auxerre châteauroux

Cela faisait longtemps que je n'avais pas écris sur mon club de coeur, sur mon AJA, sur notre AJA... Ce soir, nous avons encore perdu (1-2) contre Châteauroux alors que la défaite était à banir, alors que la victoire t'envoyait quasiment en L2 pour 2019/2020...

Difficile, encore une fois d'analyser cet échec. Certains parleront des choix du coach, d'autres du niveau des joueurs et de leur implication. J'ai même lu que cela les choquait d'avoir entendu Philippoteaux parler de la future venue de Jean-Marc Furlan à l'AJA. Sur ce dernier point, je suis assez d'accord car si Romain Philippoteaux parle de son, soit-disant, futur coach alors qu'on n'est même pas sauvé c'est que pour LUI, les barrages et la descente en National c'est impossible.

ATTENTION ! On a vu des retournements de situation improbable se réaliser... Rappelez-vous United/Munich en finale de Ligue des Champions ou y'a pas si longtemps les Remontada avec le PSG, et je pense même à Toulouse qui sous Pascal Dupraz s'est sauvé en L1 alors que personne n'aurait misé 1 centime sur le maintien. Qui aurait vu l'AJA descendre en Ligue 2 ? Qui aurait vu Monaco également chuter à l'étage inférieur ? Et j'en passe des exemples...

Il reste deux matchs, il faut prendre à mon avis 2 points minimum mais est-ce qu'on en a les moyens psychologique ? Car si le talent est là, j'ai l'impression que le problème est plus de l'ordre du mental que du technique. Ne me faites pas croire que Bellugou, Féret, Dugimont ou Adéoti ont perdu leurs qualités. Ne me faites pas croire qu'un gars comme Ayé qui ne réussi pas chez nous, qui est aujourd'hui à 17 buts alors que Dugimont et Yattara sont à peine à quatre à progressé plus à Clermont que chez nous en 6 mois... 

Je suis en train de préparer une formation pour devenir "Préparateur mental dans le sport", je ne me crois pas mieux qu'un autre mais il y a des signes qui ne trompent pas. Dans la saison, on eu un coup Yattara bon, un coup Dugimont sans jamais réussir à les installer définitivement. Défensivement, on a eu Tacalfred écarté puis revenu en grâce, idem pour Arcus puis Goujon et que dire au milieu où Adéoti-Goujon-Bellugou-Touré-Fomba ont alterné les titularisations ou le banc de touche. Seul Philippoteaux et Boto, voir Souprayen ont su rester en place car même Michel a été remplacé (lors de la bonne période) par Westberg. 

Je me demande, s'il n'y a pas eu pendant longtemps des incompréhensions de choix du coach Correa de la part des joueurs et des peurs "de mal faire" qui ont bloqué certains à optimiser leurs performances et leurs capacités pour être au top. Cette peur de mal faire était, je pense, dû au fait que si tu faisais un mauvais match alors tu sautais. Aujourd'hui, le problème ne peut plus se poser en terme de "peur de mal faire" individuellement mais collectivement. Il n'y a pas un 11 ou un 14 qui ressort plus qu'un autre et du coup il manque des automatismes, de la confiance et les gestes sont moins naturels, baucoup plus calculés et ils gambergent plus que de jouer. 

C'est sûr qu'en tant que coach, amateur mais coach quand même, j'ai du mal à comprendre pourquoi un système et un 11 qui a assuré à Lorient n'est pas totalement reconduit. Mais Cédric Daury, je n'ai aucun doute là-dessus, était sûrement persuadé de son fait mais cela n'a pas fonctionné. Il y a d'autres éléments qui montrent une fragilité psychologique, par exemple ce but à la 94ème ou ce pénalty arrêté. Alors oui se sont des faits des jeux mais des faits de jeux qui ne tournent pas en notre faveur. Tous ces petits détails qui s'accumulent depuis plusieurs mois amènent souvent à faire la différence entre jouer le maintien et la montée. 

Expliquez-moi pourquoi Amiens a réussi à monter en Ligue 1 il y a 2 ans alors qu'ils étaient en National ? Expliquez-moi pourquoi le Paris FC ou Orléans réalisent une belle saison alors que la précédente était compliquée ? Ce n'est pas qu'une question de coach ou de joueurs, ça va au-delà. Il a dans ces équipes de la stabilité dans l'effectif, ils ne changement pas 10 joueurs chaque saison.

Maintenant, il reste deux matchs et il n'y a plus le temps de se poser 10 000 questions. Il faut gagner à Grenoble et arrêter de jouer avec la peur. De toute façon quitte à jouer les barrages autant jouer pour essayer de gagner que de jouer pour essayer de ne pas perdre. Mais les propos de Philippoteaux sur l'arrivée de Furlan ne sont pas pour me rassurer... Trop sûr d'être en Ligue 2, mais est-il le seul à ne pas s'inquiéter plus que ça ?

En attendant, il faut continuer de supporter notre équipe, de les encourager et à eux de finir le taf car, nous, on n'est pas sur le terrain. Et Ligue 2 ou National, nous, on sera toujours là...

Allez les mecs, on est derrière vous ! #VictoireAGrenoble

Kev