Foot and Sports 1981

Neymar vs Cavani : Friture sur la ligne ?

téléchargement (12)

Dimanche soir, on a assisté à une scène surréaliste lors du huitième but du PSG contre Dijon (8-0). Les parisiens gagnent huit à zéro et ils arrivent encore à créer la polémique.

Edinson Cavani avait un peu plus tôt égalisé le record d'Ibrahimovic (156 buts) et pouvait donc le battre en tirant ce dernier penalty. Le public a scandé "Cavani, Cavani", afin que le ballon soit offert à l'Uruguyen mais Neymar a pris ses responsabilités, frappé le tir au but et marqué son quadruplé sous quelques sifflets tombés des tribunes.

Le débat entre "Neymar n'a pas à faire de cadeaux" ou "Neymar est un grand joueur mais pas un grand homme" a été fait dans toutes les rédactions parisiennes (au minimum). Les avis ont été partagés. Personnellement,sur le moment je ne savais pas quelle était la bonne réponse. Est-ce que Neymar devait être altruiste ou est-ce que c'est la marque des très grands que de prendre ces responsabilités ? Les deux arguments se tiennent. Et puis, un tweet m'a interpellé et fait pencher du côté de Neymar et non de Cavani. Pourquoi Neymar serait-il moins respectueux que Cavani qui, lui, n'a pas respecté ces coéquipiers en rentrant tard de vacances ? Sachant que sans ce retard, il aurait sûrement joué début janvier en Coupe de France et que le but de dimanche aurait sûrement été le but du record.

J'ai trouvé l'argument pertinent. C'est vrai, pourquoi Neymar devrait avoir des états d'âmes face à un joueur qui l'a joué perso pendant les fêtes ? Peut-être que le groupe, le coach et le club ont décidé avant le match que Neymar serait le tireur quoi qu'il en soit ?  D'ailleurs, vous remarquerez que Cavani n'a pas bronché. 

Neymar au Real, Cavani à la Juve en juin ?

Le brésilien a été vexé par les sifflets et cela peut se comprendre. Il aurait même, d'après les rumeurs, jeté son trophée de meilleur joueur du match. Il est la star, il avait marqué quatre buts, fait deux passes décisives et le public n'est toujurs pas content ? Il n'y a qu'à Paris pour voir cela après un tel match. Il n'en fallait pas plus pour y voir une bonne raison que le Real Madrid récupère Neymar en juin. Déjà qu'il a quitté le Barça parce que Messi en était le roi, et lui que le Prince alors là... On peut tout imaginer !!! Si le joueur est vexé et ne se sent pas LA star, il voudra quitter la capitale française mais le PSG et ses dirigeants vont le rassuré, le mettre dans les meilleures dispositions et son égo sera rempli de bonheur pour sûrement rester.

Par contre, je ne pense pas qu'Edinson Cavani supporte une nouvelle fois d'être dans l'ombre. Il a déjà dû supporté Ibra, puis il a prouvé qu'il était le vrai avant-centre du PSG et il voit arriver Neymar qui lui pique la vedette, les péno et retarde son record (devant son public). Depuis, septembre je suis persuadé que le N°9 parisien quittera le PSG en juin. J'en suis encore plus persuadé, sachant que la Juve lui fait les yeux doux.

Au final, je trouve que Neymar a eu raison même si le geste d'offrir ce but, lui arait permis de mettre définitivement le public, la presse et tout le pays dans la poche. Pour moi, cet évènement montre qu'il y a de la friture entre l'Uruguyen, le brésilien et sûrement le groupe. 

Il ne faudrait pas que cela fasse dérailler le train parisien en gare madrilène dans un mois. Amis supporters parisiens, il faut chouchouter votre star et lui faire une ovation lors du prochain match au Parc. Edinson restera dans l'histoire de votre club et un très grand joueur.

Kev

Posté par teamkeke81 à 11:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Le Quiz du dimanche (12 questions foot)

Quiz Football

Chaque dimanche (voir plus souvent) je vous proposerais un petit Quiz de 12 questions. Aujourd'hui, j'ai fait 31 points sur 78, même si sur la dernière j'étais sur la bonne voie mais pas avec le chiffre. Je n'ai pas été très bon ce soir.

Et vous, vous avez fait combien (sans vous aider) ? Mettez vos résultats en commentaires (sans tricher)... Les réponses sont tout en bas...

 

1. Comment appelle-t-on le fait de passer la balle entre les jambes de l'adversaire ?                                                                                            1pt

2. Où la Coupe du Monde s'est-elle déroulée en 1986 ?                                                                                                                                         1pt

3. Combien de fois la Coupe du Monde a-t-elle été organisée par la France ?                                                                                                       2pts

4. Quel était le surnom du brésilien Ronaldo ?                                                                                                                                                        5pts

5. Quelle équipe a battu successivement l'Argentine, l'Italie, la Suède, la Yougoslavie et le Brésil lors de la Coupe du Monde 1974 ?                10pts

6. Quel fut le montant du transfert d'Anthony Martial (hors bonus) pour Manchester United (à 10M d'euros près) ?                                              20pts

 

7. Quel était le prénom de Mozer l'international brésilien : Francesco ou Carlos ?                                                                                                  1pt

8. Quel sélectionneur a été manager général de l'OM au milieu des années 80 ?                                                                                                   1pt

9. Quelle est la moyenne de spectateurs par match en Coupe du Monde depuis 1930 (à 1000 près) ?                                                                  2pts

10. Quel arrière gauche international français fut repositionné à ce poste alors qu'il débuta sa carrière comme attaquant ?                                  5pts

11. Dans quel club français Pelé aurait-il pu jouer en 1966 ?                                                                                                                                   10pts

12. Quelle est la singularité de Boca Milutinovic ?                                                                                                                                                     20pts

 

            31/78pts

"Family Quiz" par Michel DUPLESSIER, édition Topigames

 

 

 

 

1. Un petit pont

2. Au Mexique

3. Deux fois en 1938 et 1998

4. Il Fenomeno

5. La Pologne

6. 50 millions d'euros

7. Carlos

8. Michel Hidalgo

9. 45 000 Spectateurs de moyenne

10. Eric Di Meco

11. A l'OM

12. Il a dirigé cinq équipes nationales différentes lors cinq éditions de la Coupe du Monde.

 

 

 

Les anecdotes du foot (12/01/2018)

527578_full-lnd

Des spectateurs... pendant 45 minutes :

- À ses débuts le football n’est pas compris de tous même s’il commence à passionner du monde. Le 1er octobre 1916 (il y a plus d’un siècle), un match gratuit est organisé au Parc des Princes pour faire découvrir ce nouveau sport au grand public. Vingt-mille personnes viennent assister au match... Mais quittent le stade au bout d’une mi-temps croyant que le match était terminé.

Le football féminin fait fureur :

- Le 1er Novembre 1920, pas moins de 12 000 spectateurs viennent assister au match féminin entre la France et l’Angleterre au stade Pershing dans le bois de Vincennes à Paris. Ils seront même 40 000 au match retour.
En cette période de Guerre, que le football féminin vit ses plus belles heures. Les hommes étant au front, les équipes féminines se sont créées.
Malheureusement, le football féminin quittera l’es stades dans les années 30 pour revenir à notre époque.
Il faudra attendre 1960 pour revoir les filles ballon aux pieds, alors qu’en 1999 ce sont 90 000 personnes seront présentes à finale de la troisième Coupe du Monde remportée par les États-Unis face à la Chine soit plus que la finale 1994 de la Wold Cup.

« Les incroyables du football » par Sylvie LAUDUIQUE-HAMEZ , édition Calmann Lévy

Kev

Soutien à Mickaël Tacalfred !!!

téléchargement (10)

Cher Mickaël Tacalfred,

je me doute que vous n'avez pas besoin de moi, ni d'un Zorro pour vous venir en aide. Mais j'aimerais juste vous faire part d'un sentiment, que beaucoup de supporters partagent, c'est de notre affection. Ce qui s'est passé aujourd'hui avec cette banderole idiote "Tacalfred dégage" en Alsace ne correspond pas aux valeurs des vrais supporters auxerrois et est une honte. 

Nous avons le même âge, et je suis supporters auxerrois depuis mes 8 ans (1989) sous l'ère Boli, Scifo, Cocard et compagnie. Ce club est dans mon coeur et je n'ai jamais accepté que l'on s'en prenne aux joueurs avec autant d'agressivité, voire de haine. J'ai connu les sifflets envers Baticle, Laslandes, Pedretti ou Fadiga. Ce dernier avait même demandé à sortir tellement il était conspué par le public auxerrois, Guy Roux avait logiquement refusé soutenant son joueur. Je me suis battu (au sens figuré), jusqu'à mon départ près de Montauban, pour que l'on encourage notre équipe jusqu'au bout et qu'on arrête les sifflets au bout de 20mn et puis de porter en triomphe quand on a gagné. C'est très français, et très auxerrois. Mes amis, ma famille me connaissent et savent au combien je suis positif et critique mais courtois.

Je considère qu'un supporter se voit réellement quand il encourage dans les moments difficile. Il y a deux ans (janvier 2016) on me donnait mourant (1 chance sur 10), le fanion de l'AJA a été accroché près de moi dans ma chambre de réanimation. Mon ami, Bruno Blanzat, sait au combien je suis derrière vous et m'avait adressé un message de courage. L'AJA avait gagné ce soir là. Je ne peux accepter ce que ces idiots ont fait cet après-midi ou avec ces pseudo-supporters sur Facebook, style Team AJ Auxerre, qui vous démonte depuis des mois. 

Nous sommes bien plus de vrais supporters à être avec vous, à croire en vous que le contraire. Je considère qu'on a le droit de critiquer mais pas de s'acharner sur un joueur. Ces personnes, ont oubliés que vous avez stabilisé la défense la saison dernière, que vous avez toujours mouillé le mailot et je reste persuadé que vous êtes le premier à être contrarié en cas de méforme de votre part. C'est trop facile de s'en prendre à UN seul joueur quand le navire tangue. On est triste, parfois dégouté ou en colère mais si l'équipe est si basse au classement ce n'est pas que de votre faute. Il y a d'abord le coach qui est partit (vous vous assumez jusqu'au bout au moins) et tout un groupe, pas UN joueur.

Tout cela pour vous dire que si je n'étais pas si loin, je viendrais vous serrez la main et vous dire MERCI pour ce que vous avez fait et vous ENCOURAGER pour vous montrer qu'on est avec vous. Je suis persuadé que d'autres le feront à ma place.

L'AJA est dans mon coeur pour toujours, je serais toujours derrière mon équipe, derrière les joueurs et derrière vous. Je transmets à mes enfants les vraies valeurs de ce club magnifique. Même si je m'autorise à critiquer quand ça ne va pas... Mais pas à insulter, ou d'attiser la haine envers un homme (ou une femme).

J'encourage les vrais supporters à être solidaire et à montrer leur soutien sans faille envers vous et l'équipe. Je risque de me faire également insulter ou critiquer mais je préfère être ce que je suis, que d'être un pseudo supporter agressif et insultant.

Bravo pour cette victoire en Coupe de France, en espérant que cela lance la seconde partie de saison.

La Bourgogne est bleue et blanche...

Amicalement,

Kev 

Souviens-toi... de Richard Witschge (Girondins de Bordeaux, Ajax, FC Barcelone...)

26105500_2438367866387493_888401054_n

26197159_2438367873054159_1074826366_n

J’ai adoré ce joueur. Milieu de terrain bordelais quand j’étais gosse, j’adorais sa technique sobre et propre, et sa classe sur un terrain. Au milieu des Liza, Dugarry ou Zizou c’était lui que je kiffais.
Sûrement car j’ai toujours aimé les joueurs qui n’étaient pas médiatiquement les plus demandés en média.

- Qui est-il ?

Milieu gauche, il est formé à l’ Ajax d’Amsterdam puis quitte sa Hollande natale pour rejoindre le FC Barcelone de Johan Cruijff où il remporte deux liga et une Ligue des Champions mais ne s’impose pas comme un titulaire indiscutable.
Il rejoint les Girondins de Bordeaux en 93 pour trois ans avant de repartir chez lui à l’Ajax.
Milieu élégant, très technique et faisant une belle doublette avec Bixente Lizarazu, il est de l’épopée 96 qui élimine le grand Milan AC mais perd en finale de la Coupe UEFA face au Bayern Munich de JPP.
Il a joué 31 fois pour l’équipe nationale des Pays-Bas 🇳🇱 et jouera même la Coupe du monde 🌍 en 90.
Il a un palmarès impressionnant. (Voir https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Richard_Witschge)

Et vous ? Vous vous en souvenez de Richard Witschge ?

Kev (Teamkeke)

Posté par teamkeke81 à 02:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Souviens-toi... Claude Barret (AJ Auxerre)

26175381_2438367696387510_555757740_n

26133414_2438367703054176_397954258_n

Voici ma nouvelle rubrique, « Souviens toi... de ». L’idée est de parler brièvement ou un peu plus longuement d’un joueur du pasé.

Cette semaine, c’est Claude Barret qui va ouvrir le bal. Son nom ne vous dit sûrement rien, sauf peut-être aux supporters auxerrois de ma génération. Il était le capitaine de l’AJ Auxerre des années fin 80/début 90.
Joueur charismatique et fidèle au maillot bleu et blanc chaillotine, il fût infidèle à son club formateur entre 90 et 92 pour aller jouer à l’AS Nancy Lorraine. Par la suite, il devient entraîneur des équipes de jeunes, de l’équipe C puis de la réserve. Il revient chez les pros sous l’ère Wallème mais n’est pas conservé.

- Le souvenir du gamin

Je me souviens de ce joueur, pourtant très discret et loin du Star système, par son nom de famille. Je me souviens gamin que pour aller au stade on passait par ce petit village « La cour barrée » et même si cela ne s’écrivait pas pareil, je me demandais si ce joueur était maire du village. A l’époque j’ai entre 7 et 10 ans.
Ce latéral gauche, m’a marqué, sûrement parce qu’il était le capitaine de mes premiers pas de supporters auxerrois.
D’après les rumeurs, il était à deux doigts de partir avec l’Equipe de France 🇫🇷 pour l’Euro 84.

Et vous ? Vous vous souvenez de Claude Barret ?

(Source Wikipedia)

Kev (Teamkeke)

Posté par teamkeke81 à 01:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

AJ Auxerre, il serait temps de reconstruire

images (1)

Samedi matin, la France pleurait le départ de Johnny. A Auxerre, Francis Gillot et l'AJ Auxerre se quittaient d'un commun accord. Pourtant quand fin juillet, Auxerre bat le RC Lens (1-0) après un très bon match, tout le monde s'accordait à dire qu'on avait enfin un projet cohérent, une équipe compétitive et la possibilité de retrouver la Ligue 1. 

En fin de compte, rien n'a fonctionné comme on l'espèrait. Moi le premier je pensais qu'avec Francis Gillot on allait être dans les  7-8 équipes pouvant lutter pour la monter. Il est temps de se bouger et de trouver des solutions fiables, mais surtout sortir enfin de ce sable mouvant dont on est bloqué depuis 2012.

Courtet (FC Lorient) une plus grosse perte que l'on ne le croit

Après la victoire contre Lens, on s'est aperçu qu'il manquait un autre attaquant de valeur au côté de Momo Yattara. Le départ de Gaïtan Courtet, imprévu, nous a plus touché qu'on peut le croire. On a recruté Firer (Slovène) et sincèrement il ne vaut rien. Sané a été précieux en fin de saison mais n'arrive pas reproduire ces bonnes prestations. Un lien de cause à effet avec Francis Gillot ? Ayé est l'attaquant le plus prometteur de notre effectif mais notre ancien coach l'a mis sur le banc contre Chateauroux. Pourquoi ? Trop performant pour empêcher Gillot de quitter Auxerre ? 

Le départ de Courtet est doublement préjudiciable pour nous. Déjà par rapport à son efficacité et sa complémentarité avec Yattara. Mais également parce qu'il était un gagneur, qu'il se défonçait de la première à la dernière seconde sur le terrain. Un exemple pour ces coéquipiers et un meneur qui tirait le groupe vers le haut. Un leader. 

Nous avons un effectif cohérent et de qualité mais pas assez en quantité qualitative. Ces dernières saisons notre recutement hivernal a toujours permis de relever la tête. J'espère que cette fois ça sera pareil. Mais où doit-on recruter ? Il faut vendre Firer déjà pour débuter puis lui trouver un remplaçant mais buteur. Ayé, on doit lui faire plus confiance, on doit l'emmener plus haut. Tamuzo, il faudrait le prêter car avec chaque entraîneur il ne s'est jamais imposé. Il faut ensuite recruter un défenseur central et un milieu défensif de plus pour anticiper les blessures ou les suspensions ainsi qu'un milieu provocateur comme Philipoteaux. Sahki je le mettrais en meneur de jeu et Alexandre Vincent mérite qu'on alterne avec Obraniak.  Mais ce n'est que mon avis.

On a des joueurs comme Boucher, Vieux Sané, Adéoti, Yattara et Philipoteaux de niveaux Ligue 1. On n'a pas le droit d'être 16ème. Certains supporters critiquent Obraniak et Tacalfred mais on doit les garder. Ils ne sont pas si nuls et surtout ce sont des joueurs d'expérience. Utile dans un groupe.

Quel projet à long terme ?

La première des choses est de relancer notre formation mais pour en voir les fruits murir, il faudra 3-4 ans. Il nous faut de nouveau sortir de très bons jeunes. Pour cela il va falloir enfin mettre l'argent dès la pré-formation. Jean Fernandez m'avait dit en 2008 "On ne peut pas rivaliser avec Rennes, Monaco ou Lyon car ils mettent beaucoup d'argents pour des joueurs de 13-14 ans. Nous on n'a pas les moyens, on ne peut que recruter les seconds ou troisièmes choix. Sauf quand un jeune comme Sanogo choisi de rester proche de sa famille (région parisienne)". On doit inverser la tendance. 

Ensuite, pour retrouver nos valeurs on doit arrêter de virer nos anciens joueurs de l'encadrement des jeunes. Sous Cotret on a quand même viré Guerreiro, Vahirua, Radet and Co qui avaient des résultats. Il faut transmettre aux jeunes l'histoire, les valeurs et le palmarès de ce club magnifique. Ne faut-il pas un entraîneur du cru ? Charbonnier ? Diomède ? Scifo ? Martins ? Et au mieux, avec très gros chèque et de la chance, Laurent Blanc mais j'y crois pas. 

Footbalisitquement, on doit faire peur. L'Abbé Deschamps était, dans le passé, une forteresse imprenable avec une philosophie de jeu offensive qui rendait les adversaires inquiet. Aujourd'hui, combien de points avons-nous pris à la maison ? Gillot n'a rien apporté et hors de question de voir arriver Papin. Il faudrait aussi qu'on mette en place l'Aossociation des anciens joueurs, que tu inviterais régulièrement au matches mais également pour partager leur vécu auprès des jeunes et du groupe. 

Il faut redonner envie au public auxerrois, faire de la communication attrayante et séduisante pour que l'AJ Auxerre soit à nouveau un grand club français qui fait rêver les iconnais puis les bourguignons. Pour que notre club arrête d'être moqué mais à nouveau respecté. Je suis l'AJA depuis mes 8 ans, j'en connais son histoire et ses anecdotes sur le bout des doigts. J'ai vu tous les matches à domicile entre 89 et 2008, j'ai mal au coeur depuis Montauban de voir monclub comme cela. Mais qui écouterait un mec comme moi ???

Et vous en pensez quoi ? La Bourgogne est bleue et blanche, non ?

Kev (Teamkeke)

Ballon d'Or : La manita de Ronaldo

24891432_10215872010219802_2013380923_n

Brune ou blonde, aucune différence

C'est fait, Cristiano Ronaldo égale à cinq partout le nombre de fois où il  a remporté le ballon d'Or comme son adversaire de toujours, Lionel Messi. Est-ce que c'est mérité ? Oui. Est-ce qu'il y avait un vrai rival cette saison ? Non. 

Est-ce qu'il égal réellement Lionel Messi ? Il est difficile de répondre à cette question. Les pro-Ronaldo diront forcément que oui et d'ailleurs ils n'ont pas tout à fait tord. Mais c'est le joueur, le style des deux joueurs qui vont faire la différence. Soit on aime l'athlète Ronaldo et sa capacité à se donner à fond pour réussir. Soit de l'autre côté, on aime Lionel Messi. Un joueur né avec de l'art dans les pieds, peut-être que s'il avait la même volonté de réussir que Ronaldo alors il aurait gagné plus de Ballon d'Or.

Ce sont deux joueurs au style différent et qui font débat quand on les compare. D'ailleurs si on défend ou préfère Messi, c'est qu'on n'aime pas Ronaldo. C'est faux. Tu peux aimer une Mercedes mais préférer une Audi. Ou aimer les brunes et aimer aussi les blondes. A mon sens, Ronaldo est l'égal de Messi dans l'histoire du foot et il est impossible de les départager. La comparaison entre Nadal et Federer est juste. Le travail et le génie. La différence qui mettrait un petit avantage à Ronaldo c'est qu'il a gagné l'Euro avec le Portugal. Messi rien avec l'Argentine.

En résumé, ces deux joueurs sont des monstres et ils marquent l'histoire du foot...

Le classement du Ballon d'Or, logique ?

En résumé, Messi fini second et Neymar 3ème. Puis Buffon 4ème, Modric 5ème, Ramos 6ème et Mbappé 7ème. Benzema fini 25ème, Kanté 8ème et Griezmann 18ème. Sur les réseaux sociaux le vrai débat porte sur "Mbappé 7ème, logique ?" et "Mbappé devant Benzema, c'est une blague ?".

Pour ma part, Mbappé septième ce n'est pas si étonnant. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons. Déjà on évalue l'année civile 2017 et si on prend de janvier en janvier, il a été énorme. Ensuite, il a été élu Golden Boy (Meilleur espoir) et surtout il a un talent fou. Sans oublier qu'il a une marge de progression énorme. Qui vous mettez devant lui en talent pur ? Griezmann ? Lewandowski ? Benzema ? Je suis plus surpris par Griezmann devant Benzema que Mbappé 7ème. 

Après faut voir le nombre de point entre chaque joueur. Si Benzema est 25ème avec 10 points et Griezmann 18ème avec 13 points alors on peut dire que le classement est anecdotique. Je trouve assez remarquable que dans les 10 premiers on est Buffon 4ème, Modric 5ème, Ramos 6ème et Kanté 8ème des joueurs qui habituellement auraient été derrière Lewandowski ou Kane. 

Par Teamkeke

Paris c'est pas suffisant collectivement !

téléchargement

Les supporters parisiens diront que le PSG est premier et que la mission est remplie. Mais est-ce vraiment suffisant ? Depuis le début de la campagne de Ligue des Champions l'Europe trouvait les parisiens incroyablement fort. Tout le monde les mettait favori avec Manchester City pour la victoire en juin mais avec cette défaite ce soir, additionné à celle de samedi à Strasbourg les avis risquent d'évoluer.

Plus que la défaite, c'est la manière que je trouve inquiétante. Les joueurs du PSG sont tombés en 4 jours sur deux équipes collectivement bien en place et surtout très agressive. Il n'y a pas de hasard à mon avis. Paris est très fort offensivement mais beaucoup moins défensivement et quand des équipes mettent la pression, un gros pressing et son solidaire, on voit tout de suite qu'ils sont mis en danger. Et quand les attaquants ne concrétisent pas leurs occasions alors l'équipe devient fébrile.

Il est vrai que les hommes d'Emery se sont procurés des occasions mais quelle fébrilité dans les duels. Alvès a été transparent, au milieu Draxler et Rabiot se sont fait manger par James et Tolisso. Sans oublier Silva et Kurzawa. Devant, mis à part Mbappé, j'ai trouvé Cavani inexistant (sauf sur le but de Mbappé) et Neymar l'a joué trop perso en allant droit dans le mur de la défense bavaroise. 

Une défaite contre le Bayern n'est pas non plus hyper alarmant mais c'était l'occasion de frapper un grand coup et de marquer les esprits. Là, ils vont revenir en Ligue des Champions en ayant joué que des matches de Ligue 1 ou de Coupe de France sans réelle opposition. Il reviendront avec dans la tête cette défaite (3-1) à Munich où ils n'ont pas réussi à être des patrons. S'ils tirent Bâle alors il n'y aura pas de gros danger mais si c'est Chelsea ou le Real comment vont-ils être dans l'état d'esprit ? Est-ce que la défaite à Munich et la remontada du mois de mars seront présentent ou se sentiront-ils fort sans douter de leurs forces ?

Je ne suis pas un grand fan de ce bloc défensif où Silva ne m'a jamais convaincu, Alvès c'est quand il veut et je préfère même Meunier sans parler de Kurzawa et de l'absence de Motta. Les débats vont fuser chez les journalistes de l'Equipe, RMC, Bein ou Canal mais une chose est sûre, la vérité du mois de décembre n'est pas forcément celle du mois de février et encore moins du mois de mars. Il va falloir la jouer plus collective et solidaire, et ne pas attendre QUE des 3 stars de l'attaque... Sinon comme pour Pirès, ils vont droit vers de grosses déconvenues. Musclés votre jeu !!!

Les Tops :

1. Tolisso = Ce joueur est complet et on l'a vu avec les bleus. Et si Pogba souhaite des blessures à City, j'espère que lui le sera légèrement pour laisser Tolisso tituaire en bleu.

2. Coman = A gauche ou à droite, il a fait l'amour aux deux latéraux.

3. Lewandowski = Peut-être pas le plus en vue mais il est buteur et pèse sur les défenses. Primordial dans le système bavarois.

 

Les flops :

1. Alvès = Dépassé, à la rue et des fautes parfois limites.

2. Neymar = Inutile quand il n'en fait qu'à sa tête et veut jouer perso. Il doit donner le rythme, là rien.

3. Cavani = N'a que trop peu pesé sur la défense du Bayern, à l'inverse d'un Lewandowski.

TK

Posté par teamkeke81 à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Marco Van Basten, l'autre légende Oranje

téléchargement (2)

téléchargement (3)

téléchargement

Marco Van Basten est l'avant-centre le plus fort de sa génération. Il a remporté 3 fois le Ballon d'Or et emmené les Pays-Bas à la victoire de l'Euro 88. Il a fait les beaux jours du Grand Milan AC. Seulement, on ne parle que très rarement de ce joueur très complet car il a dû arrêter sa carrière à 29 ans pour cause de blessure. Lumière sur cet attaquant hors-norme...

Palmarès : 

Né le 31 octobre 1964 à Utrecht

Il a joué à l'Ajax d'Amsterdam, 172 matches pour 152 buts (1981-1987, 0.89 buts/match) puis au Milan AC avec 201 matches pour 124 buts (1987-1993, 0.61buts/match). Son tatio match/but est réduit au Milan à cause de ses blessures.

Il a été sélectionné 58 fois pour 24 buts (0.5 buts/match)

Vainqueur de l'Euro 88

3 fois Ballon d'Or 88, 89, 92.

3 Championnat des Pays-Bas 82, 83, 85

3 Coupes des Pays-Bas 83, 86, 87

3 Championnat d'Italie 88, 92, 93

2 Coupe d'Italie 88 et 92

2 Coupe des Clubs Champions 89, 90

1 Coupe des Coupes 87

2 Coupe UEFA 89, 90

2 Coupe Intercontinentales 89, 90

Dix des ces plus beaux buts :