téléchargement (7)

Il est environ 4h30 du matin en France et 23h30 au Brésil.

Renaud Lavillenie joue sa médaille d'or à la perche. Nous sommes tous persuadés qu'il va gagner. Il ne reste qu'un brésilien en course.

Renaud est prêt à sauter 5m98 quand des sifflets des tribunes se font retentir. Mais le perchiste français n'est pas perturber et bat le record Olympique.

Le concours devient fou, les deux champions vont tenter 6m03.

La rivalité est grande, la tension est palpable. Thiago Braz réussi l'exploit de passer cette barre de 6m03. Nouveau record Olympique. Renaud n'a plus le choix, s'il veut gagner il doit tenter de passer 6m08 à son dernier essai en faisant l'impasse à 6m03. 

Il s'apprête à démarrer. Comme la tradition le veut en athlé il frappe dans ces mains pour que le public suive. Sauf que ce dernier n'est pas à la hauteur. Il siffle à nouveau le champion Olympique en titre. On sent Air Lavillenie touché. Sur les caméras, on le voit faire le geste du pouce vers le bas pour exprimer au public son manque de fair-play.

Au bout du suspense, d'une finale grandiose, Braz remporte le concours. Renaud est abattu. Il ne fera pas de tour d'honneur. Le public ne le mérite clairement pas.

Sous le coup de l'émotion et à chaud le français déclare à Canal + :

Les excuses de Renaud :

"Yes, sorry for the bad comparaison I made. It was a hot reaction and I realize it was wrong. Sorry to everyone."

"Oui , désolé pour la mauvaise comparaison que je fis . Il était une réaction à chaud et je me rends compte qu'il a eu tort . Désolé à tout le monde."

Réactions en Chaine, de journalistes et consultants, inadmissible :

Il est évident qu'il a un peu exagéré sur la comparaison avec Jesse Owens et les sifflets en 1936 mais sur le reste a-t-il vraiment tort ?

Très rapidement il s'est excusé pour cette maladroite comparaison. Par contre j'ai trouvé que le lynchage médiatique qu'il a subi aujourd'hui est inadmissible. Je n'ai pas entendu autant de lynchage sur Benoit Paire et son manque de respect pour le maillot bleu. Ni sur les problèmes d'équipes en natation et chez les pistards. Par contre s'acharner sur notre perchiste national ça ne gêne pas certaines personnes du monde sportif. 

Voici quelques exemples pris sur twitter.

Jean-Louis Tourre (Journaliste RMC) :

tourre 3  tourre 4

 

 

Un peu facile de parler de Caliméro derrière son micro ou son ordinateur. Peut-on se mettre à la place d'un sportif qui sacrifie beaucoup de choses pendant 4-8 ou 12 ans. Sachant que comparer au footeux ils ne gagnent pas des millions et sont rarement professionnel. Que les Jeux Olympiques sont la possibilité d'obtenir le Graal. 

Pourquoi en sport Co ils font abstraction de l'ambiance ? Vous êtes sûre qu'ils font abstraction ? En 2014, Silva n'a-t-il pa craqué ? Comme noté ci-dessus c'est un sport Co, la perche un sport individuel. Quand on tire un pénalty on a tous ces coéquipiers pour t'encourager. Et si tu n'arrives pas à surmonter la pression ou les sifflets il y aura un pote qui tirera à ta place.

Lionel Charbonnier (Consultant Eurosport/RMC. Champion du Monde 98) :

charbonnier 2

 

 

Est-ce de l'humour ? Ou de l'ironie mal placée ? J'ai du mal à comprendre venant d'un ancien sportif qui a vécu une 1/2 finale de coupe d'Europe injuste en 93 où la déception était énorme. 

Des fois à chaud nos mots dépassent la pensée. Mais est-ce le fait d'attaquer les publics de foot qui ne passe pas ? Pourtant, moi, adepte de l'Abbé Deschamps j'ai souvent entendu siffler les pseudo supporters sa propre équipe. Je me suis battu à chaque fois contre ce genre de public pourri. Dans le football on préfère clairement siffler son adversaire même quand il mérite les applaudissements. Soyez un peu indulgent, compréhensif et honnête sur l'esprit du foot parfois de "merde".

Florian Gazan (Consultant Equipe 21) :

GAZAN

Autant je l'aime bien sur l'équipe 21, autant dire de Lavillénie qu'il est pleurnichard c'est une honte, une insulte au vue de ce qu'il y a eu hier. Réécoutez son interview, à aucun moment il pleurniche. Il a la défaite classe en félicitant son adversaire. A aucun moment il utilise le mauvais état d'esprit du public comme excuse da sa deuxième place. Ce mot est déplacé et un manque de respect envers ce champion. 

 Je trouve bizarre que chacun de ceux que j'ai évoqué ne nomme pas Lavillenie avec son @airlavillenie Officiel. Un peu facile non ?

C'est sûr que la réflexion "Public de merde" assimilé à "public de foot" n'a pas dû plaire. Eux, les soi-disant spécialistes du football ont sûrement été vexés qu'on attaque leur petit sport qu'il ne faut pas égratigné. 

Le football est évidemment un magnifique sport mais surtout celui qui montre parfois les pires images au monde. Entre les cris de singes, les bagarres de Hooligan ou de supporters adverses. Les jets de fumigènes, de cailloux, de barres de fer sur les joueurs et j'en oublie bien d'autres je crois qu'on n'a pas de leçon à donner aux autres sports.

 

Précisions :

 

Ils s'insurgent tous (consutants et journalistes) des comportements en tribunes à Bastia, à Marseille ou St Étienne mais quand c'est Lavillenie il doit faire avec le public brésilien. 

On le traite de pleurnichard alors que les joueurs de foot sont de vrais pleureuse. Toujours a se rouler par terre ou à hurler pour une petite poussette. J'en suis la preuve en tant que joueur de foot.

Les joueurs de football se plaignent de leurs supporters quand ils sont trop virulents. Ils devraient, si je lis bien vos propos,  fermer leur bouche et s'adapter au contexte, non ? 

Vous voyez un public d'athlétisme ou de natation siffler Lavillenie ou Manaudon pour une contre-performance ?

Alors messieurs les journalistes et consultants essayez d'être un peu objectif.

Soutenir son équipe, son sportif n'est pas huer, siffler ou critiquer ces adversaires. 

Je suis triste que vous lynchiez un homme et un sportif exemplaire.

Ces larmes, ce soir, lors du podium montre bien qu'il a été touché dans sa chaire. Vous l'avez démontez et j'espère qu'il ne sera pas indulgent avec vous. Encore ce soir il est sifflé lors de la remise des médailles, vous trouvez cela normal messieurs ????

Renaud Lavillenie sifflé lors de la remise des médailles du concours de la perche

Lors de la remise des médailles du saut à la perche, Renaud Lavillenie, deuxième lundi soir, a de nouveau été sifflé. Puis, pendant l'hymne brésilien en hommage à Thiago Braz, le Français n'a pu retenir ses larmes.

http://www.lequipe.fr

 

Sur ce... Bravo AirLavillenie. Ce soir je ne suis pas footballeur mais simplement amoureux des valeurs du sport et solidaire de ta déception compréhensible

En route pour Tokyo 2020 et Paris 2024 en OR massif et pour la légende.

Teamkeke