans l'Equipe et France Football. Du coup je me faisais engueuler par mes parents car je claquais tout pour analyser les schémas tactiques, lire les itws de coaches et pour mieux comprendre le jeu. Déjà à 13-14 ans je donnais des avis à mon père sur ses choix et je faisais les compos de ma catégorie (voir ci-dessous) avant chaque match avec ma propre vision et un 3-5-2 qui me paraissait intéressant (Bielsa m'a tout piqué).

Je n'étais pas un grand footballeur mais je jouais pour me faire plaisir car j'aime ce sport, mon sport. Le football est un art à mes yeux. Et dans les périodes sombres comme les opérations seul à Paris sans famille, sans nouvelles d'eux ou à affronter mon quotidien sans que cette même famille veule que j'en parle, j'aurais pût choisir de m'arrêter à un moment mais le ballon m'a maintenu en vie.

529843_10201010797138763_1055586073_n

 Eliane a été à l'Abbé-Deschamps jusqu'à 96 ans

Le foot m'a sûrement sauvé plus d'une fois

Puis à 21 ans je suis tombé gravement malade avec la Maladie de Crohn. Je me souviens avoir dit à mon spécialiste le jour où il m'a annoncé que j'étais très malade "Hors de question que j'arrête le football. Je préfère mourir à 34 ans en me faisant plaisir qu'à 80 en me privant. Avec le foot je me sens vivant". J'avais peur qu'on me prive de cela car j'allais être très fatigué, car j'allais aller 20 fois aux toilettes par jour. Il n'y a aucune contre-indication, bien au contraire le sport est conseillé.

Mais trois ans plus tard il y a fallu arrêter de jouer car ma maladie commençait à faire des siennes. En 2005, je suis à deux doigts de me faire amputer de la jambe droite à cause d'un piodermagangrenosum (lié à mon crohn) puis en 2006-2007 je subis 4 opérations pour des fistules anales. Un arrêt du football entre 2005 et 2010 est obligatoire puis un nouvel arrêt en 2014 avec à nouveau plusieurs opérations, ce qui fait 13 au total en 14 ans. Je me suis donc consacré à encadrer des équipes de jeunes puis d'adultes. Être entraîneur n'a surpris personne. Je me souviens de plusieurs copains "Être entraîneur c'était obligatoire. Depuis gamin on le sait tous que tu le deviendrais". 

Je pourrais écrire un livre sur mon rapport au football et sur toutes les histoires ou anecdotes que j'ai dans ma petite tête. 

Aujourd'hui, j'ai signé une nouvelle licence de joueur. Un come back inattendu ! Pour ceux qui ne le savent pas, il y a 24 mois j'étais mourant puis dans un fauteuil roulant. J'ai ensuite dû vivre avec une stomie pendant quelques mois et j'ai subis quatre nouvelles opérations lors des 18 derniers mois dont la dernière il y a un mois. J'ai reçu l'accord du chirurgien cette semaine de reprendre le sport, le coach de l'équipe 3 m'a demandé de rechausser les crampons. Sans aucune ambition, ni prétention j'ai dit oui. Et même si je ne dois jouer que 15-20 minutes pour aider un peu, ça sera pour moi déjà exceptionnel. Je veux avant tout n'avoir aucun regret.

Père et fils AJA

Père et fils

Je ne pensais pas, un jour, rejouer au football de manière officielle. Encore moins à 37 ans et avec tout ce que mon Crohn m'a fait subir mais je suis motivé pour profiter à fond de frapper dans un ballon. Je veux en profiter encore un peu tant que je le peux. Et puis je vais vous avouer une chose. Si je peux prouver et montrer à mes enfants (peut-être à d'autres) que leur papa handicapé et fatigué ne s'avoue jamais vaincu alors peut-être qu'ils seront un peu fier de moi. Je suis heureux qu'ils fassent également du football, je peux transmettre une partie de ma vie, une partie de moi. Mais je leur laisse le choix de faire ce qu'ils veulent, ils doivent se faire plaisir avant tout. Le phoenix comme certains aiment me le dire. Je ne sais pas mais un jour, je me le ferais tatouer car je crois avoir prouvé plus d'une fois que je pouvais renaître de mes cendres. Que j'étais capable de me relever quelque soit les épreuves ou les douleurs. 

Au final, je dit souvent que le football m'a sûrement sauvé la vie plus à plusieurs reprises. A divers moments de ma vie, le football a été un moteur, une béquille m'évitant d'avoir de mauvaises pensée. Ce sport permet de me sentir vivant grâce aux émotions qu'elles me procurent entre la joie, la tristesse, le stress ou la peur. Je comprends très bien cette phrase de Thierry Roland après la victoire en Coupe du Monde 98 "Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille" tellement le football nous fait vivre des choses extraordinaires que le quotidien ne nous procure pas forcément (mise à part la naissance de mes enfants).

Tout ça pour dire que faire un mini Come Back à 37 ans est pour moi juste exceptionnel et que je risque d'être ému à la fin de la première rencontre que je ferais. J'aimerais d'ailleurs que mes enfants soient-là même si je ne joue que 15 minutes. J'ai le droit d'être un peu égoïste de temps en temps, non ?

Le football est mon oxygène et j'espère encore pour longtemps. Car le jour où ça ne sera plus le cas, ça ne sera pas bon signe... En attendant, je vais tout donner et profiter un max !!!

Alors les Geeks, demain on va taper dans un ballon ?

IMG_5216

Kev

Posté par teamkeke81 à 01:12 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,