U17

Analyse du match

La veille à l'entraînement, certaines attitudes m'avaient dérangé et surtout dans le fait que certains (souvent les mêmes) sont parfois un peu trop sûr d'eux au point de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas. Donc avant le match j'ai bien rappelé que nous n'étions pas dans Kho-Lanta et qu'il n'y avait pas  de collier d'immunité, pas même le brassard de capitaine. Au contraire cela doit être un gage d'exemple. J'attendais de la solidarité et des encouragements plus que de critiquer celui qui rate un truc. 

Plusieurs parents m'ont signifié que la solidarité et les encouragements ont été visibles, bien plus que d'habitudes. Donc je suis fier que les joueurs aient appliqué cela et j'espère que cela continuera sur les prochains entraînements et matchs.

Je savais également qu'on allait vivre un match identique que contre Garonne avec une équipe pas très joueuse mais très physique. J'ai demandé de mettre de l'engagement dès le départ, d'avancer dès le coup d'envoi pour mettre la pression sur l'adversaire et ne pas les laisser prendre l'ascendant psychologique. Malheureusement, nous ne l'avons pas fait et Gandalou a été plus agressif, a gagné plus de duels que nous mais surtout on ne se procurait aucunes occasions. Pire, on prend un but sur un corner rentrant sur une erreur de mon gardien. Impossible d'imposer notre style et on a été dominé. L'ouverture du score sur un corner direct mal négocié par Adri, n'est pas totalement illogique.

On a relevé la tête dans les cinq dernières minutes avec l'entrée de Mathias et de Jordan qui ont apporté de la percussion et de la vitesse. D'ailleurs Jordan touche trois ballons en 5mn et il a trois occasions. En rentrant aux vestiaires, Anthony me demande de passer en 3-5-2 mais je ne le fait pas car leur 11 est rapide et dangereux. L'idée n'est pas d'attaquer sans réfléchir pour prendre un contre et être mené 2-0 ce qui nous aurait mis en très grosse difficulté. Mais par contre, si au bout de 20-25mn nous sommes toujours mené alors oui je prendrais des risques ai-je annoncé.

A la mi-temps, je n'ai pas ralé ou plutôt pas engueulé les joueurs. Pourquoi ? Car je sentais qu'il fallait plus les encourager que leur rentrer dedans mais également car on avait bien fini la première période et que je voulais que l'on continue en ce sens. 

Sur la seconde période, on se procure deux occasions franches au bout de 5mn, plus qu'en 38mn sur la première période. On pousse, on a occasions sur occasions avec des arrêts du gardien, des poteaux, des barres, des ballons contrés ou qui passent de justesse à côté. Avec Julien on s'est dit "On peut jouer 4h on ne marquera jamais". J'avoue que quand je fais le changement en sortant Théo pour jouer en 3-5-2, je suis un peu sans munitions. On a les occasions, on domine, Gandalou n'arrive pas au 25m de nos buts mais on ne marque pas. Je sors Théo car il est plus près de moi et que Léo est meilleur finisseur. Évidemment, un joueur content de sortir cela n'existe pas...

Et puis, au moment où il ronchonne sur le banc, je me dis "tu fais une connerie. C'est ton seul gaucher et tu t'en passes alors que sur les centres il va pouvoir nous aider. Je décide de sortir Marouane car il nous faut des balles dans la surface, mais moins de jeu court avec des passes dans des espaces réduit. Et puis je le sens fatigué". La réflexion dure 10s dans ma tête et je fais le changement assez vite. Je mets Théo ailier gauche et je laisse trois défenseurs. Mes deux ailiers sont deux latéraux de formations mais qui ont un coffre incroyable.

Puis, on pousse, on pousse pour arriver à 10mn de la fin avec ce fait de jeu que je déteste. Une bagarre. Lenny obtient un corner, veut prendre le ballon au gardien rapidement mais ça s'échauffe au point qu'un coup dans la gorge est donné à Lenny... Puis là ça part en cacahouète... Au final, le 5 de chez eux est expulsé et nous notre gardien également car il est venu se fritter avec un autre adversaire. 

Tout le monde se calme et reprend ses esprits, ou presque. Je demande aux joueurs de reprendre le jeu et de continuer à pousser. Et un miracle arrive quand Théo côté gauche déborde et voit son centre aller au second poteau, frapper le poteau et.... But !!!! Le mec met pas un but à l'entraînement même à 2cm de la ligne et là il met un but venu d'ailleurs.

Je sens qu'avec cette égalisation les locaux sont dépités. Le groupe presse dès l'engagement et récupère le ballon très vite. L'agressivité que je voulais qu'on mette dès le début arrive enfin et sur une transversale au dessus de la défense, Anthony part seul et met le second but... Ouf 2-1 !!! On tiendra jusqu'à la fin. Ce groupe est extraordinaire mais qu'est-ce qu'il m'énerve à ne pas jouer dès le début ou de choisir ses matchs. On se fait peur contre des équipes qui sont totalement à notre portée mais quelle force de caractère.

Sue ce point je ne peux que les féliciter car ils ont produit du jeu en seconde période en alternant jeu cours, jeu long, une-deux ou dédoublement. Mais par contre quelle bande de petits cons immatures. En seconde période le responsable de l'école de foot a compté pas moins de 13 occasions franches avant la bagarre.

Un comportement que je déteste

Je ne voulais pas que ça se chauffe à la fin du match. Alors je répétais avant le coup de sifflet final "On ne dit rien à la fin. Je ne veux pas de chambrage". Mais bon ce sont des petits cons (que j'aime bien) mais parfois ils n'écoutent rien. Ils manquent de maturité et d'intelligence sur le fait de venir chambrer de manière exubérante alors que tu peux le faire de manière plus malines.

Et puis leur attitude dans ces cas-là me gonflent. Je ne suis pas ce genre d'entraîneur, je ne veux pas être lié à cette image d'équipe arrogante, prétentieuse et malsaine. Je comprends qu'il défende leur pote, je comprends qu'ils aient besoin d'extérioriser alors qu'il se sont fait insulter, ont pris des coups et ont su rester calme presque tout le long du match... Mais ils doivent grandir, être matures. Et surtout nous écouter et comprendre que je suis Responsable de l'école de foot et journaliste dans le 82 que leur comportement peut m'être préjudiciable ainsi que rendre l'image du club négative. Je suis vraiment désolé en vers Gandalou pour ces comportements déplacés.

J'espère qu'ils comprennent ça et qu'ils auront l'intelligence de faire leur mea-culpa envers le staff et certains coéquipiers car l'orgueil c'est bien mais mal placé cela devient de la connerie. 

Je ne leur en veux pas mais je veux qu'ils comprennent que je fais un travail avec eux qui va au-delà du football. Ce que je fais c'est aussi pour les aider, les accompagner dans leur vie de jeunes homme. Ils en connaissent des coachs qui les appellent pour leur dire "J'ai confiance en toi, ne lâche rien" ou parfois même prendre leur avis ou discuter avec eux pour d'éventuelles décisions ? Tu ne peux pas demander du respect à un coach de 40 ans alors que toi, gamin de 17 ans tu viens vers lui en montrant tes oreilles. J'espère qu'ils vont réfléchir car je n'entraîne pas une équipe de garçons irrespectueux.

Je le répète, je les adore tous et parfois je suis triste de les sortir ou de les sanctionner. Mais comme pour mes enfants quand je les punis, je suis triste mais je leur "si je vous punis c'est que je vous aime". Vous les gars, si je suis exigeant, chiant ou parfois peut-être dur c'est que je veux le meilleur pour vous. J'essaye seulement de vous apporter mon expérience et ma vision. 

Pour finir, j'aimerais aussi que certains évoluent définitivement dans leur comportement ou attitude. Ils sont intransigeant et ne nous pardonne pas grand chose à Julien et moi quand on peut éventuellement se tromper, tout comme eux se trompent. Hier, je l'ai dit à un joueur, j'ai été comme eux. J'ai fait ma compo en étant un peu trop sûr qu'on gagnerait sans problème. J'avais des certitudes, elles ont été parfois mauvaises et je m'en suis rendu compte en essayant d'arranger cela tout au long du match.

Si on avait perdu j'aurais fait mon mea culpa sans problème. J'ai 38 ans et je n'ai aucun problème de dire "j'ai eu tort pardon" à mes enfants.  Est-ce qu'ils sauront le faire également ? A voir... S'ils ne veulent plus qu'on les prenne pour des gamins, alors ils faut se comporter comme tel... Mais je les kiffe ces ptits trous duc. J'ai seulement envie de continuer le travail et qu'ils comprennent ce qu'on veut apprendre ou leur inculquer. Et j'aurais préféré qu'ils accompagnent Lenny alors qu'il était mal en point que de chambrer inutilement, en montrant à tous comment était leur coéquipier car un groupe avant tout c'est de penser et de panser nos coéquipiers. Au final cette bagarre est aussi un signe de solidarité, qui les a unis, et ils ont gagnés.

Mais ils sont intelligents, ça leur servira de leçon et juste qu'ils soient à l'écoute, puis applique sans s'obstiner. Sur ce match on ne retiendra que la victoire...

Allez les trous duc... A mercredi

Kev