IMG_5387

Nous sommes mardi, soit 2 jours après la finale de coupe du Tarn-et-Garonne, perdue aux tirs aux buts (3-3, 2tab3). Je suis triste car jouer des finales cela reste rare même au niveau amateur et même chez les jeunes. Je suis triste car ce groupe méritait de l'emporter pour plusieurs raisons.

La première étant parce que c'est un groupe de qualité footballistique mais surtout de grande qualité humaine. Tout au long de la saison, ils ont su faire preuve de fair-play même quand les décisions arbitrales étaient contre nous. Ils n'ont jamais insulté ou gueulé sur un arbitre car je leur demande de rester concentrer sur leur jeu. Idem quand des adversaires les cherches, je leur dit toujours "Ne dites rien, faites un grand sourire et dans votre tête vous vous dites que vous allez les défoncer dans le jeu". Ces gosses ne méritaient pas cela et encore moins fasse à cette équipe de Gadalou qui, eux, ont manqués de fair-play dans la saison.

Depuis janvier il était prévu que nous partions jouer le tournoi de Barcelone mais quand le calendrier est tombé en mars, le district a mis une journée de championnat. On a fait une demande pour décaler le match mais Gandalou a refusé et préféré qu'on fasse forfait. Grâce à cette victoire sur forfait, ils étaient sûr de temriner premier et de monter en ligue, dans le même temps de nous éliminer de la course à la montée (même si on avait 5% de chance d'y arriver, les garçons y croyaient). Je trouve cela petit et à notre niveau lamentable. Monter en ligue sur un forfait, faire prendre une amende à un club alors que le projet de Barcelone était réglé 1 mois avant la sortie du calendrier c'est d'une pauvreté infinie.

Non mes garçons ne méritaient pas de perdre contre cette équipe, elle ne méritait pas de perdre aux tirs au but pour leur donner encore plus de peine. 

Mais je suis triste également car gagner cette coupe avec eux, plusieurs mois après mon coma et tout ce que j'ai vécu aurait été vraiment, pour moi un moment émotionnelement GRAND. J'aurais voulu partager cela avec eux. Mais malheureusement on a perdu. Et dans la défaite on sait que l'entraîneur est seul. Chacun a son avis sur la question "Il aurait dû faire comme ci; il aurait dû faire comme ça. Pourquoi il a choisi untel et pas untel, etc, etc, etc". J'assume tout de A à Z. J'ai également essuyé tellement de critiques et de médisance injuste de la part de certains parents que de l'emporter m'aurait fait du bien. Là, ça leur donne peut-être raison ou du moins la satisfaction de ne pas me voir gagner.

Personne, mis à part ma femme, ne peut imaginer à quel point j'ai énormément donné cette saison. Je voulais voir ces jeunes sauter de joie, faire la fête, les voir tout simplement heureux. Car si je suis bénévole ce n'est pas pour ma gloire personnelle mais pour rendre ces jeunes content.

IMG_5369

Dans la défaite y'a beaucoup de satisfaction

Le rôle d'un entraîneur, est aussi dans la défaite de ne pas tout voir en noir et dans la victoire de ne pas tout voir en rose. Là, après cette grosse déception je peux dire que l'on a fait une très belle saison, que la finale qu'on a joué apporte son lot de regrets mais qu'on a montré de superbe valeurs.

Si on fait le bilan de la saison, on fini 3ème d'Elite en étant en course pour la montée en ligue jusqu'à ce forfait honteux soit à deux journées de la fin. On est allé au tournoi de Barcelone où on a également rivalisé avec toutes les équipes étrangères (anglaises, espagnoles,...). Et enfin, nous sommes arrivés en finale de la coupe du Tarn-et-Garonne perdu aux tirs au but contre l'équipe qui monte en ligue.

J'ajouterais que depuis plusieurs mois, les dirigeants et les élus venus nous voir ont salué la qualite du jeu de notre football. Encore dimanche soir, beaucoup de monde, que cela soit des gens du district, des autres clubs, de notre club (Montech), m'ont félicité pour la qualité de jeu, pour la force de caractère pour être revenu deux fois aux scores et pour notre fair-play tout au long de la saison. Tout cela ne ramènera pas la coupe du vainqueur à la maison mais je suis fier de mes joueurs car on a peut-être perdu mais on a perdu en allant au bout de nos convictions, en allant au bout des valeurs qui me sont chères.

Et j'espère que cette génération remportera un jour le trophée qu'elle mérite et j'espère qu'ils se souviendront de manière positive de cette saison 2017/2018. En tout cas personnellement je ne l'oublierais pas.

Mon seul réel regret c'est de ne pas avoir pût trouver de solutions plus adequat et plus sportive pour mon équipe 2. Je le dis sans penser aux parents qui m'ont dégommé (je me souviendrais au moment voulu de ceux qui mon détruit dans le dos) mais en étant réellement triste car ce n'est pas du tout ce que je voulais et je me suis battu énormément pour cette équipe où de très bons joueurs ont évolués. La preuve ils ont toujours été au minimum 11 joueurs alors qu'en équipe 1 nous étions que 11 ou 12. Beaucoup de coach privilégie l'équipe fanion car le résultat compte plus que l'esprit collectif. J'ai parfois privilégié l'équipe 2 aux résultats de la 1 mais ça personne ne l'a remarqué. Ni les sacrifices quotidien. Il est toujours plus facile de critiquer que d'aider.

Je suis fier de tous ses joueurs 1 et 2 réunis et je leur dit "merci" car ils ont tous été super. D'ailleurs le vendredi 29 juin, la municipalité a décidé de récompenser tout le groupe au trophée du sport. 

Voilà, je sais au combien on est tous triste (joueurs et éducateurs) mais c'est le football. J'ai digéré difficilement mais ce matin je me suis dit une chose "Allez, au travail pour aller remporter un titre la saison prochaine". 

En fin de compte, il faut toujours y croire et ne jamais penser que c'est fini. Rendez-vous en juin 2018/2019.

Par Kev