DD

Ah ça pour critiquer ya du monde ! Ah ça pour se moquer et se foutre du travail des gens il y a des champions du monde. Combien de journalistes (Ménès, Rigolo entre autres) et des consultants (DugarryLeboeuf.....) ont détruits Didier Deschamps avant même l'entrée en lice des bleus. Que l'on analyse un match en pointant du doigt ce qui nous inquiète, c'est normal. Mais porter des jugements sans connaître les raisons, les tenants et les aboutissants des choix du sélectionneur ou d'un entraîneur ça pût l'arrogance, ça pût le manque de professionnalisme et ça pût l'incompétence.

Qui de ces gens, a un jour été entraîneur ? Même au niveau amateur. Dugarry a osé dire que Didier Deschamps prenait la France en otage. Il se prend pour qui l'artiste ? Il fait quoi dans le football mis à part critiquer sans cesse . Il ne s'investit en rien. C'est trop facile. Et Rigolo ? Et Ménès ? Parlons-en de Ménès, lui qui bloque tout le monde sur Twitter et insulte ceux qui ne sont pas d'accord avec lui. Lui, qui analyse tout sans même avoir le recul de l'autocritique. On ne peut rien lui dire, on ne peut pas avoir un avis différent.

Je ne dis pas que le jeu proposé par l'équipe de France était magnifique, et ce n'est pas le football que je veux voir. Seulement, derrière cette tactique, derrière cette victoire contre verser par les Belges, les Croates et les mauvaises langues françaises, il y a du travail pour trouver la meilleure solution, il y a sûrement des nuits blanches, des questions, des doutes et bien d'autres choses. Et Didier Deschamps a trouvé la solution pour envoyer l'équipe de France sur le toit du monde.

Cette victoire en Coupe du Monde est loin d'être de la chance. Et même si on n'a pas entraîné au haut niveau, on peut voir et ressentir le travail monstrueux sur la tactique mise en place par le staff. Seuls les prétentieux qui pensent être meilleur que les autres sont catégoriques, pour preuve ils sont plantés. À l'inverse, quelqu'un comme Sébastien Tarrago est parfois très dur mais il nuance souvent ses propos pour tenter de comprendre les entraîneurs. 

Et même si c'est moche pour certains, on s'en fout... On a gagné, ils ont gagnés, et c'est bien là le principal. Beaucoup ont critiqué le sélectionneur, que cela soit sur ses choix de joueurs, ses choix tactiques, sur sa manière de gérer les egos ou de construire une équipe d'Oui-Oui que ne remporterait rien comme a si bien dit Mister Pierre Ménès. Qui de cespersonnes connaissent l'importance d'un groupe ? Que gagner ne sont pas forcément mis les meilleurs sur le terrain . Qui a déjà géré, même en amateur, le fait de prendre la responsabilité de dire à un joueur qu'il n'est pas pris ou qu'il sera sur le banc ? Car si 14 joueurs (en amateur) sont contents au départ, c'est peut-être 8 autres qui te détestent car ils joueront en réserve puis 3 autres dégoûtés car tu les mets sur le banc et encore 3 autres car tu vas les sortir. Et je ne parle pas dès à côté

Personne, n'ayant eu ce rôle ne peut comprendre les difficultés, les angoisses, les doutes et la tristesse de devoir faire des choix auprès de joueurs qu'on apprécie souvent. Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se mettent pas en danger. Et Dugarry est le roi des champions du monde à ne rien faire... Ce qui s'est passé en 98 en démontant Dieu Jacquet, n'a pas servi de leçon.

Je suis persuadé que Didier Deschamps sait qu'il s'est parfois trompé (ou pas), même sur le fait de garder Sidibé et Mendy alors blessé. Mais si tu es droit, tu gardes ta ligne de conduite et tu assumes. Il ne faut pas rêver, il ne va pas avouer certaines choses. Ce serait rendre illégitimes certains joueurs du groupe. 

Je ne suis qu'un petit entraîneur mais j'ai vécu une finale de coupe Tarn-et-Garonne avec mes U15 où on l'a perdue aux penaltys (3-3, tab3) à domicile. Une semaine avant j'ai exclut mon vice capitaine pour mauvais comportement envers le groupe et un éducateur. La majorité des gens et tous les joueurs ont compris mais j'ai subi certaines critiques surtout que l'on a perdu. Mais j'assume jusqu'au bout et je reste persuadé que j'ai pris la meilleure décision sachant que le jeune n'a pas voulu s'excuser. On aurait peut-être gagné avec ce lui, et j'en ai conscience mais les valeurs qu'on prône passe avant. J'ai douté, hésité, j'étais triste car j'ai protégé ce joueur plusieurs fois mais je ne regrette pas. Alors imaginez Didier Deschamps qui s'occupe des bleus et où 66 millions de français l'observent et le jugent. Imaginez la douleur qu'à dû lui procurer la défaite en 2016 alors que moi petit entraîneur j'ai encore les boules d'avoir perdu la finale de coupe deTarn-et-Garonne. 

On a le droit d'analyser un match mais j'ai quand même l'impression que l'on tape et défend toujours sur les mêmes. Alors j'espère que tout le monde arrêtera avec la chatte à Dédé, car tout ce qu'il a remporté c'est avant tout un gros boulot. Bien plus que ce que vous pouvez voir devant les caméras, le plus gros du travail se fait à l'abrides regards.

J'ai le plus grand respect pour les entraîneurs, quels qu'ils soient.

Bravo Didier, Bravo Guy et bravo le staff... Respect éternel !!!

Kev