Foot and Sports 1981

Le quotidien d'un entraîneur amateur : On doit tout gérer

IMG_7564

De temps en temps, j'aime raconter le quotidien d'un entraîneur amateur et bénévole. Aujourd'hui, j'aimerais évoquer le côté psychologique d'un entraîneur de foot amateur. A l'inverse des entraîneurs pro, on n'a pas de staff pour parfois prendre notre relais sur les séances mais également pour la gestion du groupe, la gestion individuelle des joueurs et tout ce qui vient de l'extérieur. Encore moins la partie psychologique.

En début de saison j'ai continué mon travail d'apprentissage pour les jeunes sur du football à 11 chez les U15 avec une bonne réussite dans les résultats mais surtout moins de problème avec les parents. Puis en novembre, le club m'a demandé de prendre les U17 car le coach avait arrêté après quelques différents avec les joueurs. L'objectif que m'a donné le président "Ramener du calme et de la serrénité dans ce groupe de qualité, et les préparer au monde senior puisqu'il n'y aura plus de U19 la saison prochaine.

Dans le monde amateur il faut se justifier auprès des joueurs, des parents mais malheureusement aussi auprès de certains dirigeants et/ou coach qui pensent toujours qu'ils feront mieux que celui en place, en l'occurence moi pour les U17. Mais cette saison j'ai décidé de ne pas me prendre la tête et de laisser les médisants et les bien pensants parler, s'auto-caresser. Je suis devenu beaucoup plus zen mais pas moins compétituer.

Mais détaillons un peu...

Les joueurs

Je dis toujours qu'un joueur ne peut pas comprendre la complexité d'être entraîneur et la difficulté de faire une séance qui plaise à tous ou la difficulté de faire des choix. Un joueur est avant tout nombriliste, égoïste et même s'il a joué 85 minutes il peut râler ou nous en vouloir. Même si, heureusement, ils ne sont pas tous comme ça. 

Mais le plus gros travail d'un éducateur est la gestion de groupe avec les égos de certains et le comportements d'autres. On se doit de faire cohabiter des joueurs introvertis avec les joueurs aux caractères plus affirmés, même trop sûr d'eux pour certains avec le devoir de ne pas faire de favoritisme. Tout ceci est assez complexe. Il faut des joueurs à l'écoute et prêt à se remettre en question mais le coach doit surtout communiquer et être accessible envers son groupe. Combien sont réellement reconnaissant envers leur éducateur qui prend du temps pour eux ? Je prends beaucoup de plaisir avec ce groupe U17 mais sûrement la gestion la plus complexe que j'ai eu a faire car j'ai des joueurs très très différents. 

Les parents

Dès les U7 certains parents mettent la pression sur leur enfant au lieu de les laisser s'amuser et plus ils grandissent, plus ils pensent que leur enfant va devenir pro. Laissons-les jouer, prendre du plaisir, s'amuser. Il y a 3 semaines dans la catégorie de mon fils j'ai entendu un père dire après une défaite 4-1 en futsal "Vous n'allez pas perdre tous les matchs 4-1, bougez-vous un peu" de manière autoritaire. J'ai dû m'interposer pour expliquer que nos pitchouns ne jouaient pas la coupe du monde surtout que eux, s'en fichent.

C'est pénible ! Mais j'ai vécu également de la part des parents des reflexions, des attaques et même des complots pour m'évincer car je mettais leur fils en équipe 2 et non en équipe 1. Aucune objectivité. Heureusement, la majorité des parents m'ont soutenu. Le pire là-dedans c'est que les enfants ne voulaient qu'une chose "Jouer" même si certains aiment la compétition évidemment. 

Les parents qui se plaignent, qui feraient toujours mieux que les autres n'aident jamais, ne sont que très rarement dirigeants. Ils ont la bouche mais après... Y'a plus personne. Certains parents sont un fléau.

Les dirigeants/éducateurs/coachs

Là encore, tous ne sont pas mauvais mais on a toujours ceux qui te font la morale "moi, j'aurais fait ça", "A ta place...", etc, etc... Et je ne parle pas des critiques ou des faits réalisés dans le dos. Le football, même en amateur, est fait de personnes mal intentionnée et je suis loin de cet état d'esprit.

N'y a-t-il pas de la place pour tout le monde ? Et puis, sans prétention, si jamais je suis si mauvais pourquoi j'ai des résultats avec chacune de mes équipes ? Pourquoi mes joueurs me demandent de continuer ? Mais surtout pourquoi me fait-on confiance (club, district, ligue,...) ? Si je ne suis pas à la hauteur, je devrais déjà être mis au placard. Ma satisfaction ? Que partout où je suis passé les joueurs que j'ai eu suivi et adhérer.

Tout ça pour dire qu'il  ne faut pas s'étonner s'il y a de moins en moins de bénévoles car quand on doit tout gérer du terrains au mental, en passant par les parents, l'organisation des tournois et même parfois arbitrer, on s'essouffle. Moi, j'ai décidé de prendre une année  de repos en intégrant un staff en tant que N°2 afin d'éviter un bon nombre de ces problèmes... 

Hereusement, j'ai un adjoint formidable, un président de grande qualité et des amis avec qui on passe de bons moments, et avec qui on se soutien. Cela reste que du sport et certains devraient redescendre et dégonfler un peu le boulard.

Mais j'aime trop coacher et je sais que je reviendrais sur un banc en tant que N°1 un jour. 

Alors les geeks, demain qui vient me prendre la tête (rires)

Kev

 

 

Posté par teamkeke81 à 00:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


AJA/Red Star : Ne me dites pas que c'est pas vrai ?

téléchargement (1)

Nous voilà trente minutes après la fin du match entre l'AJ Auxerre (11ème) et le Red Star(20ème) avec un résultat nul de 0 à 0. En 1 semaine nous avons perdu 5 points contre les lanternes rouge (Nancy 20ème y'a 7 jours, Red Star 20ème avant le match). Comment peut-on passer de plusieurs match où nous avons dominé, marqué plus de 10 buts sans en prendre et passer à ces deux non-match contre Nancy et le Red Star.

A qui la faute ? 

Est-ce les joueurs qui sont sur le terrain ? Est-ce le coach le premier fusible ? Où c'est juste un manque de réussite ou de pas de bol ? 

Sincèrement, je n'y comprends rien. Bien sûr j'ai ma petite idée mais je ne vis pas à l'intérieur du groupe pour juger si les choix sont bons ou mauvais, ou si tel ou tel joueur n'a pas réussi son match à cause de faits extérieur. Mais, nous supporters, on est en droit de se poser des questions. Et même si monsieur Correa a insinué le contraire cette semaine en conférence de presse "Si on avait gagné à Nancy, personne n'aurait parlé de choix avant le match pour Adéoti. Les supporters ont le droit d'avoir un avis sur tout. Moi aussi j'ai un avis sur tout". Évidemment qu'en cas de succès on n'aurait rien dit mais y'a eu défaite. Pourquoi modifier son entre-jeu alors qu'on gagne et domine depuis 4 matchs ? Et puis on a le droit de comprendre ? Non ? Nous ne sommes pas que là pour payer les maillots 75€ et nos places de matchs.

Ce soir on ne parlera pas du choix de Michel au lieu de Westberg. Pourquoi ? Car Michel n'a pas pris de but mais que je sache Westberg a enchaîné de belles prestations et on le retire. C'est peut-être normal, accepté par le joueur mais nous, supporters, on se pose les questions. Surtout quand on ne gagne pas contre les relégables. 

On pourrait discuter des choix pendant des heures mais la vérité est que nous ne sommes pas dans l'intimité du vestiaire pour comprendre mais on a le droit de comprendre ce qui se passe lorsqu'on enchaine de très belles perf puis qu'on modifie des choses et que derrière ça déraille. 

A force je suis dépité. Virer Correa ? A quoi bon ? Gueuler et siffler les joueurs ? Aucun intérêt car au final on va finir dans le ventre mou de la Ligue 2 avec de super joueurs, un bon coach mais la mayonnaise ne prend pas et fait de l'huile. Je ne sais plus quoi penser. Mon coeur est auxerrois et franchement je suis perdu. Depuis notre arrivée en Ligue 2 nous n'avons jamais été en capacité de rivaliser dans le haut du tableau. Jamais... Là, on a 3 changements et on fait entrer un milieu défensif puis un défenseur central contre le 20ème alors qu'une victoire nous permettait encore de rêver et qu'assurer un nul ne vaut rien.

Est-ce que le mal est plus profond ? Est-ce qu'Auxerre manque de ferveur ? De pression ? d'angouement ?

Revenons peut-être à des valeurs qui sont les nôtres. En évitant en premier lieu d'annoncer la montée chaque année pour en décembre jouer la 11ème place. Vivons cacher pour mieux surprendre...

Nous sommes devenu une équipe lambda de Ligue 2 et ça me rend bien triste car même à l'Abbé on est que très rarement dominateur.

Mon coeur reste auxerrois et on va finir la saison comme les autres, en pensant "vivement qu'elle se finisse pour espérer à nouveau atteindre les sommets"... 

Allez l'AJA !!!

Kev

 

Posté par teamkeke81 à 22:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Emiliano et Diego à jamais dans nos cœurs...

Diego

Ce soir, lors de Nantes-St Etienne un hommage vibrant a été rendu à Emiliano Sala dont l'avion n'a toujours pas été retrouvé. Ce drame fait suite, à celui d'un jeune de 14 ans, Diego VITARELA, décédé il y a 10 jours d'un arrêt cardiaque.

Ce jeune garçon jouait eu FC LESCAR et ce drame touche également la famille du football. Mais au-delà de ces deux évènements dramatique c'est surtout que cela pourrait arriver à chacun d'entre nous. La vie est imprévisible et perdre son enfant doit être horrible.

En tant que papa et éducateur j'ai été touché par la disparition de ces deux jeunes hommes. On parle beaucoup d'Emiliano Sala mais n'oublions ce jeune  joueur de football qui était plus anonyme, Diego Vitarela.

C'est avec beaucoup de tristesse que je transmet mes condoléances à ces deux familles.

Ligue 1 Conforama - Nantes : Le magnifique hommage de la Beaujoire pour Sala

Avant le coup d'envoi de Nantes-Saint-Etienne, la Beaujoire a rendu un bel hommage à Emiliano Sala !

https://www.beinsports.com

Kev

Posté par teamkeke81 à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

U17 : Une belle leçon de respect !

IMG_7484

Quand on est coach, on n'a pas vraiment le temps de savourer, ou de kiffer après une victoire ou un exploit. On est dès le lendemain dans le travail pour le match suivant. Il est 1h du matin, je viens de terminer de donner le biberon à ma fille et mes pensées sont déjà orienté vers le match prochain.

Mais avant tout de chose je souhaite féliciter mes jeunes joueurs car au delà du résultat ils ont été exemplaire sur tous les plans. Déjà sur le terrain. Même si eux considèrent "Que c'était facile", je continue de penser qu'ils se sont rendu le match facile. Tu ouvres la marque au bout de 2mn puis tu double à la 8ème. Pour un résultat final de 9-0. Ils ont eu des phases de jeu assez exceptionnel avec des combinaisons où la défense adverse n'arrivait pas à suivre.

Mais malgré cela certains joueurs n'étaient pas content. Soit parce qu'ils n'ont pas assez marqué, soit parce qu'ils trouvent que leur prestation individuelle a été moyenne. C'est un état d'esprit rare, ce sont des compétiteurs et ils ne sont jamais satisfait (ce qui est très positif). Je n'ai qu'un seul regret, ne pas les avoir emmené en D1 car on méritait d'y être. Mais ce n'est pas facile quand tu reprend un groupe au mois de novembre et que tu joues ta vie contre les deux meilleurs équipes du département de suite sans avoir réellement le temps de mettre en place ton style. Et quand tu entends des dirigeants et des éducateurs du club te dire "T'as une sacré belle équipe ! J'ai pris un plaisir énorme à vous regarder jouer" c'est bon à prendre. Car les critiques sont toujours plus facile à dire que les compliments.

Et il y a l'état d'esprit affiché, et là c'est la plus belle satisfaction. J'ai mis deux joueurs important en équipe 2 dont mon meilleur défenseur (et garçon exceptionnel). Je savais qu'il était très déçu alors je lui ai envoyé un message hier soir pour qu'il sache que ce n'était pas une sanction et il m'a répondu "C'est normal pas de souci. Bon match". État d'esprit incroyable !

Mais ce n'est pas tout. Aujourd 'hui c'était autour des autres de montrer une attitude respectueuse. Ils ont pris beaucoup de coups mais n'ont jamais réagis. Ils sont sur le banc, sortent, entrent et ils donnent toujours tout même si nos choix les emmerdent par moment (ce qui peut se comprendre). 

A la fin du match, je rentre dans le vestiaire, pas un mot, pas de chant de la victoire. Avec mon binôme Julien on s'étonne, on leur demande de faire le cri de la victoire mais non "Kevin on respecte l'adversaire. C'est déjà dur pour eux.Tu nous demandes d'être respectueux, on t'écoute"... On était sur le cul mais quelle preuve d'intelligence et d'écoute. Bravo ! 

Tout ça pour dire que ce groupe est, j'en suis persuadé, exceptionnel à tous les niveaux. Je vais continuer à faire tourner mon effectif et j'espère qu'ils garderont ce comportement compréhensif et amical avec nous les coaches car ces choix sont là pour permettre à certains de se sentir impliqué. Ce ne sont pas des sanctions, j'ai confiance en tout mon groupe. Une personne m'a dit ce soir "Kevin t'avais une mission c'était de redonner le sourire aux jeunes et qu'ils aient un comportement respectueux. Si aujourd'hui, ils le sont c'est que ce groupe adhère à ton discours et en fin de compte il commence de plus en plus à te ressembler". Je ne sais pas si c'est vrai, mais j'essaye seulement d'être à l'écoute et juste. 

S'ils lisent ce message j'espère qu'ils comprendront ce qu'on essaye de faire avec eux et qu'avec mon binôme Julien on irait à la guerre pour eux mais le feraient-ils pour leurs coaches ? Sont-ils prêt à mettre leur égo de côté pour le bien du collectif ? Moi j'en reste persuadé. Et s'ils continuent dans ce sens, peut-être qu'on se dépouillera en fin de saison pour faire un truc exceptionnel tous ensemble. 

Je finirais par un très grand merci pour mon binôme Julien avec qui je me sens bien où les échanges sont constructif et amicaux. Merci aux parents qui aident et nous soutiennent. Merci à Omar qui est venu arbitrer bénévolement.

Si on fait de belles choses c'est tous ensemble qu'on y arrivera. Je veux que cette aventure humaine reste graver. Ce discours peut paraître un peu simpliste, surfait ou trop lisse mais cela me ressemble.

Rien n'est fini, cela ne fait que commencer.

Alors les geeks, qui va en 2 samedi prochain pour les aider a remporter le championnat ?

Kev

 

Posté par teamkeke81 à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Pourquoi j'aime l'AJ Auxerre ?

Carte clubber

 (Ma carte de clubber)

Quand on est Auxerrois ou de l'Yonne aimer et supporter l'AJ Auxerre n'est pas une surprise, c'est même une évidence. Mais quand on commence, comme moi, à s'exiler dans d'autres départements cela surprend et apporte son lot de moqueries ou de questions. Ce qui revient souvent c'est "Y'a encore une équipe là-bas ?" ou "Alors bientôt le National ?"... C'est de bonne guerre mais parfois je sent un peu de rabaissement et parfois, j'avoue, cela m'apporte un certains respect et une certaine lumière car au bout du compte je suis le seul (rires).

Je n'ai pas choisi d'aimer l'AJA, ça été un coup de foudre dès l'âge de 6-7 ans. Je n'ai pas raté beaucoup de match à domicile pendant des années, je crois pas plus de 7/8 pendant plus de 10 ans, je m'arrangeais pour aller stade même quand mon père ne pouvait pas m'emmener. J'habitais à 30 km (Mailly-le-château) et ce n'étais pas facile pour un gamin de 12 ans d'aller au stade. Qu'il neige ou fasse -10 degré hors de question de ne pas aller au stade, j'avais l'impression de les laisser tomber si je n'y allait pas. Je n'avais pas les moyens d'aller les voir à l'extérieur alors j'écoutais le multiplexe d'Europe 1 ou France Bleu Auxerre (déjà à 9-10 ans). 

Mon premier maillot a été le Chaillotine bleu avec le 7 de Cocard. A l'école ou sur la place de l'église, on jouait au foot et on était les Cocard, Vahirua, Martins ou Laurent Blanc. Le curé ne disait rien qu'on prenne la porte de l'église comme but de foot. L'AJA a toujours été dans mon coeur. 

L'un des plus beau cadeau d'anniversaire a été celui de mon papa quand il m'a offert le voyage avec les Ultras pour voir Liverpool-Auxerre à l'époque des Cissé-Mexès-Boumsong en 1/4 de finale de coupe UEFA. Ma femme m'a accroché, il y a 3 ans pendant mon coma, le fanion de l'AJA dans ma chambre du service réanimation à Toulouse. Mes enfants ont eu les bavoirs, les biberons et chaussons AJ Auxerre. 

J'ai vécu les grandes années de mon club de coeur entre la 1/2 finale en 93 contre Dortmund (et l'Ajax au tour précédent), la première coupe de France en 94 ou le doublé en 96. Sans oublier la joie indescriptible lors de la victoire en coupe de France avec la bande à Cissé contre le PSG (j'étais au Stade de France) ou la qualification en Ligue des Champions et ces buts de Jelen et Hengbart contre le Zenith. Mais je n'oublie pas ce triplé d'Enzo Scifo contre Sochaux le jour de mon anniversaire, ce 4-0 infligé à l'OM de Papin, Tigana et Beckenbauer en 91 et aussi malheureusement ces défaites qui m'ont parfois fait pleurer.

Aimer l'AJ Auxerre n'est pas moins valorisant que d'aimer les clubs milliardaires comme l'OM, le PSG ou l'OL qui forcément ont gagné bien plus de titres que nous mais les trophées n'enlèveront en rien notre histoire unique. Qui a acheté tous nos joueurs pendants 20 ou 30 ans ? Boli et Cantona à l'OM, Roche ou Lachuer au PSG, Cocard ou Marlet à l'OL, Ferreri et Dutuel à Bordeaux... Et j'en passe dans les plus grands clubs européens (Kapo à la Juve, Cissé à Liverpool, Blanc à Barcelone,...).

28994_10200834654535308_2031496727_n[1]

(Mon fils Eden en 2012)

Ces grands clubs, comme ils se nomment, ne sont pas plus grand que mon AJ Auxerre à mes yeux. Ils ne peuvent pas rivaliser avec l'histoire d'un coach qui a pris l'équipe en DH en 1961 pour lui faire faire le doublé en 96. La plus petite ville (38 000 habitants) à avoir joué une demie finale de coupe d'Europe (UEFA) en 93. Elle a construit le premier Centre de formation français et la première salle toute équipée en Europe. 

En fait pour moi, être supporter de l'AJ Auxerre c'est plus louable que d'être supporters du PSG, de l'OM ou en tout cas pas moins honorable. Je ne supporte pas ces deux clubs car à leurs yeux nous avons toujours été "des paysans". Je suis un paysan et fier de l'être. J'en ai marre qu'on nous prenne pour des moins que rien et qu'on ne respecte pas ce club, qui a longtemps rivaliser avec les clubs les plus riches en France et en Europe méritent plus de respect, tout comme ses supporters.

Ce club est en moi, ce club est dans mon coeur et j'essaye de transmettre ses valeurs à mes enfants et à mes joueurs car mine de rien, la méthode AJ Auxerre et Guy Roux a fait ses preuves. Justement ce coach, n'en déplaise à certains, à été un très grand coach français avec des méthodes révolutionnaires en terme de communication, de coaching ou de préparation. Même si parfois cela peut être lourd à porter pour ceux qui veulent faire grandir le club et prendre la suite.

Que je sache, jusqu'à preuve du contraire, on est en droit de ne pas supporter Paris, Marseille, Lyon, Monaco, St Etienne ou encore Nantes. Aimer ou supporter Amiens, Tours, Le Mans ou même Boulogne-sur-Mer ne fait pas de nous des supporters moins honorables ou à moins respecter que ces clubs précédemment cité.

Enfin, j'ai cette pensée pour Eliane, qui était la plus vieille supportrice de l'AJA. Elle est allé au stade jusqu'à ces 96 ans (je l'emmenais) où Verlaat et Charbonnier étaient ces joueurs préférés. Elle est décédée en février 2006, ma fille porte son prénom (le 3ème) et surtout m'a appris à l'histoire de ce club.

Je continuerai à porter haut et fièrement mes couleurs, celles de l'AJ Auxerre. 

Allez l'AJA !

La Bourgogne est bleue et blanche !

Merci James !

Kev

Posté par teamkeke81 à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Ballon d'Or : Modric lauréat ?

ballon d'or

Cela fait bien trop longtemps que Messi et Ronaldo se succèdent pour le trophée du Ballon d'Or. Souvent à juste titre, régulièrement injustement. 

Mais cette saison, on sent que la roue tourne. Il serait clairement injuste que le Ballon d'Or revienne à l'un des deux. Depuis des mois, je suis persuadé que c'est Modric qui l'aura. Je préfèrais un français comme Griezman ou Varane.  Mbappé me parait un peu juste pour cette saison aux yeux des spécialistes et journalistes.

Qui peut l'emporter ? 

Dans les possibles lauréats, il y a les incontournables Messi et Ronaldo puis les favoris Modric, Griezmann et Varane et enfin les outsiders comme Mbappé et Eden Hazard.

Je vais essayer de mettre quelques critères pour savoir qui mérite de l'emporter (talent, palmarès, saison 2017/2018 et mon vote).

Talent :                                       Palmarès :                    Saison 2017/2018 (club)                  Mon vote :

1. Messi 5pts                             1. Varane 5pts               1. Varane 5pts                                 1. Varane 5pts

2. Ronaldo 4pts                         2. Griezman 4pts           2. Ronaldo 4pts                               2. Griezman 4pts

3. Mbappé 3pts                         3. Modric 3pts                3. Modric 3pts                                  3. Modric 3pts

4. Hazard 2pts                          4. Mbappé 2pts              4. Griezman 2pts                             4. Mbappé 2pts

5. Griezman 1pt                        5. Ronaldo 1pt                5. Messi 1pt                                    5. Ronaldo 1pt

 

Résultat :

1. Varane = 15 pts

2. Griezman = 11pts

3. Ronaldo = 10pts

4. Modric = 9pts

5. Mbappé = 7pts

6. Messi = 6pts

7. Hazard = 2pts

 

Mais je reste persuadé que c'est Modric qui l'aura car trop de français peuvent l'avoir et cela va distribuer les points entre eux. Griezman a trop parlé, Varane est un défenseur discret dans les médias et Mbappé joue au PSG qui n'a pas passé les 1/8ème. Alors que Modric est un super joueur, ayant remporté pour la 3ème fois la Ligue des Champions, plus l'amour que lui porte beaucoup de spécialistes. Sans oublier une finale de Coupe du Monde. 

On ajoutera que le jeu des français à la Coupe du Monde n'a pas convaincu grand monde alors que la Croatie si. Je reste sur ma position avec Modric Ballon d'Or demain. Pourtant Varane Ballon d'Or cela aurait de la gueule, même Griezamn que j'adore.

Rdv dans quelques heures !!!

Kev

Posté par teamkeke81 à 22:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

U17 Montech : Quelle déception !

U17

Ce soir, il nous fallait l’emporter ou au pire des cas ne pas perdre. Malheureusement, une nouvelle défaite (2-3) contre une superbe équipe de Grisolles nous envoi officiellement en D2.
Là encore, un match nul aurait été équitable mais dans le football cela se joue souvent sur des détails.
Et comme la semaine dernière, on marque un CSC à 10mn de la fin puis on réagit trop tard. C’est la vie ! L’expérience me fait dire qu’il faut savoir se relever, ne pas abandonner et avancer. D’autres bons moment vont arriver... Et puis ce n’est que du football !
Évidemment que je suis déçu et triste pour les joueurs, évidemment que j’aurais aimé chanter et aller en D1 mais c’est comme ça on n'ira pas et faut l’accepter.
L’ANALYSE DU MATCH
On ouvre le score très vite (1ère) puis on se fait rejoindre trois minutes plus tard (4ème). Grisolles nous a mis le doute et a su nous surprendre dans les intervalles et par la vitesse de leurs attaquants. Ils ont assez logiquement doublé la mise mais on a su répondre présent pour égaliser avant la mi-temps.
Sur la première période, chaque équipe aurait put mener et imposer son style.
En seconde période, il y a eu un jeu plus brouillon de chaque côté comme si la peur de perdre empêchait chaque camps de développer son jeu... Très peu d’occasions franches de chaque côté sauf ce but, gag (sans cibler mes joueurs), sur une mésentente entre mon défenseur et mon gardien à 10mn de la fin.
On a poussé, on aurait même pût égaliser mais en ce moment rien ne tourne dans notre sens.
On perd 3-2 contre une très très belle équipe de Grisolles qu’il faut féliciter.
On ne verra pas la D1 mais on va tenter de remporter la D2 et une coupe. Ça serait un beau clin d’œil pour ce groupe que j’adore.
La belle surprise (sur le terrain), est mon latéral droit que j’ai replacé à ce poste (au lieu d’attaquant droit) et qui a fait une superbe partie.
On va continuer à bosser car l'état d'esprit était encore super mais on doit bosser sur le terrain pour aller chercher une victoire à Montauban puis en coupe contre Malause.
Nous sommes en reconstruction. La première étape était ramener un état d'esprit et du calme. Maintenant place au côté tactique et technique. J'ai confiance en ce groupe et ce sont de bons jeunes...
Par contre, si l'on analyse les résultats depuis le début de la saison en championnat, il y a un vrai soucis pour bien défendre. Car même quand l'équipe à joué à 11 contre 9 (je n'étais pas encore le coach), ils perdaient 2-0 avant de revenir et de l'emporter... Voilà un axe de travail !
ANALYSE PERSO
Comme à chaque match je sors lessivé physiquement et mentalement parce que je donne tout depuis le lundi. Les gars ne peuvent pas comprendre à quel point je cherche toutes les solutions pour que le samedi on réussisse le match parfait. Cela passe par l’analyse du match précédent, puis par la construction de la séance d’entraînement, sur ce que je vais leur dire, comment leur dire et enfin de faire des choix tactique le samedi.
Tout ceci est un travail acharné qui au bout ne te rapporte pas grand chose que tu gagnes ou perdes. Ma seule récompense, ma seule vraie réussite est de pouvoir créer un truc génial avec eux, un truc où dans 10 ou 20 ans ils se rappelleront de tout ça. Le « côté humain », ce côté qui se perd de plus en plus.
Je suis heureux quand des parents et des joueurs me disent « Merci, depuis que tu es là mon fils à le sourire » ou « Kevin j’accepte d’être sur le banc, machin mérite d’être titulaire ». Ça me touche énormément et c’est vraiment la plus belle des récompenses.
Je sais au combien le foot et les gens sont parfois ingrat et méchant. J’ai quitté les U15 (nouveau leader) où je sais que les plus médisants diront « Sans Kevin c’est mieux », « Ils ont mit KEVIN en U17 et ça ne sert à rien, ils perdent ». Ils ont peut-être raison, ou pas. Je n’en sais rien. Il est trop facile de juger et de dire "Moi j'aurais fait ça", 'il aurait dût faire ceci", etc...
Je ne cherche pas à me comparer à tel ou tel éducateur ou coach, je ne suis pas le meilleur, pas le moins bon et je ne jugerais jamais les autres. C’est trop facile ! Rester humble et respecté le travail des autres est mon côté auxerrois.
Mais là où je suis fier c’est que quand je vois mes anciens joueurs (Auxerre, Vosges ou ici), ils sont content de me voir, un lien s’est créé et que la plupart considèrent que j’ai eu un rôle, même minime, dans le foot ou dans leur vie d’homme.
Cela peut paraître prétentieux mais j’essaye au-delà du foot, de les aider, de les soutenir même dans les moments de leur vie. Surtout chez les jeunes, J’essaye 😉 d’être proche et d’apporter mon expérience de petit bonhomme.
Je sais ce que sais de se sentir seul, de douter, de se battre pour trouver sa place. Et je sais surtout que ce n’est pas facile au point d’avoir besoin qu’on nous écoute.
Je veux créer ça avec cette équipe U17 et j’aimerais réaliser un truc qui nous liera pour longtemps comme je l’ai vécu avec mes amis d’enfance (Dim, Momo, Tixier, Ben, Aymé and Co) et notre super coach Bruno...
Nous sommes plus de 20 ans plus tard et on est toujours autant lié sur notre saison grandiose en U15. Une saison de « potes » où juste se retrouver était un plaisir, peu importe qui jouait, qui marquait. Nous faisions qu’un avec le coach...
Ce soir, je suis touché car certains joueurs se la joue perso et ça me contrarie car j’aimerais qu’ils privilégient certaines valeurs (amitiés par exemple) plus que l’ambition personnelle.
Je suis venu en U17 pour EUX, je suis resté à Montech alors que j’avais des propositions en ligue. Seulement les Coquelicots m’ont accueilli et fait confiance, j’ai rencontré des gens géniaux et il est hors de question de faire passer mon ambition personnelle devant l’amitié et la confiance de mes amis ou des joueurs.
Aujourd’hui, avoir la confiance de mon président, les félicitations des dirigeants et du district, les remerciements de certains parents et joueurs me font penser que j’ai fait le bon choix.
Que vaut la Gloire à côté de la reconnaissance des siens ? Si ce n’est que pour un peu d’argent en plus ou un trophée. La victoire sera d’autant plus belle quand on gagne avec ceux qu’on aime.
Et je veux gagner avec les U17... Avec ceux qui resteront, les autres Tanpis pour eux. J'ai repris la catégorie il y a 1 mois et le président m'a donné une mission, quoi qu'il arrive j'irais au bout.
Sur ce bonne nuit, moi je vais continuer de ruminer.
Bises les Geeks 🤓 ou plutôt "frères"...
Kev

Posté par teamkeke81 à 04:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

U17, Malause / Montech : Une défaite encourageante

IMG_7126[1]

Ce titre devrait ne pas trop plaire à Habib Beye pour qui, une défaite ne peut être encourageante. Mais au fond, tout dépend de l'objectif de départ et entre le foot amateur et professionnel il y a peut-être une légère différence de perception.

J'ai repris ce groupe il y a 1 mois après la démission du coach précédent. L'objectif principal défini par mon président est de faire comprendre à ces jeunes qu'ils ont du talent mais qu'ils doivent changer d'attitudes. Depuis 15 jours, le changement s'opère et le travail aux entraînements est d'une qualité rare. Malheureusement, cet après-midi les jeunes n'ont pas été récompensés de leurs efforts avec cette défaite (1-0) sur le fil à Malause. 

On encaisse un but à 10mn de la fin sur un centre que mon défenseur central contre de la cuisse qui trompe mon gardien. Alors qu'on avait fait une très belle partie collective où chacun s'est défoncé pour compliquer la tâche du leader invaincu. On aurait pût s'effondrer mais les joueurs ont continué à pousser, j'ai sorti un défenseur pour un attaquant afin de tenter d'égaliser. Cela aurait pût payer grâce à ce penalty obtenu à la 89ème minute et 30 seconde. Manque de chance le gardien le dévie sur le poteau, le ballon ressort, longe la ligne mais ne rentre pas.

Le scénario est dur, 3 joueurs ont eu des crampes, deux ont serré les dents malgré leur blessure. Pas un mot des joueurs mis sur le banc et de ceux qui sont sorti. La solidarité, le courage, les attaquants et les milieux offensifs qui ont bossé défensivement, un milieu offensif passé latéral (vrai choix de ma part) ont été au rdv. Plusieurs ont pleuré tellement la déception était présente, tellement on est passé près de l'exploit, tellement ils ont bossé dur pour s'adapter à ma vision. 

Malgré cela, c'est une défaite encourageante car on est dans le vrai avec cette prestation et ces attitudes positives. Je suis fier d'eux, je les ai félicité dans les vestaires, j'en ai pris certains dans les bras tellement ils étaient triste et j'ai refusé les excuses de mon attaquant qui a vu son pénalty stoppé. Il n'a pas à s'exuser, d'ailleurs les joueurs lui ont dit. Aucun reproche, aucun fautif... Nous sommes un groupe, une équipe et cela s'est senti aujoud'hui.

On ne doit pas remettre en question le travail réalisé depuis quelques semaines. On est sur la bonne voie mais on doit encore travailler car il nous faut 2 victoires en deux matchs pour monter en D1. Et si on n'y arrive pas, on travaillera encore pour finir en beauté cette saison avec mon objectif de les préparer aux seniors.

Si on enlève que les faits ont été contre nous, mon analyse montre que l'on impose pas assez notre jeu, nous ne sommes pas assez gressif et surtout, on défend bien en revenant mais pas assez en avançant. On doit serrer nos lignes et notre marquage pour éviter aux adversaires de se retourner et permettre à nous attaquants d'être plus frais pour aller destabiliser puis marquer. On va travailler sur ces axes, je ne veux pas qu'on subisse ou qu'on recule mais ça va venir, nous sommes en reconstruction.

Je suis fier d'eux et j'espère qu'ils vont continuer avec cet état d'esprit-là. Le reste viendra tout seul !!! 

Je suis hyper déçu mais mon rôle est de passer à autre chose, d'analyser et de les remettre en selles. 

Merci les gars, j'ai kiffé de partager cette semaine avec vous...

On ne lâche rien et on va chercher nos objectifs !

Kev

Posté par teamkeke81 à 03:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

U17 : Une première réussie mais pas totalement...

bandeau

Ce n'est jamais simple de prendre une équipe en cours de saison. Les joueurs ont été habitué à un fonctionnement, à des attitudes et à un style avec un autre coach. Moi, j'arrive chez les U17 avec une génération de qualité et on saura si elle est de très grande qualité dans quelques mois ou dans quelques années.

Je n'ai pas de doute sur leur qualité de footballeur mais la qualité d'un joueur ne se résume pas qu'à sa capacité de faire une bonne passe ou de bons dribbles, encore moins à marquer des buts. Chaque éducateur, chaque entraîneur à sa méthode et la mienne est simple. J'aime que les joueurs donnent tout, que les joueurs écoutent et soient solidaire. Ils doivent accepter de faire les efforts pour les potes, ils doivent accepter de se sacrifier pour l'équipe même au point d'accepter de sortir ou d'être sur le banc pour laisser un coéquipier avoir sa part de jeu.

Mais quel joueur est heureux d'être remplaçant ? Quel joueur est heureux de sortir ? Pas grand monde, voir personne et pourtant il faut le faire. Le rôle d'un entraîneur n'est pas toujours facile surtout quand on adore ses joueurs. J'essaye d'avoir une ligne de conduite claire;

Dans mon cas, je ne ferais aucun favoritisme même si j'ai de l'affection pour un joueur, même si c'est un pote. Je l'ai toujours fait et je le ferais toujours. Je dis toujours "Un joueur est avant tout égoïste et ne peut comprendre totalement ce qu'est d'être entraîneur. On veut toujours jouer même quand onest mauvais et on pense souvent que le coach fait de mauavais. Mais arrivé derrière la barrière, on comprend mieux la complexité du rôle de coach" et "Quand tu as un effectif de 35 joueurs et que tu dois en choisir seulement 14, il y a 21 joueurs potentiel qui t'en veulent car tu ne les as pas choisi. Ensuite, sur les 14 élus il faut en mettre 3 sur le banc qui ne comprennes pas ton choix et te haïssent. Puis les 3 que tu devras faire sortir te feront la gueule car tu les as choisi pour se poser sur le banc. Au final, seul 7 joueurs grand maximum t'aiment bien... Et encore !"

Alors est-ce que je vais réussir ma mission ? Oui, j'y crois car je crois aux jeunes. Quels sont les objectifs ? Les préparer à jouer en senior, et mes objectifs avec ce groupe restent secret... Joue-là comme Guy Roux. "On joue le maintien."

Un 10-1 qui cache certaines lacunes

Je ne ferais aucun jugement personnel car ce n'est pas constructif. Je préfère parler et échanger avec les joueurs. 

Ce soir, on  a gagné 10-1 mais ce score ne permet pas de faire une analyse complète car l'opposition n'a duré que 55 minutes. Mais on peut malgré tout faire quelques réflexions. Dans les points positifs, j'ai aimé certains enchaînements et certaines phases de jeu. J'ai adoré l'état d'esprit et le bon comportement des joueurs. Par contre, je n'ai pas aimé ce but encaissé à 10 minutes de la fin alors qu'en face ils ne montraient rien. On s'est laissé endormir et on s'est vu trop beau. Tout le monde a voulu marquer son but ce qui a crée une brèche, une faille que Garonnes a exploité. 

On se doit d'être meilleur dans le repli défensif, sur le pressing et le jeu sans ballon. Trop de joueurs sont arrêtés et parfois ils sont spectateurs. Et je n'ai pas aimé les milieux défensif avec un marquage en zone, ils se rejettent la faute. Il est fort possible que je remette le marquage individuel s'ils ne sont pas plus consciencieux dans leur rôle.

Mais en conclusion, si le score est si élévé c'est que l'on a fait ce qu'il faut et que pour une première avec moi, avec une nouvelle méthode c'est plutôt encourageant. Reste à savoir si chacun acceptera de sortir, d'être sur le banc lors des matchs officiels et à enjeux. Celui qui ne jouera pas le jeu, tanpis pour lui car, moi, j'ai des choix à faire et je respecterais malgré tout chacun de mes joueurs.

Prochaine étape le Montauban FC III le samedi 17 novembre.

En route pour rentrer dans l'histoire du club.

Kev 

Metz/AJA : Que c'est bon les mecs !!!

Dugimont

Que c'est bon les mecs !!! Depuis le temps qu'on l'attendait ce match référence, on commençait à désespérer, on pensait que cela n'arriverais plus avec Pablo Correa. Mais fort est de constater que le groupe a de l'orgueil, que le groupe n'a pas l'air d'avoir lâché son coach... Et ça, on pouvait en douter au vu du match contre le Paris FC.

Il faut savoir dire quand c'est bien et ne pas que gueuler quand ça ne va pas. Il y a 1 semaine je remettais en question les joueurs, le coach et même, potentiellement, le président Graille. Beaucoup de supporters étaient dubitatif sur le maintien de Correa au poste d'entraîneur. Mais quand on voit le match de ce soir, ils m'ont tous donné tort, ils nous ont tous donné tort. On ne peut que s'en réjouir car on aime notre club.

Maintenant, il ne faut pas non-plus s'enflammer. Ce n'est qu'un match, ce n'est qu'une victoire et il faudra 3 points vendredi soir contre Niort. On ne peut plus se permettre de tatonner. Il faut gagner, il faut enchainer pour arriver à la trêve hivernale avec un classement digne de notre valeurs sur le papier. 

En analysant le match, on s'aperçoit quand même que des choix bizarre depuis le début de saison ont été rectifié. J'ai toujours pensé que Tacalfred apportait plus que ce que l'on croit et plus que de l'expérience. On peut lui reprocher parfois d'être lent mais il compense par son placement et par son envie. Ce soir il a gagné 100% de ses duels... Enorme !

Idem pour la paire Adéoti/Touré que j'ai, dès les matchs amicaux, considéré comme plus complémentaire surtout avec un Féret d'une technique hors norme. Et enfin, Dugimont replacé dans l'axe et non sur un côté. On parle toujours qu'il faut une colonne vertébrale solide dans une équipe. Si on y ajoute un Michel rassurant, on a Tacalfred-Adéoti/Touré-Féret-Dugimont. Au groupe et au coach de nous montrer que le soleil est bientôt de retour au dessus du Stade Abbé Deschamps !!! Que c'est bon d'avoir retrouvé Sakhi !

Ce soir, on a senti et vu un groupe. Au delà d'un beau jeu, ils ont au moins été cohérent et montré de l'envie. Sans envie on n'avance pas. Sans caractère on ne gagne pas et ce soir ils avaient les deux. Chapeau à M. Correa qui malgré les rumeurs, les doutes et les déconvenues a continué à croire en son projet et aussi, je pense, pour s'être remis en question.

Malgré tout je mets toujours un carton jaune pour ces entraînements à huis clos, ce ne sont pas nos valeurs !

La Bourgogne est bleue et blanche...

Kev

Posté par teamkeke81 à 23:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,