Foot and Sports 1981

AJA : JM Furlan satisfait, les supporters s'interrogent

Sakhi

Cette après-midi, notre équipe rencontrait le DFCO où au bout de 90 minutes les dijonnais ont remporté le derby amical (1-2). Première défaite en match de préparation, mais comme l'a si bien dit "Patate de l'AJA" sur Twitter "On s'est pas emballé sur des victoires de prépa, on va pas commencer à s'inquiéter sur des défaites de prépa". 

A la fin du match, notre coach JM Furlan s'est dit "Je suis satisfait car on est revenu au score et ce n'est pas facile surtout contre une L1" sur le site du club mais également "On va au bout de nos idées" sur L'Yonne Républicaine. 

Personnellement, j'ai tendance à faire confiance aveuglément à notre coach. Son expérience, ses résultats et le style de jeu de ses équipes me permettent de ne pas être inquiet... Mais ce n'est pas le cas de tous les supporters où beaucoup s'interrogent déjà sur le recrutement et le manque de visibilté sur les arrivées potentielles. L'autre interrogation est le fait d'avoir trois super gardiens avec Mathieu Michel qui a fait une très bonne saison, Zach Boucher qui à l'air bien depuis son retour et qui est un des chouchous de l'Abbé Deschamps, et on a le jeune Sonny Laiton que Jérémy Janot considère comme un futur grand.

En ce qui concerne les recrues, là encore JM Furlan assume le fait que cela prenne du temps. Il veut des profils précis, des joueurs totalement concernés et éviter la surenchère. L'inquiétude des supporters est surtout lié au fait que nos concurrents se renforcent comme Laporte et Bozok à Lorient, Michelin (qui a débuté dans mon club), Fortes, Robail et Cahuzac entre autre à Lens, Pi et Goncalves à Caen, etc, etc, etc... Nous, on a recruté de bons joueurs avec Quentin Bernard et Coeff mais les supporters s'impatientent parce qu'ils en veulent d'autres. Aldo Kalulu serait une cible potentielle mais la concurrence de Brest et Lorient ne permet pas encore de savoir le choix du joueur. 

Les supporters ne doivent pas oublier le retour de Sakhi et aussi d'un Barreto revenu au premier plan lors des matchs de préparations. Il nous manque également Jordan Adéoti, Momo Yattara, Arcus, Begraoui et Marcelin qui ne sont pas des tanches. Evidemment, ce groupe doit être un peu renforcé mais là encore faut-il recruter pour recruter ? Ou faire confiance aux jeunes si jamais on  ne trouve pas chaussure à notre pied ? Je pense que le coach a choisi la seconde solution... Au cas où ! 

Sur la question des gardiens, on a très clairement deux numéros un potentiel avec Michel et Boucher mais il n'est pas exclu que le souhaite les garder et les a convaincu d'avoir une concurrence saine. Dans ce cas-là, le prêt de Sonny Laiton me paraitrait judicieux. Autre hypothèse, Zach Boucher est transférable et on le verra partir comme la saison dernière tardivement pour laisser la place au jeune. Je ne vois pas Mathieu Michel partir !

Je trouve que les commentaires d'inquiétudes de la part des supporters ainsi que leurs critiques, sont trop précipitées et pas toujours objective. La saison n'est pas commencée et on sait qu'il ne faut pas grand chose pour que la dynamique soit positive ou à l'inverse s'écroule. Regardez les équipes d'une année à l'autre qui une saison jouent le maintien et la saison d'après jouent la montée. Regardez les équipes qui montent de National en Ligue 2 puis en Ligue 1 en deux saisons.

Le collectif, la confiance et la force de caractère ont permis à toutes de se hisser en haut du classement. Alors faisons confiance au staff et aux joueurs, encourageons-les quoi qu'il arrive car il sera assez tôt pour râler ou critiquer si cela ne fonctionne pas.

Pour l'instant soyons positif ! 

La Bourgogne est bleue et blanche

Kev

Posté par teamkeke81 à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Que le football peut être parfois cruel !!!

IMG_8914

Il est 2h38 et mes médicaments font effet, je ne dors plus. 10h après avoir perdu une nouvelle finale de coupe Tarn-et-Garonne au pénalty (0-0, 4tab3) avec les U17 de Montech et après celle perdue avec les U15 en 2017/2018 (3-3, 3tab2), la déception est toujours grande mais moins difficile que la saison dernière. La saison dernière il y avait un sentiment d'injustice par rapport à l'adversaire non fair-play, il y avait une envie de revanche sur eux, et une envie de revanche sur mon destin. De mauvais sentiments, qui font plus de mal que de bien.

Cette année, oui j'ai encore pleuré, car c'était la seconde fois que j'emmenais une équipe en finale de la coupe et que le résultats se termine pareil. Tant d'investisements pour finir comme cela, j'aurais préféré prendre 4-0. Personne, sur le moment ne peut comprendre ce que je ressent ou ce que je vis. Sauf peut-être Jurgen Klopp (qui a perdu 2 finale de LDC avant de la gagner cette saison). Je ne peux accepter qu'on me dise "c'est le foot, il y a plus grave dans la vie" dix minutes après avoir perdu, même si ces personnes ont raison. Mais justement, n'ai-je pas le droit de vivre moi aussi ce genre de moment heureux ? Est-ce que c'est trop demander après avoir souffert dans ma chaire avec 16 opérations, après avoir failli mourir et m'être relevé que de soulever un trophée avec mon groupe juste pour que je sois un peu heureux ? Et en plus le dieu du foot me fait souffrir deux années d'affilées jusqu'au bout en allant aux pénaltys. 

Les gens ne peuvent pas comprendre quels sentiments je peux avoir pendant 1h. Je suis comme mon fils, j'ai besoin qu'on me laisse tranquille. J'ai besoin d'être avec mes gars (Ju et Maxou, mes joueurs). Je n'ai rien contre mes amis qui ont gagné quelques heures avant la coupe avec les U15 et je suis même très heureux pour eux, mais sur le moment (certains très alcoolisé) ne sont pas les mieux placé pour me remonter le moral. C'est humain de se dire "Je veux être tranquille, laissez moi. Vous avez gagné, c'est cool mais moi je perds deux fois en 1 an, j'ai le droit d'être triste et vous ne pouvez pas me comprendre". Oui, il y a plus grave mais sur le moment tu n'y penses pas. Puis tout ceci s'est estompé, j'ai digéré et j'ai une très belle discussion avec une personne qui se reconnaitra. Une personne bien placé dans le foot. 

Et cette discussion m'a fait prendre conscience de deux choses. La première ce n'est pas parce que je suis fier de ce que je fais, que j'en deviens un homme prétentieux. La seconde c'est que j'ai compris que même si j'ai perdu deux finales en tant que coach, il y a un travail beaucoup plus important qui a été fait en profondeur, structurellement et humainement. Et c'est je crois le plus important.

Des trophées invisibles

Cette discussion m'a fait beaucoup de bien et permis de digérer plus facilement. Au-delà de l'aspect "y'a plus grave" c'est surtout l'aspect "regarde ce que tu as fais". Et ça dès que je suis rentré à la maison, mes enfants et ma femme m'ont fait du bien. J'ai reçu beaucoup de SMS et des témoignages venant des 4 coins du départements. Les parents qui me remercient d'avoir redonné le sourire à leur enfant en indiquant que le travail réalisé à été aussi humain envers leur fils, mes joueurs qui me remercient pour cette saison  et que grâce à moi ils ont passé la meilleure saison de leur jeune carrière, des joueurs seniors qui me disent "l'année prochaine on va te la gagner la coupe" ou encore "Je suis triste pour toi mais regarde ce que tu as fais en les prenant en novembre. Tu les as emmené à un niveau exceptionnel" ou encore des coachs adverse avec des "Kevin tu es déçu mais ce que tu fais chaque saison avec tes équipes est juste incroyable. Tu tires le meilleure de chacun de tes groupes". Tout ceci permet de relativiser. Et puis on a joué 21 matchs, 16V 3N et 2D avec 72 buts pour et 23 buts contre.

Alors au final, c'est vrai que je ne suis peut-être pas l'homme d'un coup. Je dois sûrement être un homme d'aventure, d'aventure humaine. Si je regarde bien j'ai gagné énormément de trophées invisible comme celui avec mon adjoint il y a un an quand il dit devant les parents "Je remercie Kevin car à ses côtés j'ai beaucoup appris, il m'a aidé à être meilleur dans ma vie de tous les jours", quel beau trophée non ? Est-ce que la reconnaissance d'un de tes anciens joueurs qui vient de monter en R3 qui exprime que c'est plus ou moins grâce à moi qu'il en est là alors que personne ne croyait en lui, n'est pas un autre beau trophée invisible ? Et ces deux souvenirs avec Plombières II et Bessens où j'ai été entraîneur/joueur car on n'était que 9 ou 10 à chaque match et avec en fin de saison un maintien incroyable. Qui peut se targuer d'avoir maintenu deux équipes en jouant vingt match en infériorité numérique ? Mais surtout de garder un groupe soudé malgré les difficulté. Cela n'a pas rapporté de trophée mais il y en a un plus fort, et là encore invisible, ces saisons ont uni des groupes pour toujours. 

Ou à Nègrepelisse où j'ai été traité de tocard dès mon début de saison par certains et qui avec un groupe très jeune (8 U19) on a fini 5ème d'excellence (D1) alors que même le président n'y croyait pas plus que ça. Et je ne parle pas des projets professionnels compliqué que j'ai mené à bien alors pas facile à mettre en place.

Un homme qui ne calcule pas

J'ai compris ce soir que je pouvais être fier de ce que j'ai accompli depuis quelques années. Moi, le petit garçon "bon à rien" car on ne peut pas se le cacher, notre sensibilité, notre caractère est lié à notre passé. Quand il m'arrive quelque chose de bien je le minimise car je ne veux pas m'emflammer mais c'est idiot car je ne suis pas comme ça. Cette personne avec qui j'ai discuté m'a dit "regarde ce que tu fais, regarde tous les gens qui reconnaissent ton travail, qui reconnaissent que tu fais du bien à beaucoup de monde. Ne laisse pas les médisants, les mauvaises langues t'atteindre". Et il a raison... Qui sont-ils pour me juger ?

Rien que cette année, si je fais le bilan. J'étais avec les U15 en début de saison, ils montent en R2 et gagnent la coupe Trophée Sport puis je suis monté avec les U17 en novembre car il fallait stabiliser ce groupe de qualité à la demande du Président. Au finale, on fini champion, on gagne la coupe des Playoffs, on va en finale de la coupe T&G en éliminant 3 équipes d'une division supérieur et en perdant en finale aux pénaltys encore contre une équipe supérieur. Mais surtout ce que je vois c'est que les deux groupes U15 et U17 ont gagnés cette saison, et sans accepter de prendre les U17 pour le bien du club et des joueurs, peut-être qu'un groupe n'aurais pas kiffé cette année. Résultat tout le monde a pris du plaisir et en ressort gagant. Qui aurai choisi de quitter son groupe alors dans la possibilté de tout raffler pour aller vers un groupe où le challenge était au départ très difficile ? Pas grand monde je crois.

Et puis, il y a ce gros travail tout au long de la saison pour obtenir le Label Ecole de Foot. Ca, c'est mon trophée personnel car je me suis battu et j'ai travaillé toute la saison pour l'obtenir. Et là encore ce n'est pas pour moi mais pour MON club. C'est la reconnaissance d'un bon travail collectif. Je ne calcule pas ce que je fais, je ne calcule pas pourquoi je le fais. Je le fais car je pense que c'est bénéfique pour les gens. C'est comme le fait de parler à mes joueurs, de m'intéresser à eux pour qu'ils évoluent en tant qu'homme. "Pourquoi tu te casse la tête" comme me disent certains. Mais je suis comme ça. Pourquoi je ne parle pas argent quand je parle foot ? Pourquoi je demande que 120€/mois à Nègrepelisse en faisant 3 ou 4 fois 70km par semaine pendant que les autres prennent 400€ ? Pourquoi je décide à mes frais de faire un documentaire sur l'AJA avec des jeunes de quartiers ? Pourquoi je répond au téléphone ou j'accueille chez moi des jeunes quand ils se posent des questions sur leur vie ? Je suis comme ça. Que cela plaise ou non.

Je ne calcule pas, c'est tout. Je fais les choses avec le coeur. Alors oui mon passé, fais de moi un homme sensible. Je n'ai pas la maladie de Crohn pour rien, mais je sais que je suis sincère, honnête, fidèle et surtout pas méchant. Je vais tout faire pour toucher du doigt un rêve, devenir préparateur mental car je crois sincèrement que j'ai une carte à jouer, que j'en ai les capacités et que je peux aider du monde comme je l'ai toujours fais dans mon ancien travail et dans le foot. Je crois pouvoir amener ma vision, mes valeurs et aider un club pro ou des sportifs de haut niveau. Je veux toucher du doigt ce rêve et montrer, encore une fois, que le petit garçon qui devait vivre sous un pont à réussi là où personne ne croyait en lui. Je vais continuer à passer mes diplomes d'entraineur avec le BMF en 2019/2020 et on verra si j'ai les capacités physique pour le BEF mais mon objectif aujourd'hui est de continuer à aider, je l'ai toujours fais et je le ferais toujours. Je ne dois pas me tromper d'objectifs et un jour je la gagnerais cette foutue coupe !

Je me suis construit, je me suis battu et je me suis toujours relevé. Ce n'est pas aujourd'hui que cela va changer, je suis ce que je suis, et je le suis avec fierté.

Merci à tous et toutes.

Kev

Posté par teamkeke81 à 03:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Football - Je défendrais toujours le football féminin

Vendredi 14 juin 2019

IMGP1818

Je voulais faire un post sur le football féminin et l'émission « L'équipe du soir » m'a donné le sujet, m'a donné la trame.

Ce soir (jeudi 12 juin 2019), certains consultants et journalistes, dont le footballeur Olivier Rouyer, émettent des doutent sur la popularité du football féminin et même soit disant « Qu'il est difficile de faire venir les filles » d'après Damien Degore. Peut-être dans son club ? Peut-être chez vous ?

Il serait intéressant que les personnes se renseignent, que les médias explorent plus loin que la région parisienne ou ses départements voisins.

Je prends l'exemple du Tarn-et-Garonne où Daniel Tristan et Romaric Arnon (Responsable technique) se sont battus, contre les préjugés et les avis contraire, pour enlever la mixité dès les U8. Beaucoup ne croyait pas en cette idée et pourtant on s'aperçoit que cela fonctionne, et même très bien.

Je parle en connaissance de cause car je suis papa d'une petite féminine qui a débuté avec les garçons et je suis également responsable d'une école de foot à Montech (82).

Dans notre club, nous sommes passés de 5 féminines en 2014 à 75 en 2018 avec la création d'une équipe senior en 2019 ? Cela devrait nous permettre d'atteindre la centaine de filles.

Elles apportent une vraie dynamique et une vraie plus value à notre école de foot. Il n'y a plus d'un côté les garçons et d'un côté les filles. On s'entraident, on s'encouragent que cela soit les éducateurs ou même les jeunes. On réalise des actions communes en lien avec le PEF (Projet Educatif Fédéral)

Mais pourquoi cela fonctionne ?

Je vais prendre l'exemple de ma fille Emma, qui va passer en U10 et entamer sa 4ème saison. Elle a commencée avec les garçons en U7 où au début cela s'est bien passé mais en fin de saison les garçons se moquaient et lui en voulaient quand l'équipe perdait. Les garçons sont plus compétiteurs et durs entre eux, même à l'école elle avait des réflexions. Si le District n'avait pas enlevé la mixité, elle aurait arrêté mais du coup en montant chez les féminines elle a continuée.

Au bout de sa seconde saison, elle embarquée 4 copines qui vont continuer et a comme modèle l'ancienne capitaine d'Albi et du TFC, Anaïs Arcambal et adore Valérie Gauvin (avant-centre de l'équipe de France). Elle connaît autant les joueuses féminines que les joueurs garçons.

Beaucoup de jeunes filles viennent jouer au foot comme Emma pour s'amuser et pas se faire moquer par les garçons. Entre elles, elles progressent, s'encouragent et rigolent. Même chez nos U15 et U18 l'état d'esprit est différent et je prends un très grand plaisir à aller les voir. Elles détestent perdre mais à la fin du match elles se regroupent au centre du terrain et chantent quand même. Vous voyez cela chez les garçons ? Ben non, trop sérieux. Ils veulent tellement devenir les meilleurs qu'ils en oublient la base, le Plaisir. Et je ne parle pas des parents qui voient en leur fils le futur Mbappé.

Alors oui, le niveau est peut-être moins élevé mais est-ce que le niveau D3 ou D4 chez les garçons est plus intéressant ?

Autre petit bémol, si cela en est un, qui est pour les filles qui sont au-dessus techniquement. Dans notre club, certaines sont vite trop forte par rapport au groupe et ne progressent plus. Elles préféraient jouer avec les garçons. C'est pour cela qu'elles partent à Montauban ou à Toulouse pour progresser. A ce jour, on a une fille, Camille Pecherman qui a joué chez nous et est gardienne au Paris FC (D1) et en équipe de France U20. On a également 2 joueuses en sélection et 3-4 joueuses en section sportive.

Je me battrais toujours contre ceux qui pensent que le football féminin est moins intéressant que le football masculin. Il est seulement différent. Et j'ai tendant à penser que dans n'importe quel match il y a des choses a retirer, à observer. Le district du Tarn-et-Garonne est pionnier dans sa manière de fonctionner et de mettre en valeurs le football chez les filles. Au final, Emma a refuser d'arrêter le foot quand ma femme essayait de la mettre à la musique. Même, elle, ma femme pourrait intégrer l'équipe senior. Sa fille l'encourage et est fière de sa maman en la regardant. La qualité, le niveau est secondaire alors que l'état d'esprit est prioritaire.

Les garçons devraient un peu plus prendre exemple et aller au bord des terrains féminines que de critiquer ou de minimiser ce beau football. Je suis prêt à devenir un porte parole s'il le faut. Et la Lades Cup à Toulouse avec le Bayern, le PSG, City, Chelsea ou Lyon c'est pas un beau tournoi ? Les médias ne le couvrent même pas sauf footpy ou La dépêche.

J'invite les médias et la Fédération Française de Football, quand vous le souhaitez, à Montech pour échanger et partager notre expérience dans le même objectif, rendre nos petites heureuse sur un rectangle vert et développer le foot féminin.

 

 

Kev

AJA : Ne soyons pas trop impatient !

téléchargement (3)

Depuis la fin du championnat et l'annonce que Jean-Marc Furlan arrivait sur le banc de l'AJA nous n'avons pas eu d'infos sur le recrutement ou de pistes éventuelles. On voit passer des joueurs de qualité signer chez nos concurrents mais rien chez nous. Je lis que certains râlent, en voyant les autres faire signer des joueurs et nous rien.

Mais j'aimerais dire à ces personnes qu'il faut être patient et savoir faire confiance. Alors je vous l'accorde, les autres saisons on a fait des joueurs au dernier moment et on a fait confiance avec les résultats que l'on connait. Mais j'ai une sensation différentes par rapport aux autres années. 

Le club a choisi un entraîneur de qualité avec une vraie philosophie de jeu, qui connait parfaitement la Ligue 2 et qui a un réseau de joueurs important avec de la qualité. C'est un entraîneur qui sait ce qu'il veut et comment il veut y arriver. On a eu Correa et Gillot qui n'ont jamais eu des styles de jeux alléchant (pas toujours en tout cas) et qui étaient en difficulté au moment de leur recrutement. Moldovan qu'avait-il fait ? Wallemme, Fournier où sont-ils passé ? Et seul Jean-Luc Vannuchi nous a emmené à la première partie de tableau et se trouve à la DTN actuellement.

Alors oui on sait seulement que Féret, Tacalfred et quelques autres joueurs ne sont pas reconduits. On sait également que Fomba va partir, Boucher va revenir mais pour quel rôle ? Loïc Goujou a une prolongation dans les mains et on ne sait pas qui part et que arrive. Quid de Touré, Adéoti, Yattara par exemple. Mancini serait espéré après son prêt réussi. Il nous faut un buteur mais à part mettre une belle somme sur le tapis, des buteurs comme Charbonnier aimant son coach ou Bozok remplaçant à Nimes seront difficile à faire car ils devraient avoir de belles propositions. Auxerre est-il capable de faire venir un tel attauquant.

J'aimerais qu'on essaye Marcelin en défense, garder Touré et Adéoti qui sont des joueurs d'expérience et qui font le taf au milieu. Yattara je pense que c'est la fin tout comme Merdji. Montiel qui vient de monter avec Le Mans aura t-il sa chance ? A gauche on a Philippoteaux mais à droite Cabot nous ferait du bien dans l'équilibre de l'équipe. Après attention au trio de gardiens avec Michel-Boucher-Laiton, il ne faudrait pas que cela clash.

Mais surtout la seconde vraie recrue ça sera l'état d'esprit car sans cela on jouera encore le maintien.

Soyons patient, faisons confiance car regardez Amiens ou tout ces clubs qui n'ont pas forcément eu la plus grosse équipe sur le papier mais qui sont montés ou ont joué le haut du classement. Il faut d'abord un collectif, de la solidarité, un état d'esprit et un public... Le talent s'exprime QUE si le mental est en bonne santé.

Je vais patienter et encourager en espérant ne pas me tromper. 

Kev

Posté par teamkeke81 à 00:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Neymar / Griezmann : Pour qui le Barça ?

téléchargement (2)

Le mercato n'a pas encore débuté que les rumeurs vont bon train surtout du côté du FC Barcelone où Neymar et Antoine Griezmann font les gros titres. Pour le premier, les gros titres ces dernières heures ne sont pas QUE  lié au football tandis que pour le second, le feuilleton de sa future destination va enflammer l'été.

Le N°7 des bleus et des Cochoneros a annoncé assez tôt son départ de l'Atletico Madrid mais sans parler de son futur club. La presse l'annonce à Barcelone et écrivent qu'il aurait signé depuis novembre avec les blaugrenas. D'autres informations sortent en expliquant que le vestiaire ne veut pas du français et que Lionel Messi aurait mit son veto. Mais s'il a déjà signé, que va t-il se passer ? Est-ce que le Barça va rompre l'accord ? Est-ce que pour Griezmann ça sent la saison compliquée avec le vestiaire ? Ou tout cela n'est-il que fausse rumeur ?

Mais imaginons qu'il ne signe pas au FC Barcelone, où ira-t-il ? Paris, Manchester United, Juventus ou Bayern ?

Son coeur irait du côté des Red Devils surtout si son pote Pogba reste mais sans lui et sans Ligue des Champions j'ai des doutes sur sa venue en Premier League. Le PSG je n'y crois pas 1 seconde, le style du Bayern pourrait lui convenir avec l'histoire du club et son mode de fonctionnement. Et il y a la Juventus mais Cristiano Ronaldo accepterait-il d'avoir un joueur qui pourrait lui faire de l'ombre ? 

Pour moi, il ira au barça.

En ce qui concerne Neymar, la rumeur du jour c'est que le joueur aimerait revenir auprès de Messi et le barça serait près à donner en monnaie d'échange Dembélé-Coutinho-Rakitic. Est-ce que le PSG devrait le laisser partir ? Je pense que oui surtout avec toutes ses blessures et ses histoires extra-sportive. En même temps vendre Neymar enverrait un message négatif aux supporters et montrerait un constat d'échec sur ce recrutement phare des Qataris. 

Les deux situations paraissent compliqué à gérer. On en saura plus dans quelques semaines.

Qui de Griezmann et Neymar aura plus de chance de rejoindre le FC Barcelone cet été ? Griezmann en 2019 et Neymar en 2020 quand Suarez sera vendu.

kEV

Posté par teamkeke81 à 23:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Que fait l'UEFA avec Henrik Mkhitaryan ?

 

Henrik

Jusqu'à il y a quelques heures Henrik Mkhitaryan n'avait pas le droit de jouer la finale de l'Europa League à cause d'un conflit Géopolitique entre l'Arménie et l'Azerbaidjan. Mais que vient faire le football là-dedans ?

Jusqu'ici pas de réactions du club d'Arsenal et encore moins de la part de l'UEFA. N'est-ce pas une honte ? Le joueur ne mérite pas cela et je ne comprends pas comment on peut empêcher un joueur de remporter un titre pour quelque chose dont il n'est pas responsable. Alors l'Azeibaidjan vient d'annoncer que le joueur Arménien pouvais venir jouer à Bakou et que sa santé ne serait pas mis en danger mais ce qui me choque c'est malgré tout la non-réaction du club anglais et des instances européennes.

Je ne comprends pas non-plus pourquoi cela ne fait pas plus de bruit. Ne serait-il pas le moment de décaler le match dans un autre pays ? Dans une autre ville ? Les deux équipes et tous les joueurs pourraient également décider de boycotter la rencontre pour soutenir Henrik Mkhitérian.

Le football ne devient que business et marche sur la tête. J'ai honte !

Kev

 

Posté par teamkeke81 à 07:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Bienvenu chez nous M. Furlan !

Furlan

L'annonce de la nomination de Jean-Marc Furlan à la tête de l'AJ Auxerre apporte joie et espoir chez les supporters. On connait les qualités de l'ex-coach brestois, on connais son goût pour le beau jeu et même si l'on ne monte pas on sait que l'on verra du spectacle. J'espère que si le jeu est là mais pas la montée ou que parfois les défaites seront frustrantes, on encouragera notre équipe, que l'on sera à la hauteur de ce qu'il a vécu avec Brest. Il ne faudra pas baisser les bras, bien au contraire.

Depuis que je supporte l'AJA (1989 et mes 8 ans), je suis à 100% derrière mon équipe, derrière mon club. Depuis que je suis petit mon grand-père me disait avant chaque match, avant chaque début de saison "Qui va gagner ? Qui va remporter le titre ?" et je répondais toujours "Auxerre". Non pas que j'ai une confiance aveugle envers mon club de coeur mais je pars du principe que si moi je n'y crois pas alors pourquoi les supporter ? Idem encore aujourd'hui où l'AJA est partout chez moi ou sur moi, tout le monde sait à quel point l'AJ Auxerre est dans mon coeur. Je répète toujours en embrassant l'écusson "C'est le plus grand club du monde", et les gens rigolent mais pour moi c'est le cas.

J'ai inculqué à mes enfants le fait de supporter Auxerre car j'aime l'AJA, car il mérite qu'on l'aime et qu'on raconte son histoire, ses épopées et qu'on n'oublie pas d'où on vient. Mes enfants, Emma et Eden avec bientôt Elena, répète après que leur maman veule qu'ils viennent elle leur dit Allez..." et eux répondent "Allez Auxerre !" (rires)... Eden a surnommé mon joueur U17, qui s'appelle "Momo", "Momo Yattara" et il l'encourage à chaque match "Allez Momo Yattara", lui comprends pas mais moi ça me fait sourire. Emma a toujours été fan absolue de Zach Boucher mais depuis elle a apprécié Quentin Westberg, Mathieu Michel et Sonny Laiton (qui lui a offert ses gants). Elle est gardien, elle ne voit que par eux et Hugo Lloris.

L'intervention de Jean-Marc Furlan dans 100% AJA était exceptionnel. Il a rassuré son monde, il a séduit tous les supporters et moi avec. J'ai eu la chance d'échanger avec Jean Fernandez et Pascal Dupraz, des passionnés de foot et un régale de parler avec eux. Jo Radet et Francis Graille m'ont reçu et là encore j'ai rencontré des gens bien, même très bien. J'espère pouvoir, quand je monte en août, échanger quelques mots avec le coach parce qu'entre deux passionnés du jeu et de notre sport, je devrais me régaler.

Je suis comme tous les supporters de l'AJA, impatient que cela débute. 

Monsieur Jean-Marc Furlan bienvenu chez nous...

#LaBourgogneEstBleueEtBlanche #MerciJames #MerciFrancis 

Posté par teamkeke81 à 01:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

U17 Montech : On est en finale !

IMG_8369

Cette demie finale contre Grisolles n'a pas été d'une très grande qualité technique mais le résultat est là. On savait que cela serait très dur car Grisolles est, je pense, la plus belle équipe du département en U17. Ils sont solide, technique et rapide devant avec un coach qui fait un travail exceptionnel. 

Lors du tirage, mes joueurs étaient déçu mais je leur ai de suite dit "Pour moi c'est le meilleur tirage car vous allez être motivé à 200%, que Grisolles arrivera peut-être confiant et surtout on n'aura rien à perdre". On a bien préparé ce match avec l'idée qu'on allait subir mais de jouer notre coup à fond. Je préfère essayer de gagner que essayer de ne pas perdre. Hier c'est passé et nous voilà en finale. On n'a pas été épargné par les coups du sort avec mon latéral gauche qui se blesse la veille au ménisque et mon avant-centre au bout de 30mn. 

Pourtant que se fût dur ! On mène 2-0 avec deux buts exceptionnels de mon N°8 puis on a 8 minutes un peu moins bien où ils mettent deux buts pour un 2-2 à la mi-temps. Pendant les 30 premières minutes on n'a pas forcément été meilleur que Grisolles mais on a su répondre présent et bien bloquer leur jeu. Mais il y a fallu relever les têtes dans le vestiaire, les encourager, leur donner la volonté de se battre jusqu'au bout et d'y croire. 

En seconde période, on s'est battu et on a tout donné avec beaucoup de duels mais peu de jeu. Ce n'est pas le style que j'aime mais encore une fois grâce à l'un de mes milieux défensifs qui part de notre camps, élimine la défense, entre dans la surface de réparation et, alors qu'on lui dit de centrer, il décide de dribbler et se fait crocheter dans la surface. Pénalty ! Tiré par mon meneur de jeu, que je ne regarde pas, il transforme et nous donne la victoire. On a stressé, on a eu peur parce qu'avec les 12 minutes d'arrêts de jeux je n'étais pas serein.

Un soulagement au coup de sifflet final car les jeunes s'était donné la coupe comme objectif et j'aimerais tellement qu'on finisse en beauté. Je suis fier de mes "trous duc", je passe avec eux 6 mois (j'ai récupéré la catégorie en novembre) de bonheur et je veux valider cette nouvelle belle saison par un second titre. Car si mon objectif principal était de remporter le titre de D2, on peut réaliser un beau doublé avec la coupe, voir un triplé avec les play-off de la phase 3... 

Dans le vestiaire j'ai repris une phrase d'un grand N°10 qui a dit en 98 "On a fait quelque chose de bien (1/2finale), on peut faire quelque chose de grand (finale), et pour réussir on devra faire quelque chose de très grand (victoire)"... Ils savent ce qu'il reste à faire ! Après avoir tiré trois équipes de D1, on en jouera une quatrième et de ce fait nous partons outsider...

Pas si nul

Le football est avant tout pour moi une passion et pas une manière de me croire supérieur aux autres. Ce n'est pas ma façon de faire, à l'inverse de certains dont je sais que quoi qu'il arrive aiment me juger, aiment me critiquer ou penser qu'ils feraient mieux... Ils le font avec moi et avec d'autres. Chacun à le droit de penser ce qu'il veut et si essayer de rabaisser une personne pour se sentir plus fort c'est leur méthode alors qu'ils continuent. 

Moi je sais que j'ai des résultats que cela soit en jeune ou en senior. Je sais aussi que je suis respecté pour ce que je suis, pour ma méthode et mon relationnel avec mes joueurs. Je peux être parfois excessif mais c'est aussi ce qui me permet de rester motivé, et de transmettre ma grinta... J'encourage, je positive et je conseille. Mise à part ma première saison en senior au Val d'Ajol, j'ai toujours atteint les objectifs donné.

Je ne choisi pas un challenge pas prétention ou par égo, je ne suis pas là pour écraser qui que ce soit. Etre coach c'est difficile et être coach c'est être sous le feu des critiques donc pourquoi je jugerai mes collègues ? Pourquoi j'essayerai de piquer la place d'un mec ou de le démonter ? Je respecte mes collègues même si je ne suis pas en accord. 

Me voilà pour la seconde année d'affilée en finale de la Coupe Tarn-et-Garonne (avec une catégorie différente), mais il ne faut pas oublier le développement de l'école de foot cette saison, le titre de champion de D2, et bien d'autres belles réussites les saisons passées avec Bessens, Nègrepelisse et Montech.

Un ami a voulu faire le point des matchs gagnés, nuls et perdus depuis ma signature à Nègrepelisse en 2014 c'est au total 56V, 8N, 21D soit 65% de victoires, 10% de nuls et 25% de défaites... Donc au final, est-ce que je vais changer ? Je ne crois pas. Essayer de progresser ? Oui. Est-ce que je dois me sentir inférieur ? Pas du tout mais pas supérieur non plus.

Je vais continuer à rester ce que je suis sans prétention, avec honnêteté et humilité... Je veux seulement faire de mon mieux, être moi-même et terminer en beauté avec mon groupe. On n'en serait pas là sans mon adjoint Julien et sans mes ptits jeunes Max et Gab. On a dit de moi que je n'était pas compétent, que je n'étais pas fais pour le foot à 11... Peut-être ont-ils raison, peut-être pas.

Mais tout ça m'importe peu, nous sommes en finale et c'est bien là le plus important... On va profiter et tout faire pour la gagner maintenant !!!

Kev

 

AJA : Psychologiquement compliqué !

auxerre châteauroux

Cela faisait longtemps que je n'avais pas écris sur mon club de coeur, sur mon AJA, sur notre AJA... Ce soir, nous avons encore perdu (1-2) contre Châteauroux alors que la défaite était à banir, alors que la victoire t'envoyait quasiment en L2 pour 2019/2020...

Difficile, encore une fois d'analyser cet échec. Certains parleront des choix du coach, d'autres du niveau des joueurs et de leur implication. J'ai même lu que cela les choquait d'avoir entendu Philippoteaux parler de la future venue de Jean-Marc Furlan à l'AJA. Sur ce dernier point, je suis assez d'accord car si Romain Philippoteaux parle de son, soit-disant, futur coach alors qu'on n'est même pas sauvé c'est que pour LUI, les barrages et la descente en National c'est impossible.

ATTENTION ! On a vu des retournements de situation improbable se réaliser... Rappelez-vous United/Munich en finale de Ligue des Champions ou y'a pas si longtemps les Remontada avec le PSG, et je pense même à Toulouse qui sous Pascal Dupraz s'est sauvé en L1 alors que personne n'aurait misé 1 centime sur le maintien. Qui aurait vu l'AJA descendre en Ligue 2 ? Qui aurait vu Monaco également chuter à l'étage inférieur ? Et j'en passe des exemples...

Il reste deux matchs, il faut prendre à mon avis 2 points minimum mais est-ce qu'on en a les moyens psychologique ? Car si le talent est là, j'ai l'impression que le problème est plus de l'ordre du mental que du technique. Ne me faites pas croire que Bellugou, Féret, Dugimont ou Adéoti ont perdu leurs qualités. Ne me faites pas croire qu'un gars comme Ayé qui ne réussi pas chez nous, qui est aujourd'hui à 17 buts alors que Dugimont et Yattara sont à peine à quatre à progressé plus à Clermont que chez nous en 6 mois... 

Je suis en train de préparer une formation pour devenir "Préparateur mental dans le sport", je ne me crois pas mieux qu'un autre mais il y a des signes qui ne trompent pas. Dans la saison, on eu un coup Yattara bon, un coup Dugimont sans jamais réussir à les installer définitivement. Défensivement, on a eu Tacalfred écarté puis revenu en grâce, idem pour Arcus puis Goujon et que dire au milieu où Adéoti-Goujon-Bellugou-Touré-Fomba ont alterné les titularisations ou le banc de touche. Seul Philippoteaux et Boto, voir Souprayen ont su rester en place car même Michel a été remplacé (lors de la bonne période) par Westberg. 

Je me demande, s'il n'y a pas eu pendant longtemps des incompréhensions de choix du coach Correa de la part des joueurs et des peurs "de mal faire" qui ont bloqué certains à optimiser leurs performances et leurs capacités pour être au top. Cette peur de mal faire était, je pense, dû au fait que si tu faisais un mauvais match alors tu sautais. Aujourd'hui, le problème ne peut plus se poser en terme de "peur de mal faire" individuellement mais collectivement. Il n'y a pas un 11 ou un 14 qui ressort plus qu'un autre et du coup il manque des automatismes, de la confiance et les gestes sont moins naturels, baucoup plus calculés et ils gambergent plus que de jouer. 

C'est sûr qu'en tant que coach, amateur mais coach quand même, j'ai du mal à comprendre pourquoi un système et un 11 qui a assuré à Lorient n'est pas totalement reconduit. Mais Cédric Daury, je n'ai aucun doute là-dessus, était sûrement persuadé de son fait mais cela n'a pas fonctionné. Il y a d'autres éléments qui montrent une fragilité psychologique, par exemple ce but à la 94ème ou ce pénalty arrêté. Alors oui se sont des faits des jeux mais des faits de jeux qui ne tournent pas en notre faveur. Tous ces petits détails qui s'accumulent depuis plusieurs mois amènent souvent à faire la différence entre jouer le maintien et la montée. 

Expliquez-moi pourquoi Amiens a réussi à monter en Ligue 1 il y a 2 ans alors qu'ils étaient en National ? Expliquez-moi pourquoi le Paris FC ou Orléans réalisent une belle saison alors que la précédente était compliquée ? Ce n'est pas qu'une question de coach ou de joueurs, ça va au-delà. Il a dans ces équipes de la stabilité dans l'effectif, ils ne changement pas 10 joueurs chaque saison.

Maintenant, il reste deux matchs et il n'y a plus le temps de se poser 10 000 questions. Il faut gagner à Grenoble et arrêter de jouer avec la peur. De toute façon quitte à jouer les barrages autant jouer pour essayer de gagner que de jouer pour essayer de ne pas perdre. Mais les propos de Philippoteaux sur l'arrivée de Furlan ne sont pas pour me rassurer... Trop sûr d'être en Ligue 2, mais est-il le seul à ne pas s'inquiéter plus que ça ?

En attendant, il faut continuer de supporter notre équipe, de les encourager et à eux de finir le taf car, nous, on n'est pas sur le terrain. Et Ligue 2 ou National, nous, on sera toujours là...

Allez les mecs, on est derrière vous ! #VictoireAGrenoble

Kev

Posté par teamkeke81 à 04:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Supporters de l'AJA êtes-vous là ?

Auxerre Sochaux

Ce soir, c'est un match capital contre le FC Sochaux. Avec une victoire nous ferions un grand pas vers le maintien, même s'il ne faudra pas se relâcher. Ces dernières semaines entre l'objectif du titre de champion avec mes U17 et entre la continuité de mes diplômes d'entraîneur je n'ai pas pût être au coeur des débats sur mon club de coeur, l'AJA. Mais je suis toujours derrière elle.

J'espère que les supporters seront au stade près à encourager nos joueurs, notre staff quoi qu'il arrive car c'est encore plus dans la difficulté qu'il faut les soutenir. Je vois un peu trop de commentaires sur les choix du coach, sur les joueurs qui jouent ou qui ne jouent pas mais laissons bosser Cédric Daury tranquillement et on verra à la fin. On a tous un avis, on a tous des certitudes mais au bout de compte on ne choisi pas alors faisons ce que l'on sait faire de mieux, les encourager avec passion...

Prendre trois points est plus que nécessaire et ils auront besoin de nous.

Alors comme disaient notre cher Marcel "Supporters de l'AJA, êtes-vous là ?"

Par teamkeke

Posté par teamkeke81 à 05:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,