U17

Ce soir, il nous fallait l’emporter ou au pire des cas ne pas perdre. Malheureusement, une nouvelle défaite (2-3) contre une superbe équipe de Grisolles nous envoi officiellement en D2.
Là encore, un match nul aurait été équitable mais dans le football cela se joue souvent sur des détails.
Et comme la semaine dernière, on marque un CSC à 10mn de la fin puis on réagit trop tard. C’est la vie ! L’expérience me fait dire qu’il faut savoir se relever, ne pas abandonner et avancer. D’autres bons moment vont arriver... Et puis ce n’est que du football !
Évidemment que je suis déçu et triste pour les joueurs, évidemment que j’aurais aimé chanter et aller en D1 mais c’est comme ça on n'ira pas et faut l’accepter.
L’ANALYSE DU MATCH
On ouvre le score très vite (1ère) puis on se fait rejoindre trois minutes plus tard (4ème). Grisolles nous a mis le doute et a su nous surprendre dans les intervalles et par la vitesse de leurs attaquants. Ils ont assez logiquement doublé la mise mais on a su répondre présent pour égaliser avant la mi-temps.
Sur la première période, chaque équipe aurait put mener et imposer son style.
En seconde période, il y a eu un jeu plus brouillon de chaque côté comme si la peur de perdre empêchait chaque camps de développer son jeu... Très peu d’occasions franches de chaque côté sauf ce but, gag (sans cibler mes joueurs), sur une mésentente entre mon défenseur et mon gardien à 10mn de la fin.
On a poussé, on aurait même pût égaliser mais en ce moment rien ne tourne dans notre sens.
On perd 3-2 contre une très très belle équipe de Grisolles qu’il faut féliciter.
On ne verra pas la D1 mais on va tenter de remporter la D2 et une coupe. Ça serait un beau clin d’œil pour ce groupe que j’adore.
La belle surprise (sur le terrain), est mon latéral droit que j’ai replacé à ce poste (au lieu d’attaquant droit) et qui a fait une superbe partie.
On va continuer à bosser car l'état d'esprit était encore super mais on doit bosser sur le terrain pour aller chercher une victoire à Montauban puis en coupe contre Malause.
Nous sommes en reconstruction. La première étape était ramener un état d'esprit et du calme. Maintenant place au côté tactique et technique. J'ai confiance en ce groupe et ce sont de bons jeunes...
Par contre, si l'on analyse les résultats depuis le début de la saison en championnat, il y a un vrai soucis pour bien défendre. Car même quand l'équipe à joué à 11 contre 9 (je n'étais pas encore le coach), ils perdaient 2-0 avant de revenir et de l'emporter... Voilà un axe de travail !
ANALYSE PERSO
Comme à chaque match je sors lessivé physiquement et mentalement parce que je donne tout depuis le lundi. Les gars ne peuvent pas comprendre à quel point je cherche toutes les solutions pour que le samedi on réussisse le match parfait. Cela passe par l’analyse du match précédent, puis par la construction de la séance d’entraînement, sur ce que je vais leur dire, comment leur dire et enfin de faire des choix tactique le samedi.
Tout ceci est un travail acharné qui au bout ne te rapporte pas grand chose que tu gagnes ou perdes. Ma seule récompense, ma seule vraie réussite est de pouvoir créer un truc génial avec eux, un truc où dans 10 ou 20 ans ils se rappelleront de tout ça. Le « côté humain », ce côté qui se perd de plus en plus.
Je suis heureux quand des parents et des joueurs me disent « Merci, depuis que tu es là mon fils à le sourire » ou « Kevin j’accepte d’être sur le banc, machin mérite d’être titulaire ». Ça me touche énormément et c’est vraiment la plus belle des récompenses.
Je sais au combien le foot et les gens sont parfois ingrat et méchant. J’ai quitté les U15 (nouveau leader) où je sais que les plus médisants diront « Sans Kevin c’est mieux », « Ils ont mit KEVIN en U17 et ça ne sert à rien, ils perdent ». Ils ont peut-être raison, ou pas. Je n’en sais rien. Il est trop facile de juger et de dire "Moi j'aurais fait ça", 'il aurait dût faire ceci", etc...
Je ne cherche pas à me comparer à tel ou tel éducateur ou coach, je ne suis pas le meilleur, pas le moins bon et je ne jugerais jamais les autres. C’est trop facile ! Rester humble et respecté le travail des autres est mon côté auxerrois.
Mais là où je suis fier c’est que quand je vois mes anciens joueurs (Auxerre, Vosges ou ici), ils sont content de me voir, un lien s’est créé et que la plupart considèrent que j’ai eu un rôle, même minime, dans le foot ou dans leur vie d’homme.
Cela peut paraître prétentieux mais j’essaye au-delà du foot, de les aider, de les soutenir même dans les moments de leur vie. Surtout chez les jeunes, J’essaye 😉 d’être proche et d’apporter mon expérience de petit bonhomme.
Je sais ce que sais de se sentir seul, de douter, de se battre pour trouver sa place. Et je sais surtout que ce n’est pas facile au point d’avoir besoin qu’on nous écoute.
Je veux créer ça avec cette équipe U17 et j’aimerais réaliser un truc qui nous liera pour longtemps comme je l’ai vécu avec mes amis d’enfance (Dim, Momo, Tixier, Ben, Aymé and Co) et notre super coach Bruno...
Nous sommes plus de 20 ans plus tard et on est toujours autant lié sur notre saison grandiose en U15. Une saison de « potes » où juste se retrouver était un plaisir, peu importe qui jouait, qui marquait. Nous faisions qu’un avec le coach...
Ce soir, je suis touché car certains joueurs se la joue perso et ça me contrarie car j’aimerais qu’ils privilégient certaines valeurs (amitiés par exemple) plus que l’ambition personnelle.
Je suis venu en U17 pour EUX, je suis resté à Montech alors que j’avais des propositions en ligue. Seulement les Coquelicots m’ont accueilli et fait confiance, j’ai rencontré des gens géniaux et il est hors de question de faire passer mon ambition personnelle devant l’amitié et la confiance de mes amis ou des joueurs.
Aujourd’hui, avoir la confiance de mon président, les félicitations des dirigeants et du district, les remerciements de certains parents et joueurs me font penser que j’ai fait le bon choix.
Que vaut la Gloire à côté de la reconnaissance des siens ? Si ce n’est que pour un peu d’argent en plus ou un trophée. La victoire sera d’autant plus belle quand on gagne avec ceux qu’on aime.
Et je veux gagner avec les U17... Avec ceux qui resteront, les autres Tanpis pour eux. J'ai repris la catégorie il y a 1 mois et le président m'a donné une mission, quoi qu'il arrive j'irais au bout.
Sur ce bonne nuit, moi je vais continuer de ruminer.
Bises les Geeks 🤓 ou plutôt "frères"...
Kev